La Carte musique jeunes sera lancée le 28 octobre

5

Cette fois-ci, elle ne devrait plus être repoussée. La « Carte musique jeunes », tout juste validée par la Commission européenne, devrait être lancée le 28 octobre prochain.

« La décision de la Commission européenne vient d’être prise et donc nous sommes en mesure de vous annoncer le lancement de la carte musique pour le 28 octobre prochain », a indiqué le ministère de la Culture, relayé par PC INpact.

Si le gouvernement mise donc sur un lancement rapide, tous les détails ne sont pas encore au point pour autant : « pour que le lancement soit un succès, il est fondamental que dans le temps restant nous mobilisions de part et d’autre toutes les énergies afin de finaliser au plus vite l’ensemble des préparatifs, en particulier : fin des tests techniques d’intégration, envoi des descriptifs des offres pour leur intégration dans le site, finalisation des conventions avec l’ensemble des pièces à l’appui », poursuit le ministère dans un e-mail interne. Tant que l’annonce n’est pas officialisée auprès de la presse, la perspective d’un nouveau retard est toujours possible…

Évoquée pour la première fois début 2010, la Carte musique jeunes a ensuite connu un parcours tumultueux. Initialement prévue pour la fête de la musique en juin, elle a ensuite été repoussée à de multiples reprises. Rappelons qu’elle permettra aux 12-25 ans d’acheter pour 50 € de musique sur une des plateformes d’achat en ligne partenaires, en ne déboursant que 25 € (les 50 % restants étant financés par l’État), et ce à raison d’une carte maximum par personne et par an.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Donc encore une fois ... si on à plus de 25 ans on ne bénéficie pas de l'offre, mais on est qualifié pour payer. Une fois de plus les forces vives de la France font un effort et payent et les majors encaissent. C'est quoi ce délire qui dit que l'état (le peuple) finance les majors à 50% sur leur cible jeune ? Non mais franchement et après ils veulent que les gens arrêtent de télécharger illégalement alors qu'ils n'arrêtent pas de payer pour !

  2. Je suis scandalisé par une telle mesure. Comment les pouvoirs publics peuvent-ils financer avec nos impôts une campagne publicitaire en faveur de l'industrie du divertissement ? Comment le conseil d'état ou le conseil constitutionnel ont-t-il pu laissé faire une telle énormité ? Encore une preuve (s'il en fallait une) de la promiscuité des politiques avec les lobbies ! (...et je pèse mes mots) Je ne sais pas pour qui je vais voter en 2012, mais je sais pour qui je ne vais pas voter.

  3. Content de voir que beaucoup on la même réaction : On est censé faire des économies, mais on créé une nouvelle niche fiscal, tout en subventionnent l'industrie du disque.. Espérons que ça passe mal au niveau de l'opinion, que les français s'aperçoivent qu'il s'agit ni plus ni moins d'un racket légal !

  4. Réagir sur le forum