L’Arcep envisage l’arrivée de numéros de téléphone à 14 chiffres… pour les machines

0

Depuis 1996 et le passage des numéros de téléphone français de 8 à 10 chiffres, le système de numérotation français n’a guère évolué. Mais cela pourrait changer bientôt avec l’explosion des usages mobiles de machine à machine…

Face à une possible future pénurie des numéros de téléphone mobiles prévue entre 2016 et 2023, malgré l’ouverture de plusieurs nouvelles tranches débutant en 07, l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) envisage le passage à une numérotation à 14 chiffres pour certains types d’usages.

Ce choix ne concernerait que les communications de machine à machine (M2M) et les terminaux connectés (clés 3G, cartes SIM exclusivement data, etc.). Ce marché représentait quelques 3,5 millions de cartes SIM en 2011, et pourrait être multiplié par 10 d’ici à 2020.

Une « tranche étendue » de numérotation, à 14 chiffres, permettrait d’anticiper la demande, de plus en plus importante, pour ce type d’usages… sans sacrifier la pratique numérotation à 10 chiffres pour les communications personnelles. L’Arcep cite l’exemple de plusieurs pays européens, tels la Suède, la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas ou encore l’Espagne, ayant opté pour la mise en place d’une telle tranche étendue à 12 ou 13 chiffres.

Le projet de l’Arcep a été soumis à une consultation publique, ouverte jusqu’au 23 mai 2012. Si il est retenu en l’état, dès le 1er juillet 2014, les opérateurs auront pour obligation de réserver les numéros à 10 chiffres aux services de communication personnelles utilisées par des humains (téléphonie, SMS, MMS…) et de passer aux numéros à 14 chiffres pour leurs services de type M2M.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.