Justice : match nul entre X.Niel et M.Bouygues

9

Querelles de voisinage

Xavier Niel (Free) et Martin Bouygues (Bouygues Télécom) sont connus pour leurs déclarations fracassantes l’un envers l’autre. Jusqu’à ce que les tensions entre les deux hommes prennent une tournure juridique, fin 2010…

Bouygues Télécom a attaqué en premier Free, devant le tribunal du commerce, fin 2010. En cause, une déclaration de Xavier Niel sur les ondes de BFM : « malheureusement, nos concurrents ne sont pas capables d’inventer. Le seul qui est capable de bouger, c’est France Télécom, c’est dire si les autres sont mauvais… On invente, les autres copient… Je qualifie ces acteurs de parasites, mais c’est mon avis. Ça me vaudra une mise en examen ».

Réplique de Free, un mois plus tard : celui-ci attaque Bouygues Télécom en retour, pour des propos de Martin Bouygues tenus dans les Échos : « Free est bien plus profitable que Bouygues Telecom. Si l’on veut plus de concurrence et faire baisser les prix pour le consommateur, Free serait donc déjà bien inspiré de réduire un peu ses marges sur l’ADSL avant de penser à venir sur le mobile. Et déployer un réseau 3G pour un milliard d’euros, comme l’affirme Free, me paraît impossible, sauf à faire le coucou sur le réseau des opérateurs en place ».

Dans cette affaire sur fond de dénigrement, le juge n’a donné raison à aucun des deux, et a préféré condamner les deux patrons à se verser l’un l’autre un euro symbolique

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Dans cette affaire sur fond de dénigrement, le juge n’a donné raison à aucun des deux, et a préféré condamner les deux patrons à se verser l’un l’autre un euro symbolique...
    aie aie aurons t-il les moyens de se verser cette lourde indemnité ces 2 patrons , je me pose la question :P ?

  2. Quelle perte de temps pour un résultat sans intérêt. Il aurait fallu condamner chacun à verser 15% d'impôts supplémentaires dans les caisses [vides] de l'Etat.

  3. @54 a écrit :
    Dans cette affaire sur fond de dénigrement, le juge n’a donné raison à aucun des deux, et a préféré condamner les deux patrons à se verser l’un l’autre un euro symbolique...
    aie aie aurons t-il les moyens de se verser cette lourde indemnité ces 2 patrons , je me pose la question :P ?
    il n'y a qu'à ouvrir une souscription auprès des freenautes pour rassembler la somme non?

  4. vounet13 a écrit :
    Dans cette affaire sur fond de dénigrement, le juge n’a donné raison à aucun des deux, et a préféré condamner les deux patrons à se verser l’un l’autre un euro symbolique...
    aie aie aurons t-il les moyens de se verser cette lourde indemnité ces 2 patrons , je me pose la question :P ?
    il n'y a qu'à ouvrir une souscription auprès des freenautes pour rassembler la somme non?
    et aussi pour payer les juges !!! lol

  5. Je dirais pour la défense de Free (je ne suis pas fan de Bouygues, trop touche-à-tout tentaculaire -audiovisuel, bâtiment, travaux public, mobile, internet- à mon goût) que Bouygues se fout du monde en "accusant" Free d'avoir une grosse marge et de ne pas faire baisser les prix. Free a "instauré" les 30euros/mois tout compris et s'apprêterait à priori à frapper aussi fort dans le mobile, quand Bouygues et ses gros camarades mastodontes SFR et Orange ont maintenu pendant des années leurs marges énormes/tarifs élevés sur le mobile. Alors les déclarations sont puériles et pathétiques, mais Bouygues pourrait sortir de meilleurs arguments (son SAV j'imagine, par exemple). Comme vous, j'espère qu'à côté de cet euro symbolique, ce sont surtout les frais de justice qui leur seront facturés !

  6. Réagir sur le forum