La libéralisation des jeux d’argent en ligne est en bonne voie

1

Envisagée de longue date, l’ouverture à la concurrence des jeux d’argent en France se fera tout d’abord sur Internet. De nombreuses sociétés contournent l’interdiction, contraignant le gouvernement à finaliser rapidement son projet de loi.

Qui n’a jamais vu, sur le net, une publicité pour un site de poker ou de paris sportifs ? Pourtant, en France, ces pratiques demeurent interdites. Les jeux d’argent et paris en ligne demeurent un monopole de la Française des Jeux ainsi que du PMU.

Certaines sociétés ont néanmoins pignon sur rue, comme le célèbre BetClic. Le secret : un site en langue française, proposant des paris sportifs sur les événements intéressant les français… mais une société basée à Malte et échappant à tout contrôle français.

Les députés examineront cette semaine un projet de loi visant à libéraliser les paris sportifs, les paris hippiques ainsi que les jeux de poker, moyennant la demande d’une licence. Les autres formes de jeu (notamment les « jeux de tirage » ou loteries) resteront pour le moment sous la coupe de la Française des Jeux.

De nombreux groupes fourbissent d’ores et déjà leurs armes en prévision de l’ouverture du marché, prévue courant 2010. C’est le cas d’Iliad qui a réalisé au début de l’année un partenariat stratégique avec une société de jeux en ligne spécialisée dans le poker, Chiligaming. Avec, prochainement, un service de poker en ligne directement sur Freebox ?

Source : Le Figaro économie

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Cette libéralisation serait l'occasion de soumettre ces sociétés à de très fortes taxes au vu de leur bénéfices. Ces taxes pourraient régler moultes problèmes que nous rencontrons. Ceci pourrait permettre de protéger la position du PMU et de la Française des jeux par la même occasion, pour un certain moment.

  2. Réagir sur le forum