La catch-up TV, difficilement monétisable sur le web ?

0

Gilles Fontaine, directeur de l’Idate, a estimé que si la télévision de rattrapage et les autres services de VOD sur le web allaient exploser dans les 10 prochaines années, ils seraient difficiles à monétiser pour les groupes de télévision…

Selon l’analyse de Gilles Fontaine, d’ici à 2020, la consommation de vidéo à la demande sur le web va devenir un nouveau standard : « seuls les grands évènements seront regardés en direct », indique-t-il. Avec, à la clé, une certaine désacralisation des “grandes chaînes de télévision” puisque tout le monde pourra apporter son propre contenu : « puisque le téléviseur est maintenant connecté à internet, il peut servir à visionner des contenus qui n’ont pas été amenés par les chaînes de télévision ».

Cette métamorphose progressive des usages pourrait se traduire par un déplacement progressif du prime-time du web (l’heure du plus gros pic d’audience), actuellement aux alentours de 22h, vers le même horaire que la télévision traditionnelle (20h-21h).

Seul problème, la VOD serait très difficile à monétiser, les revenus publicitaires s’avérant trop faibles. Ainsi, pour les dix ans à venir, Gilles Fontaine prédit une faible croissance du chiffre d’affaires des groupes de télévision : 2% par an en Europe, et 1% par an aux Etats-Unis !

Pour survivre, le secteur devrait connaître une véritable métamorphose. Ainsi, « les chaînes qui n’auront pas de stratégie événementielle ne pourront survivre », indique Gilles Fontaine : « quel est l’intérêt d’une chaîne musicale face à YouTube ? ». Ce serait donc, à terme, la mort des chaînes thématiques, au profit des plus gros groupes généralistes. Néanmoins, pour ces derniers, il faudra tout de même mettre en place une « stratégie de consolidation » mondiale, pour réaliser des économies d’échelle, selon le spécialiste.

En filigrane, le thème de la lutte contre le piratage semble inévitable. Il ne s’agit pas d’une fatalité, puisque « l’industrie audiovisuelle peut faire face au piratage en offrant un service comparable à Megavideo », dixit Gilles Fontaine. Doit-on en déduire que les séries et programmes les plus demandés se rapprocheront de plus en plus d’une sortie internationale simultanée ? Bien que payante pour le moment, la tendance a déjà été amorcée, puisque TF1 expérimente la diffusion en VOD des plus populaires séries américaines, seulement 24h après leur première diffusion aux USA.

Source : Satellifax

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum