Journal des Finances : la réponse de Xavier Niel

18

Il dynamite, il disperse, il ventile…

Comme on pouvait s’y attendre, Xavier Niel, actionnaire majoritaire d’Iliad, a tenu à répondre à la lettre ouverte qui lui était consacrée dans le Journal des Finances (cf. notre article sur le sujet). Des colonnes dans lesquelles il réaffirmera ses ambitions et qualifiera à nouveau le comportement de France Télécom/Orange de « multirécidiviste ».

En réponse aux trois interrogations soulevées par Georges Valance dans sa lettre, Xavier Niel justifie sa stratégie point par point.

Concernant son attitude jugée hostile à l’égard de la concurrence, il rappelle que France Telecom/Orange a été « condamné à maintes reprises, à la fois par la justice française et par la justice européenne », s’appuyant sur des exemples passés tout autant que récents. Et de terminer, non sans une certaine provocation, en réitérant les propos lui ayant pourtant valu une plainte en diffamation de la part d’Orange : « Cette multiplicité de condamnations illustre bien un comportement multirécidiviste, non ? ».

A propos du financement des nouveaux projets d’Iliad, et tout particulièrement la fibre optique, Xavier Niel affirme que tout ceci est « financé dès le premier jour par les économies réalisées sur les frais de dégroupage ». On sait en effet que les marges engendrées par l’opérateur en zones dégroupées sont plus que confortables ; ici, il est clairement affirmé qu’une partie de ces gains seront réinvestis dans les nouveaux projets du groupe (la fibre optique donc, mais également, on peut le penser, la téléphonie mobile).

En ce qui concerne la téléphonie mobile, face au scepticisme économique qu’entraîne un tel projet, Xavier Niel tient à rassurer sur sa viabilité : « nous pourrions réduire les coûts de manière importante et, rassurez-vous, conserver des marges confortables […] Ce projet stratégique est porté par la solidité financière du groupe Iliad, qui est aujourd’hui un des opérateurs télécoms les moins endettés en Europe ». Une volonté de casser les prix, et un discours qui n’est pas sans rappeler celui que la firme tenait déjà au lancement de son offre Freebox, sur le marché de l’ADSL et de la téléphonie fixe…

Enfin, sur l’omniprésence de l’actionnaire au sein du capital d’Iliad, qui pourrait selon M. Valance bloquer ou freiner la croissance du groupe, la réponse est simple et nette : « Depuis janvier 2004, Iliad, + 363 % ; France Télécom, – 31 % ; le CAC 40, – 17 %. ».

On l’aura compris, Xavier Niel, tout en gardant un goût assumé pour la provocation, sait répondre à ses actionnaires et les rassurer quand à sa stratégie… tout en laissant parler les chiffres.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

18 commentaires

  1. Bien renvoyé!!! C'est clair et précis, pratiquement indiscutable. Seul point négatif : les 20 centimes pour un appel à partir d'un portable. Si c'est bien 20c€ pour un opérateur mobile, ce serait bien que Free aligne également ses prix à partir d'un fixe free vers le mobile. J'ai justement pris un portable simyo qui fait du 19c€ la minute sans frais de mise en relation et sans engagement, par carte rechargeable valable 3 mois. Et c'est largement moins cher que par Free!!!!! La boucle locale que l'opérateur téléphonique n'est certainement pas de 29c€ TTC, une bonne marge part bien dans les poches de l'intermédiaire. Freenaute depuis son lancement j'y resterai, mais il y a tout de même matière à critiquer pour avancer.

  2. XAVIER NIEL a affirmé pouvoir diviser par deux les coûts de la téléphonie mobile : Désormais qu'il le prouve ! Il sera jugé sur CES résultats !

  3. Il peut dire ce qu'il veut, je ne suis pas convaincu que dénigrer ses concurrents soit la meilleure stratégie pour une entreprise. Généralement on en vient là quand on a plus grand chose à proposer par soi-même. D'autant que si on cherche les condamnations, je ne pense pas que Free soit tout blanc non plus...

  4. yoann007 a écrit :
    D'autant que si on cherche les condamnations, je ne pense pas que Free soit tout blanc non plus...
    heu, ah bon ?
    Bin aller, j'ai cherché. Il suffit de faire une recherche google sur "condamnation Free" et on trouve : http://www.presence-pc.com/actualite/free-adsl-condamnation-14923/ http://www.freenews.fr/nat/3407-societe-wanadoo-free-et-le-neuf-s-inclinent.html http://www.echosdunet.net/news/breve_4392_la+condamnation+free+sur+gratuite+des+temps+attente+conforte+ufc-que+choisir.html http://www.infos-du-net.com/actualite/6031-free-condamnation.html Et il doit y en avoir d'autres... Comme quoi, tout n'est pas aussi clair qu'il n'y parait, ce n'est pas le bien contre le mal, la blanche colombe contre l'odieux ogre. C'est juste deux requins qui se battent pour la même proie... nous :)

  5. lepoulpe a écrit :
    [quote=lepoulpe]D'autant que si on cherche les condamnations, je ne pense pas que Free soit tout blanc non plus...
    heu, ah bon ?
    Bin aller, j'ai cherché. Il suffit de faire une recherche google sur "condamnation Free" et on trouve : http://www.presence-pc.com/actualite/free-adsl-condamnation-14923/ http://www.freenews.fr/nat/3407-societe-wanadoo-free-et-le-neuf-s-inclinent.html http://www.echosdunet.net/news/breve_4392_la+condamnation+free+sur+gratuite+des+temps+attente+conforte+ufc-que+choisir.html http://www.infos-du-net.com/actualite/6031-free-condamnation.html Et il doit y en avoir d'autres... Comme quoi, tout n'est pas aussi clair qu'il n'y parait, ce n'est pas le bien contre le mal, la blanche colombe contre l'odieux ogre. C'est juste deux requins qui se battent pour la même proie... nous :) Il y a une distinction de bon sens à mettre entre des actions opposant des clients à leur fournisseur de services (ce que tu me fournis là ; elles sont inévitables, à mon sens), et des actions de justice sanctionnant la politique ou l'action globale d'un groupe (exemples : ententes illégales sur les prix, vente liée avec Orange Sport, etc.).

  6. Réagir sur le forum