« J’alerte l’Arcep », une plateforme pour signaler les problèmes avec les opérateurs

1

L’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) s’apprête à lancer officiellement « J’alerte l’Arcep », une plateforme de signalement permettant à chacun de faire remonter ses soucis avec un opérateur.

Voilà plusieurs mois que le régulateur annonce vouloir mettre en place un outil de signalement, permettant aux élus locaux de remonter les problèmes liés aux opérateurs. De quoi repérer plus facilement des soucis réputés difficiles à diagnostiquer, comme une couverture mobile défaillante ou un service Internet localement dérangé, et faire remonter les informations aux opérateurs concernés.

Finalement, cette plateforme sera 100% publique. Cela signifie que tout un chacun pourra y faire ses propres signalements : particuliers, professionnels, élus… Baptisée « J’alerte l’Arcep », elle sera lancée dès demain, mardi.

Des données publiques, croisées pour repérer les « pics d’alerte »

Il va de soi que le site n’aura pas vocation à trancher les litiges individuels entre les consommateurs et leur opérateur. C’est en réalité en croisant les données, rendues publiques, que le régulateur sera en mesure de repérer les défaillances réelles. L’Arcep sera tout particulièrement attentive aux « pics d’alerte » sur une zone donnée ; une approche statistique, rendue possible grâce au grand nombre de signalements que le site ne manquera pas de recevoir.

La plateforme « J’alerte l’Arcep » sera officiellement lancée ce mardi 17 octobre, à l’occasion d’une conférence de presse.

via Challenges

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Si la plateforme est ouverte à tout le monde, je crains que l'ARCEP soit noyée sous les alertes de particuliers plus débiles les unes que les autres ...  :-\

  2. Réagir sur le forum