La Carte musique jeunes arrive à la rentrée

10

Alors qu’on pensait le projet enterré, l’Elysée confirme finalement l’arrivée de la Carte musique jeunes en septembre, avec un peu de retard sur le planning initialement prévu. L’Etat envisage de financer le projet à hauteur de 75 millions d’euros sur trois ans.

Elle devait être prête pour la fête de la musique le 21 juin, elle ne sera finalement disponible qu’en septembre. Il faut dire que la création de la Carte musique jeunes, permettant l’achat de musique dématérialisée à prix réduit (50%) sur les plateformes de téléchargement légal, a connu bien des ratés.

Si les fournisseurs d’accès à Internet étaient pressentis pour financer la mesure, cette perspective a rapidement été écartée, suite à une remise en cause du mode de calcul actuel de la TVA sur les abonnements triple-play. Finalement, c’est l’Etat lui-même qui devrait mettre la main à la poche.

A raison de 25 euros par personne et par an de subvention maximale, l’Elysée table sur un budget approximatif de 65 millions d’euros sur trois ans, pouvant monter jusqu’à 75 millions. De quoi éditer 1 million de cartes virtuelles, d’une valeur faciale de 50 euros chacune. Des cartes de 5 et de 10 euros seront, cependant, également proposées.

Il n’est pourtant pas sûr qu’une telle mesure parvienne à satisfaire les jeunes, à l’heure où la musique gratuite et illimitée est accessible gratuitement sur les plateformes de streaming telles que Deezer ou Spotify… et où un abonnement à hauteur de 5 ou 10 euros par mois permet un accès sans publicité, haute qualité, mobile, accessible hors connexion.

Du coup, beaucoup voient dans cette subvention un cadeau, non pas aux jeunes, mais avant tout à iTunes, Virgin Mega, Fnac Music et consorts. Un avis partagé sur les commentaires postés sur la plateforme Waka, réalisée conjointement par l’Etat et Skyrock à destination des jeunes. L’opération séduction ne prend pas…

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. J'espère bien que cela n'intéresse pas. La carte coûte 50% à l'Etat donc aux contribuables, une bonne façon de faire payer un forfait à tous pour les donner aux maisons de disques. Avec la concurrence en ligne, ils devraient remettre en cause leur coûts trop élevés sur leurs disques, au lieu de cela le président trouve une façon de sabotter la concurrence légale en ligne pour privilégier leurs intérêts.

  2. Intéressant pour les -25 ans, mais tous les contribuables vont payer!! A ce stade, j'aime autant la licence globale, au moins, j'en profiterai.

  3. tof67 a écrit :
    Intéressant pour les -25 ans
    Clairement pas, et leurs avis sur Waka valent un référendum... L'Etat essaye de privilégier un mode de consommation archaïque et dépassé. Pour 10 euros, sur iTunes ou VirginMega, on a à peine un album, souvent DRMisé de surcroît et de qualité moyenne... alors que c'est le prix d'un abonnement illimité pour un mois entier sur Deezer ou Spotify (ce dernier propose même du Vorbis 320kbps à ses abonnés, soit une qualité bien supérieure à ce qu'on trouve chez Apple et consorts) ! A raison de 50 euros maximum par jeune et par an, les seuls qui trouveront de l'intérêt à cette mesure sont les plus petits consommateurs de musique, qui s'achèteront 3 albums et 2 singles à moitié prix dans l'année... bref, c'est bon pour entretenir la culture de la musique kleenex.

  4. Il ne s'agit ni plus ni moins qu'un détournement des fonds public en faveurs d'entreprises privées. Marre que mes impôts servent à ce genre d'âneries. A quand un ticket jeune payer par nos impôts pour aller chez mickey ?

  5. Là, nous ne sommes pas loin d'un abonnement Spotify ou Deezer entrée de gamme (cinq€/mois = 60€/an). Laissez donc tomber la carte et soutenez la musique du futur - streaming. Et mettez les CD au muséum :-)

  6. @tarass Les 65 millions c'est vraiment du pipi de chat. Quand on voit que les milliards débloqués pour la recherche sont consacrée à des crédits d'impots pour les sociétés, que 'importe quel type de recherche est pris en compte, sans prise en compte de l'intérêt général.. Et que les 2/3 de ces crédits sont versés aux banques pour leur recherches liées à la finance.. .... Autre exemple le plus gros bénéficiaire de la PAC produit des céréales ? de la viande ? des fruits ? Hé bien non: du tabac ! source: bakchich.info

  7. Knarf49 a écrit :
    ... Laissez donc tomber la carte et soutenez la musique du futur - streaming. Et mettez les CD au muséum :-)
    Je me vois mal écouter du rock, du blues, du jazz, ou du classique en streaming ou Mp3( et autres systèmes de compression) sur un téléphone, des écouteurs, au mieux des enceintes de PC. Avant de remiser le cd , il faut le remplacer par un support aussi performant dans la restitution musicale . Avec la carte musique , on n'écoute plus la musique ,on la consomme comme un bigmac.

  8. TMO2 a écrit :
    Je me vois mal écouter du rock, du blues, du jazz, ou du classique en streaming ou Mp3( et autres systèmes de compression) sur un téléphone, des écouteurs, au mieux des enceintes de PC. Avant de remiser le cd , il faut le remplacer par un support aussi performant dans la restitution musicale.
    Pour ceux qui veulent un son de meilleure qualité que sur les enceintes d'un PC ou les écouteurs d'un baladeur, je suggère de brancher le PC sur la chaine HiFi, cela fonctionne aussi en streaming.

  9. TMO2 a écrit :
    ... Laissez donc tomber la carte et soutenez la musique du futur - streaming. Et mettez les CD au muséum :-)
    Je me vois mal écouter du rock, du blues, du jazz, ou du classique en streaming ou Mp3( et autres systèmes de compression) sur un téléphone, des écouteurs, au mieux des enceintes de PC. Avant de remiser le cd , il faut le remplacer par un support aussi performant dans la restitution musicale . Avec la carte musique , on n'écoute plus la musique ,on la consomme comme un bigmac.
    C'est pour ça que je précisais que, aussi ubuesque que cela puisse paraître, le streaming (en version payante) sur Spotify dépasse, en termes qualitatifs, de loin la musique achetée sur les plateformes de vente classiques ! Je ne sais pas si tu te fais une bonne idée du résultat, mais du OGG à 320kbps c'est un des meilleurs formats compressés possible avant le lossless. Après, pour la restitution, tout dépend de la qualité de ton matériel audio. Mais là, franchement, il faudrait être fou pour utiliser des enceintes de PC pourries ou des écouteurs basiques quand on se prétend un minimum audiophile :)

  10. L'industrie de la musique perd des emplois comme toutes les industries. C'est la crise pour tout le monde. Un disque d'or vaut (depuis l'été 2009) 50.000 exemplaires (disques physiques) vendus. Finalement le livre se vend presque mieux que le CD. Pour moi, la "carte musique jeune" est une subvention envers les distributeurs de musique dématérialisée. Ca favorisera peut-être les ventes de musique et peut-être que les artistes et les producteurs de musiques augmenteront leurs recettes (si la marge des distributeurs n'augmente pas). Ca marche sur les ventes d'automobiles (prime à la casse) mais quand la subvention s'arrête, l'intérêt n'y est plus. Je pense que l'avenir de la musique est dans la plus-value "plaisir", pas dans le prix.

  11. Réagir sur le forum