La polémique politique profite à Mediapart

0

Mediapart, site de presse indépendant (dont Xavier Niel est investisseur), s’est subitement retrouvé sous les feux de la rampe politique suite à la publication de ses révélations sur l’affaire Bettencourt.

Le site, reposant sur un système d’abonnement payant, a été attaqué avec force par plusieurs personnalités politiques : il a ainsi été, tour à tour, qualifié de « site de ragots, de déclarations anonymes » par Nadine Morano, de « site qui utilise des méthodes fascistes » par Xavier Bertrand, rappelant même « une certaine presse des années 30 » à Christian Estrosi…

Devant l’ampleur des termes employés, Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, a même annoncé son intention de « saisir la justice » pour diffamation, à l’encontre des propos tenus par Xavier Bertrand…

CB News, qui l’avait élu “meilleur site d’information 2010” lors de son Grand Prix des Médias début juin, révèle pourtant que cette agitation médiatique aurait plutôt eu pour effet de faire connaître le site payant auprès du public. Ainsi, pendant le mois de juin, ce sont pas moins de 5000 nouveaux abonnés qui auraient souscrit au site, amenant le nombre total d’abonnés à un tout petit peu moins de 30 000. Ce chiffre devrait largement être atteint au cours du mois de juillet, si la tendance se poursuit…

Mediapart, qui vise toujours la barre des 50 000 abonnés qui lui permettrait de devenir rentable, affiche actuellement une page d’accueil allégée spécifique, « pour des raisons exceptionnelles liées à un afflux de visites ».

Source : CB News newsletter

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.