La catch-up TV touche un internaute sur deux

1

La télévision de rattrapage (ou catch-up TV) n’est plus un phénomène expérimental, utilisé uniquement par les technophiles : avec la multiplication des chaînes ayant ouvert leur propre service ainsi que leur arrivée sur les box ADSL de salon, les portails de catch-up touchent désormais un large public.

Ainsi, selon une étude menée par Zenith Optimedia auprès de 1069 internautes et relayée par La Tribune, 55% des Français connectés utilisent la télévision de rattrapage, et 45% avouent même l’utiliser « régulièrement ». Un résultat qui ne se fait pas au détriment de la consommation de télévision de manière classique : 79% des interrogés déclarent la regarder autant qu’avant.

Interrogés sur les types de programmes les plus prisés, les sondés ont répondu :

- les séries américaines (45%)

- les magazines (26%)

- les séries françaises (17%)

- les actualités (15%).

Néanmoins, les services de catch-up TV ne sont pas exempts de reproches. 47% des interrogés se plaignent ainsi de la longueur trop importante des publicités avant le démarrage du programme désiré, tandis que 46% estiment qu’une durée de conservation des programmes d’une semaine n’est pas suffisante.

Plus gênant encore, seuls 20% des sondés trouvent « toujours » l’émission qu’ils étaient venus chercher. Il faut dire que malgré les efforts des chaînes, tout n’est pas diffusable en catch-up TV (en particulier les films, certaines séries, les événements sportifs…). A ce petit jeu, parmi les chaînes historiques, c’est M6, avec son service M6 Replay, qui s’en tire le mieux : 91% de ses programmes en soirée, et 61% de l’ensemble de sa grille, sont ainsi disponibles en rattrapage.


Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. J'avais contacté France Télévision.. Et ils ont répondu.. Fidèle téléspectateur de France Télévisions, vous souhaitez savoir pourquoi les séries « Cold case » et « FBI portés disparus » ne sont pas disponibles sur notre site « Pluzz ». Nous vous remercions d’avoir pris le temps de nous écrire. En raison d'accords particuliers sur les droits de diffusion, certains de nos programmes ne sont pas disponibles sur nos plateformes de vidéos à la demande. Et voila pourquoi. c'est bien dommage d'ailleurs.. Sans parler de TF1 qui ne veut rien entendre !!

  2. Réagir sur le forum