La BBC évoque un « problème de compréhension » autour de Google TV

5

Si le système de télévision connectée de Google s’est déjà mis à dos nombre de chaînes américaines (ABC, CBS, NBC…) mais également la plupart des chaînes françaises, la situation est quelque peu différente outre-Manche où la BBC accueille l’arrivée de Google TV avec enthousiasme et pédagogie.

Allant à contre-courant de la tendance générale, le groupe de télévision publique anglo-saxon milite pour l’ouverture, selon les Échos. « Il y a un gros problème de compréhension autour de Google TV, qui ne fait que reprendre des contenus déjà disponibles sur le web », explique Daniel Heaf, directeur des contenus numériques de BBC Worldwide. « Je n’ai pas de problème avec cela. Je suis pragmatique. La seule question que je me pose, c’est : est-ce que je peux vendre mon contenu mieux que ne le fait Google ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas tirer profit de la force de frappe de Google et partager les revenus publicitaires ? »

Pionnière sur le secteur des nouvelles technologies, la BBC, une des premières chaînes a avoir opté pour la diffusion de ses programmes sur Youtube, semble bien isolée en Europe. L’ensemble des grandes groupes audiovisuels français ont ainsi opté pour une charte draconienne empêchant non seulement leur utilisation avec Google TV, mais d’une manière générale tout système interactif à base de widgets.

Sans l’approbation des chaînes, l’avenir de la télévision connectée reste incertain…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Je pense que sans l'approbation des chaines la prochaine étape pour Google sera de proposer ses propres chaines et vu la force de frappe de la structure il y a fort à parié qu'ils vont faire descendre la valeur de chaines ayant refusé le deal. Dans tous les cas je ne comprend pas la position d'une chaine TV qui vie des revenus publicitaires et qui refuse d'augmenter sa diffusion et donc ses revenus !! Il y a un côté ridicule dans le fonctionnement actuel des média.

  2. Quand on voit les sommes ridicules que reverse la regie publicitaire de google... Je comprend que la majorité des chaines ne veulent pas de google tv car les remunerations sont totalement derisoire par rapport au cout de fabrication des programmes. L'audiovisuel a pas encore muté vers le low cost... Suffit de regarder les salaires minimun dans les convention collective du secteur ou le prix de location du matériel de production chez un loueur professionel. Ensuite je commence a avoir plus que ras le bol de l'hégémonie de google... On est obliger de modifier son code (et en supporter les couts) pour se moteur... L'achat de certain mots cle ressemble plus a du raquet et ne permet pas au petit editeur d'exister dignement sur la toile... Si google pouvait tomber sur la loi anti monopole americaine ce serait une chose saine pour l'économie du web.

  3. En fait on est dans la même problématique qu'avec Apple... est-ce qu'il vaut mieux vendre 1 millions d'application à 1,5€ quitte à ne pas tout empocher ou vendre 500 application identique à 45€ distribué uniquement en france par les canots de diffusion normaux... récupérer de l'argent avec Google c'est pas grand chose par rapport à un cout de production élevé dans l'audiovisuelle mais ça touche un marché énorme et mondial. Pour ce qui est du problème du monopole, la solution est simple, avoir une société en face qui puisse faire concurrence. Microsoft est en train de loupé le virage de la dématérialisation et de l'Open-Source, Facebook prend un marché qui ne durera peut-être pas dans le temps... Les navigateurs sont tous avec une version de mise en page différentes et ce n'est pas nouveaux. A l'époque on reprochait à IE de ne pas présenté les pages de la même manière que Netscape... Si tu ne t'adapte pas, c'est que le marché du net n'est pas fait pour toi. C'est toute l'économie du net qui repose sur l'évolution constante des normes et la différence entre les navigateurs. En france on a Ovh qui pourra peut-être dans 10ans rivalisé avec les gros mastodontes mondiaux... mais free ne vise que le marché français et ne proposera jamais un navigateur ou une GoogleTV vendu partout dans le monde. L'Apple TV est un autre exemple d'un modèle qui se met en place et ne fonctionnera que si nous regardons plus loin que notre marché local. Nous sommes sur la même planète, pas juste dans une grotte isolé et sans concurrence.

  4. En lisant cet article et les commentaires je me demande qu'est-ce que vous connaissez de Google TV. J'ai l'occasion d'utiliser une Logitech Revue tous les jours donc je pense que je sais de quoi je parle. Google TV ne rajoute aucun élément d'interface graphiques (widgets ou autres) par dessus le signal TV pendant que l'utilisateur regardes la TV par câble/satellite/ADSL ... en tout cas beaucoup mois que l'interface de Freebox TV ne le fait. Cette charte ressemble plus à de l'anti-américanisme caractérisé histoire de se protéger du méchant américain. Pour résumer, Google TV c'est un système très comparable à Freebox TV ... et maintenant Freebox Player sauf que c'est open-source et peut-être utilisé par n'importe quel constructeur de box / TV / lecteur blu-ray ... De plus, malgré cette charte, les chaînes de TV françaises n'ont aucun pouvoir empêcher l'utilisateur d'utiliser une boite entre son décodeur TV traditionnel câble/satellite/ADSL et sa TV.

  5. Réagir sur le forum