La baisse des prix du mobile s’est poursuivie en 2013

4

L’arrivée de Free Mobile, en janvier 2012, a permis de casser les prix du marché du mobile d’une façon qui n’est plus à démontrer. Durable, son impact s’est poursuivi en 2013, selon des chiffres de l’Arcep.

Le régulateur fonde son analyse sur la même méthodologie que l’INSEE pour le calcul des indices des prix à la consommation : c’est donc le montant minimum des dépenses effectuées par les consommateurs qui est pris en compte ici.

Ce montant est toujours en baisse, puisqu’il a reculé de 27,2% en 2013 en moyenne annuelle. Cette baisse s’explique largement par la généralisation d’offre dites d’abondance (appels, SMS illimités…) et par la continuation de la baisse du coût des abonnements sans subvention de terminal (“SIM-only”).


L’ARCEP constate que la vitesse de la baisse a été particulièrement forte de la mi-2012 jusqu’au printemps 2013, mais qu’elle s’est considérablement tassée lors du reste de l’année 2013.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Les prix n'ont pas réellement baissés, c'est plus les clients qui ont abandonné des engagements chers et longues durées pour d'autres libres de tout engagement et moins chers.

  2. C'est vrai, mais les fournisseurs existants avant l'arrivée de Free Mobile ont tous bien revu à la baisse certains de leurs abonnements.
    Voir les news  : ''Les analystes estiment  Free Mobile fera baisser les prix jusqu’en 2016-2017''.

  3. Réagir sur le forum