La biographie non-autorisée de Xavier Niel fait un bide

9

“Xavier Niel, l’homme Free”, la biographie non-autorisée réalisée par Gilles Sengès (journaliste, ex-rédacteur en chef des Échos), sortie en octobre 2012 dans les librairies, n’a pas trouvé son public.

Le journaliste Emmanuel Paquette rapporte sur son blog Tic & Net que l’ouvrage ne s’est écoulé qu’à 1118 exemplaires depuis sa mise en vente.

Ainsi, si le grand public se passionne pour l’actualité gravitant autour de Free et de Free Mobile, il ne s’intéresse pas à la vie de son charismatique fondateur : côté presse périodique, le numéro du magazine Le Point qui titrait sur Xavier Niel, avec pour accroche « imposteur ou héros ? », s’est écoulé à 72 000 exemplaires soit moins que les 94 000 habituellement vendus chaque semaine, en moyenne, par l’hebdomadaire.

Ce n’est que lorsque la vie de Xavier Niel est revue et corrigée, de façon romancée, que le public y prend goût. C’est le cas pour la Théorie de l’information, d’Aurélien Bellanger, présenté comme une des grandes surprises de cette rentrée littéraire 2012. S’il met en scène un héros de fiction, Pascal Ertanger, il s’inspire sans s’en cacher du parcours atypique de Xavier Niel, de ses premières frasques jusqu’à sa fortune. Le public a adhéré à l’idée, puisque le roman s’est vendu à 42 292 exemplaires — une petite performance pour le premier livre de ce jeune auteur. Preuve que la fiction peut dépasser la réalité ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Il y surtout trop de façons d’interpréter, de déformer et de critiquer les choses et chacun doit être capable de se faire sa propre opinion sans avoir besoin de gaspiller son temps à lire un bouquin d'un pseudo écrivain qui n'a probablement que le but de se faire du fric, c'est peut être pour ça que beaucoup de gens en ont raz le bol de tous cette industrie ainsi que de sa promotion dans les médias (Voir le nombre d'émissions TV ou l'on a l'impression que les animateurs sont des commerciaux).

  2. pascal.lemazurier le

    Un "écrivain" qui ne pourra pas dire Merci Free...! =)
    Sinon je n'ai pas lu son oeuvre ni eu trop eu l'envie... la vie de Xaviel Niel ne peut pas être facilement mis sur page à mon avis, et étant fan de policier et des thrillers ça manquerait beaucoup de piquant pour moi... Ceci dit c'est un homme qui apparaît très sympathique, même si il est devenu un des plus riche au monde et surtout de France, je trouve qu'il a tout compris au business, au marketing, et "aux gens", leurs envies et besoins en général, et il s'intéresse énormément aux technologies, leurs accessibilités au grand public, tout en ayant un certain... franc parlé sans langue de bois je dirais lol...
    Bref je dirais juste bravo pour Free, c'est un gros succès vraiment mérité... ;)
    @alainlfanfree, moi aussi je prône une culture et des médias français de qualité, j'écoute radio Sing Sing !!! (les fans reconnaîtront sûrement...), sinon je trouve qu'on a beaucoup trop de pub partout maintenant, elle devient omniprésente et tout acte et toute oeuvre est "commercialisé" avec acharnement de nos jours, sans doute la faute à notre culture ultralibéraliste...

  3. Pour la publicité, je ne suis pas hostile quand il n'y en a pas de trop puisque ça permet le financement des émissions , par contre j'ai remarqué que les chaines qui en diffusent le plus donc engrangent le plus de money de cette façon ne diffusent pas forcément de bons programmes et la qualité est souvent inversement proportionnelle.

  4. pascal.lemazurier le

    Oui enfin il y a pub et pub, personnellement entre la pub sur le net, à la TV, à la radio et dans la rue je me sens un peu harceler au final, sans compter que dans les programmes eux même on y retrouve sans cesse de la pub plus ou moins déguisé ça devient agaçant, j'aimerais bien un jour me poser 1h sans qu'on veuille me faire acheter un bouquin, un CD, la dernière TV connecté etc...  ;D

  5. Réagir sur le forum