Jeux en ligne : les opérateurs résistent aux demandes de blocage

4

L’union sacrée

Mis en cause par l’Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne), les grands opérateurs français continuent à désobéir à ses demandes de blocage d’un site de jeu en ligne, considéré comme illégal…

Numericable, Orange, France Telecom, SFR, Free (Iliad), Bouygues Telecom, Darty Telecom et Auchan Telecom : il est bien rare que tout ce petit monde parvienne à se mettre d’accord. Pourtant, tous ces opérateurs ont décidé de ne pas obtempérer aux injonctions de l’Arjel, demandant le blocage d’un site de jeu en ligne — 5dimes.com.

FiveDimes, ainsi que son hébergeur (l’ICE, basée au Costa-Rica), n’ont jamais répondu aux injonctions de l’Arjel depuis le mois de septembre : celle-ci exige qu’à défaut d’agrément, le site mette en place une mesure technique l’empêchant d’être accessible auprès du public français.

Du côté des fournisseurs d’accès, la raison du refus de blocage est simple : ils ne souhaitent pas filtrer un site sur simple injonction de l’Arjel, sans intervention préalable d’un juge. Cela pourrait en effet créer un dangereux précédent…

Résultat, l’Arjel a assigné l’ensemble des opérateurs en justice. On se souvient qu’un scénario similaire s’était produit lors des demandes de blocage du site Stan James, en août.

Lors de l’audience au Tribunal de Grande Instance, jeudi, les opérateurs ont largement critiqué le système de l’Arjel : SFR a pointé du doigt l’inefficacité des mesures de blocage, s’appuyant sur l’exemple du site révisionniste Aaargh, qui « continue d’être accessible sous 12 ou 13 adresses ». Free a, de son côté, déploré l’absence d’assignation du site lui-même, qu’il a qualifié de « préjudiciable ». Tous ont dénoncé l’astreinte de 10 000 euros par jour imposée aux opérateurs qui refusent d’appliquer la demande de blocage…

A la veille de l’audience, l’ICE, qui héberge FiveDimes, a finalement réagi par courrier en faisant savoir qu’elle accéderait aux demandes de l’Arjel si le juge local en donnait l’ordre. Actuellement, 5dimes.com est toujours accessible depuis une connexion internet française…

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Il faut dire qu'on leur en demande de plus en plus à ces opérateurs toutes ces tâches supplémentaires vont alourdir leur coût. Et alors ? et bien c'est nous les utilisateurs qui allons payer tous les caprices de nos dirigeants !

  2. Me pas besoin de passer par un VPN. Il s'emblerait que le blocage se fasse au niveau de DNS... il suffit donc simplement de configurer les DNS de Google (8.8.8.8) ou de OpenDNS (208.67.220.220 et 208.67.222.222) pour passer à travers les filtrages....

  3. Le problème c'est pas de pouvoir passer ou pas par des moyens facile ou pas.
    Le problème c'est la liberté de surfer comme on le veut sur le net.
    Le problème c'est l'attitude digne des pires dictatures de toutes ces autorité à la française, nids de tous les abus et de toutes les atteintes au libertés individuelles.
    Mais l'heure n'est plus à la discussions.

  4. Réagir sur le forum