La protection HDCP aurait été cassée

7

La protection HDCP d’Intel, conçue pour empêcher le piratage de signaux vidéo haute définition d’un bout à l’autre de la chaîne (du lecteur Blu-ray à la télévision en passant par le câble HDMI), aurait été cassée, avec une publication de la master key du protocole par des hackers sur le net.

Cette clé universelle devrait permettre aux utilisateurs de générer eux-mêmes des clés de déchiffrement et ainsi contourner le système initialement prévu par les constructeurs, ce qui permet d’envoyer et/ou enregistrer un signal vidéo protégé par HDCP sur n’importe quel type d’ordinateur ou de périphérique.

Concrètement, et considérant que la protection appliquée aux fichiers sur les disques de type Blu-ray a déjà été mise à bas par les hackers, cette nouvelle ouvre la porte à la création future de logiciels automatisant l’ensemble du processus pour, par exemple, ripper un film Blu-ray en haute définition et/ou le regarder sur un périphérique non-compatible…

A sa sortie, le HDCP avait fait polémique, notamment car l’offre matérielle HD ne l’incluait pas toujours et que des consommateurs pouvaient ainsi se retrouver avec un équipement « bloqué » par ce DRM, pour causes d’incompatibilité.

Le contournement de cette protection, s’il venait à se vérifier, pourrait permettre — outre les usages illégaux qu’on devine aisément — aux utilisateurs de France d’exercer plus facilement leur exception à la copie privée, une tâche qui s’avérait jusqu’à présent ardue…

Source : Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. Boarf... Ils ( le consortium) vont juste nous pondre une nouvelle protection qui sera évidemment incompatible avec le matos actuel. Faudra se rééquiper, voire racheter ses BD qui pourraient ne pas être compatibles... J'le vois bien comme ça...:rolleyes:

  2. jiggaknot a écrit :
    Faudra se rééquiper, voire racheter ses BD qui pourraient ne pas être compatibles... J'le vois bien comme ça...:roll:
    Exactement ! conclusion cela va il inciter les gens à rester dans la légalité ou le contraire ? Pour ma part je ne vois pas comment cette course pourrais "sauver" l'industrie Si je me fie à mes souvenir avec C+ la conclusion de la course au cryptage / décryptage est que finalement les pirates occasionnels ne serais somme toutes jamais devenus des abonné et les autres .... finissent pas s'abonner D'où le renoncement de C+ à investir encore et encore dans des algo de plus en plus compliqué donc ayant de plus en plus de bug (se souvenir de la 1ere diffusion de StarWars ep 1 qui avais été tronqué de 15 mn pour les abonnés et pas pour les pirates )

  3. Heu de toute manière si je me souviens bien la copie privée ne s'applique pas sur les dvds en est-il de même sur blueray, j'en doutes "Jusqu'à présent, le droit à la copie privée, l'une des exceptions au droit d'auteur, autorise tous les utilisateurs à faire une copie dans le cadre d’un usage privé et familial si le support est acheté. En compensation, cette copie privée est taxée via la taxe sur les supports vierges depuis la loi Lang de 1985 instaurant une taxe sur les supports enregistrables, et étendue en janvier 2001 aux supports numériques (CD vierges, DVD enregistrables, lecteur MP3). Par ailleurs, les juges ont plusieurs fois jugé illicite les systèmes de protection, considérés comme des vices cachés. Ces systèmes appelés Digital Rights Management (DRM) ou en français Gestion des Droits Numériques, ( GDN) consistent à sécuriser et limiter la circulation des oeuvres soumises à la propriété intellectuelle (comme un fichier audio, vidéo ou texte), et à spécifier ce qu'un utilisateur est en droit d'en faire. Selon la décision rendue par la Cour de cassation le 28-02-2006, le droit à la copie privée ne peut s'exercer qu'en prenant en compte « la sauvegarde des droits d'auteur » et « l'importance économique de l'exploitation de l'oeuvre pour l'amortissement des coûts de production cinématographique. » Déjouer le système de protection des DVD, même pour faire une copie à usage personnel viole « le Code de propriété intellectuelle et la convention de Berne sur la protection des oeuvres artistiques et littéraires ». La Cour de cassation a confirmé qu’il n’existait pas de copie privée à partir d’un DVD, car celle-ci porte atteinte à l’exploitation normale de l’oeuvre sur le marché. Faut-il modifier la loi, en garantissant notamment l’exception pour copie privée quel que soit le support ? Cet arrêt de la Cour de Cassation pose une vrai question qui devra être tranchée par la loi sur le Droit d'Auteur et les Droits Voisins dans la Société de l'Information (DADVSI). Le projet de loi DADVSI reconnaît ce droit à la copie privée en prévoyant, pour les DVD, un nombre de copies qui sera fixé par un collège dédié."

  4. Je fais partie des "chanceux" qui ont droit à un message obscur au bout d'une minute lorsqu'ils essaient de lire un Blu Ray sur leur moniteur PVA 23" 1920x1080 Samsung ... C'est le genre de chose qui pousse au "crime" et qui justifie pas mal de pratiques selon moi. Tant mieux si ce système de protection débile a vécu.

  5. Réagir sur le forum