La radio numérique n’est pas morte : adoption d’une norme

4

Le dossier de la radio numérique terrestre (RNT) refait surface alors même qu’on le pensait enterré, suite au désintérêt du gouvernement qui ne souhaite pas y voir figurer les radios publiques (groupe Radio France).

Déjà boudée par la plupart des grands groupes de radio privés (Lagardère, RTL, NRJ et NextradioTV), la radio numérique se voyait menacée par l’absence de Radio France, ne laissant parmi ses soutiens que quelques stations indépendantes comme Radio Nova ou FG.

Malgré tout, une norme vient d’être adoptée pour la potentielle future diffusion de la RNT à l’échelle nationale. Comme attendu, le gouvernement a opté pour la norme DAB+ (Journal officiel du 28 août 2013). Elle est retenue pour son bon compromis entre la qualité sonore (format audio HE-AAC v2) et le peu de bande passante utilisée, permettant de diffuser un plus grand nombre de radios par multiplex.

De son côté, le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) a donné son aval à la poursuite du projet RNT, malgré l’absence de Radio France, et salué l’adoption de la norme DAB+ en complément de la norme SDR.

via La Correspondance de la Presse

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. La couverture FM est loin d'être totale on s'en rend facilement compte en situation de mobilité.
    La balle est maintenant dans le camp des constructeurs automobiles, ce sont maintenant eux les principaux fournisseurs de récepteurs.

  2. [i]Les constructeurs de voitures sont prêts depuis longtemps car de nombreux véhicules sont disponibles en Suisse, en Allemagne et en Angleterre avec un récepteur TNT intégré.[/i]
    si ils sont prêts c'est à eux de pousser les normes et de stabiliser/déployer , encore une fois, il n'y a guère que dans la voiture que j'écoute la radio (et la pub qui va avec).

  3. Réagir sur le forum