La résistance des chaînes françaises aux TV connectées se précise

11

TF1, M6, Canal+, France Télévisions et les nouvelles chaînes de la TNT travailleraient actuellement sur une charte commune face au système de télévision connectée de Yahoo !.

La résistance des chaînes de télévision s’organise face aux géants du web. Après Google TV et son revers face aux grands networks américains, c’est au tour de Yahoo ! de subir les foudres des chaînes françaises. Celles-ci s’opposent à la mise en place de son système Yahoo Connected TV sur les télévisions de plusieurs fabricants partenaires (Toshiba, Sony, Samsung, LG…).

En cause ? L’utilisation de diverses informations et autres widgets interactifs, pouvant s’afficher par-dessus l’image de la chaîne de télévision en cours de visionnage, ce que les chaînes refusent catégoriquement.

Ainsi, en France, Samsung a dû renoncer à équiper ses téléviseurs du système de Yahoo, en signant un accord avec TF1. Les services interactifs de la chaîne privée seront donc proposés sur le téléviseur, tandis que les services de Yahoo se retrouveront relégués à un simple sous-menu…

Selon les informations exclusives de La Tribune, les grandes chaînes françaises — TF1, M6, Canal+, France Télévisions, Bolloré, NRJ, BFM… — sont sur le point de conclure une charte de comportement commune interdisant notamment aux constructeurs d’afficher des « contenus tiers » par-dessus leurs images. A défaut, les téléviseurs devront se passer des services interactifs proposés par ces grands groupes télévisuels, y compris les plus populaires comme M6 Replay ou encore Canalplay…

Cette charte vient directement remettre en cause le principe de widgets interactifs sur les télévisions connectées et autres set-top-boxes. De quoi poser quelques difficultés, aussi, aux opérateurs triple-play qui devront alors se passer d’innovations bienvenues sur leurs prochaines générations de boîtiers TV ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Ils ne pourraient pas, pour une fois, laisser le consommateur choisir ? Ils veulent maîtriser ce qui s'affiche, histoire de construire leur propre offre. Ne serait-il pas plus simple de nous allécher, plutôt que de vouloir systématiquement créer une situation de monopole ? Par ailleurs, que fait-on de technologies comme les "mosaiques" ? l'incrustation ? OSD ? affichage de l'heure ? Tant que le flux fourni par les diffuseurs n'est pas modifié en lui-même, je ne vois pas en quoi ça les concerne. C'est un peu comme si les sites webs refusaient d'être affichés sur certains navigateurs. Et puis aussi il faudra m'expliquer comment un diffuseur peut menacer un constructeur de TV de ne plus être diffusés sur leur matériel... Bah! de toutes façons, ça ne me gênera pas beaucoup si ces chaînes disparaissent.

  2. Et quelle est la base légale de ces demandes ? Est-ce que le fait d'ajouter les widgets en surimpression peut être considéré comme une modification du contenu ? Et à partir du moment où cette surimpression se fait en temps réel (pas de stockage), est-ce qu'il y a modification du contenu ?

  3. Chuuut... Ne faites pas trop de bruit! Ils seraient capables de convaincre nos élus de nous pondre une taxe pour "l'accès au contenu des sociétés privées" afin de compenser leurs pertes. De là à ce qu'ils fassent pression sur les fabriquants de rubans adhésifs pour nous empêcher de cacher certaines parties de nos écrans de télévisions... Entre parenthèses, cela me fait penser à une légende urbaine (ou une vérité - mais là n'est pas la question) qui disait que Microsoft avait implémenté dans Windows des fonctions pour faire "planter" des applications concurrentes. Dans un contexte différent on retrouve ici la même chose, ce consortium cherche à s'assurer que son contenu ne sera pas modifié ou altéré. L'utilisateur de son côté cherche effectivement un contenu intéressant et adapté à ses envies. Mais naturellement, il n'a pas son mot à dire. Cherchez l'erreur - ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous. J'ai l'impression qu'ils "râlent" simplement parce qu'ils ne sont pas prêts. Les autres (Google, Yahoo, ...) sont plus rapides, c'est donc une manoeuvre pour les ralentir. Ca ne durera probablement qu'un temps...

  4. Un bel exemple de cas où le diffuseur préfère camper sur ses acquis et son petit monopole indû plutôt qu'affronter l'avenir en allant de l'avant. Les producteurs de films/séries/musique ont adopté exactement la même posture et ils en sont aujourd'hui réduits à faire de la résistance à grand coups de lobbying pour palier leur manque d'innovation depuis 10 ans et reculer un petit peu leur mort programmée faute d'avoir su s'adapter à la demande. Les chaînes de télévision semblent prendre le même chemin: au lieu d'accompagner l'évolution, de proposer des programmes différemment, à la demande quand le spectateur le veut, etc... bref d'accompagner l'évolution des moeurs, des habitudes et des technologies, ils vont rester sur leur système de flux unique pour tout le monde aussi archaïque que l'apparition de la TDF. Conséquence directe: les offres nouvelles comme les sites de streaming ont la voie toute tracée et un boulevard devant eux (faute de concurrence) pour faire mourrir à petit feu les chaines historiques et bouffer le gâteau à eux seuls. Tant pis pour les autres ; c'est le jeu d'une concurrence saine. Et à ce jeu l'immobilisme n'a JAMAIS payé.

  5. À lire les commentaires, il semble bien que bien peu aient compris l'enjeu. Trouveriez-vous aussi normal que vous achetiez une voiture ou une maison et que le constructeur ait passé auparavant des accords avec Google et autres Yahoo pour afficher sur votre façade ou sur tous les côtés de votre voiture des pubs sans que vous ayez votre mot à dire et sans revenus ? À part les bienheureux qui confondent s'habiller de vêtements de marque avec ascenseur social, j'en doute.

    XRD2 a écrit :
    Du Made in French dans toute sa splendeur quoi
    Sauf si l'on prend un peu la peine de lire l'article qui précise que le problème se pose également aux US. C'est plutôt ce commentaire qui est du "Made in French dans toute sa splendeur".

  6. Belteg a écrit :
    Trouveriez-vous aussi normal que vous achetiez une voiture ou une maison et que le constructeur ait passé auparavant des accords avec Google et autres Yahoo pour afficher sur votre façade ou sur tous les côtés de votre voiture des pubs sans que vous ayez votre mot à dire et sans revenus ?
    La comparaison est à côté de la réalité: on ne parle pas d'une absence de service supplémentaire associé à l'ajout de pubs. On parle bien de services supplémentaires fournis gratuitement au client ; certains proposant effectivement de la pub, mais certainement pas l'ensemble des fonctionnalités de base que propose la Google TV. Ca fait une sacré différence avec ta bagnole placardée de pub sans aucun avantage en retour ! Un peu comme Android sur les smartphones: Google se rémunère certes en grande partie sur les revenus de la pub, mais tu n'as absolument aucune pub dans le système lui-même. La pub est uniquement présente dans les applications tierces, faites par les dévelpopeurs tiers qui ont choisi ce mode de financement et pas un autre (et sur laquelle Google se fait sa comm'). D'autre part, faudrait voir à pas tout confondre: la les chaînes ont surtout peur de la concurrence exacerbée avec les autres fournisseurs de médias et surtout de perdre leur petite place dorée de chaîne abusivement positionnée en haut de la liste des programmes (donc qui ramène le plus de monde). Ce qui gène ces chaînes ce sont surtout le changement d'habitude que ce genre de techno va engendrer chez les utilisateurs. On ne 'zappe' plus sur les 6 premières chaines pour faire notre choix (par défaut et un peu par fainéantise), mais on est actif: on désigne un (type de) programme qu'on veut regarder et la Google TV se charge de trouver la chaîne (ou plus globalement le média) qui le propose. La démarche est totalement inversée. Moi je trouve ce système au contraire infiniment plus juste: au lieu de profiter d'un public 'indû' grâce à la position des chaînes en premier dans la liste, le public se répartira désormais dans les médias en fonction de leur véritable intérêt puisque ce sontles utilisateurs qui feront la démarche de dire ce qu'ils veulent voir.

  7. Belteg a écrit :
    Trouveriez-vous aussi normal que vous achetiez une voiture ou une maison et que le constructeur ait passé auparavant des accords avec Google et autres Yahoo pour afficher sur votre façade ou sur tous les côtés de votre voiture des pubs sans que vous ayez votre mot à dire et sans revenus ?
    Ca n'a tout simplement rien à voir. Là, ce que TF1 et consorts essayent d'expliquer, c'est que quand tu regardes leur chaîne, tu n'as pas le droit de voir un autre truc en surimpression sans qu'ils n'aient un droit de regard dessus (ce qui est totalement idiot ; l'écran qui est chez toi, il ne leur appartient pas. C'est toi qui choisit ce que tu veux afficher dessus. Eux, c'est de leur flux qu'ils sont, et restent, maîtres). Les PC permettent de faire ça depuis des décennies avec les tuners intégrés (cf. mon image...), c'est la même chose avec les TV connectées et set-top-boxes qui ne sont rien d'autre que des petits ordinateurs embarqués. En plus, ce fait d'amalgamer (de manière purement volontaire) affichage d'un contenu tiers sur l'écran (typiquement, un petit widget météo, une alerte mail ou MSN...) et publicité (pour le discours "on veut notre part des revenus"), c'est assez malhonnête. Les télévisions connectées ne font pas bondir des pop-up sur ton écran, c'est n'importe quoi...

  8. Réagir sur le forum