Internet à tarif social : sur mesure pour France Télécom ?

14

Pas d’alternative pour les alternatifs

Le projet d’Internet à tarif social à 20 euros par mois (+3€ de coût de location de box), porté par Éric Besson, fait jaser chez les opérateurs alternatifs. Ceux-ci pointent du doigt des conditions rendant le projet financièrement irréalisable pour eux… mais pas pour l’opérateur historique, France Télécom.

Pas d’Internet social chez Free, SFR, Bouygues… c’est ce qui ressort de la grogne menée de front par ces opérateurs alternatifs. En effet, si ceux-ci peuvent se permettre de proposer des offres à 20 ou 23 euros par mois en zones dégroupées, cela se révèlera financièrement impossible en zones non-dégroupées…

En cause : les tarifs de gros de l’opérateur historique, imposés sur les accès non-dégroupés. « Rien que sur les coûts FT, produire un abonné avec accès compris, c’est 54 euros de frais d’accès au service », confie un FAI alternatif au site PC INpact.

Sur trois ans, en ajoutant les « 12,47 € par mois pour la ligne + 3,9 € par mois pour la composante débit pour l’accès », on atteint déjà « 17,87 euros HT » par mois… sans compter le coût de la consommation de l’abonné, qui s’élève à « 30 euros par Mbps consommé » !

Bilan, un opérateur alternatif ne peut pas proposer un accès à 20 euros par mois en zone non-dégroupée sans perdre d’argent. « On n’est pas en économie dirigée. L’offre sociale d’accord, mais seulement si les conditions le permettent », lâche un autre alternatif.

La seule solution serait de revoir rapidement à la baisse les tarifs de gros de France Télécom sur les accès non-dégroupés. Mais en l’absence d’une telle mesure, il semblerait bien que le projet d’Internet à tarif social ait été taillé sur mesure pour l’opérateur historique, et uniquement lui… comme viendraient le confirmer alors les 3 euros de location de box par mois, prévus par le gouvernement, correspondant exactement au coût d’une Livebox d’Orange. Tiens donc…

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. philmal13 a écrit :
    Si cela a réellement un impact pour free, ne suffit-il pas d’accélérer le dégroupage ?
    C'est déjà le cas, environ 70 dslam sont activés chaque mois (50 NRA en moyenne) et 88% des abonnées Free sont dégroupé. Source : http://francois04.free.fr/nav.php

  2. Peut etre a tort (meme surement) mais moi quand on me dit internet social je pense logement social... J'aimerai bien savoir quelle est la proportion de gens recherchant un internet a tarif social et habitant en zone non dégroupé... je me doute qu'il y en a... mais dans quelle proportion??

  3. Enfin, 20 euros, ça ne va pas ruiner Free. Moi, pour ma part je suis en ReADSL avec 2,5Mo de débit. Pas de télé, une téléphonie largement défaillante. Je ne vois pas pourquoi je paie 30 euros par mois comme celui qui a 10 Mo, la télé et un bon téléphone. Donc, Free pourrait avoir une offre sans télévision et à débit limité à 20 euros. Ca ne me semble pas économiquement aberrant. En le mettant en dessous de 20 euros, ils renverraient France Télécom et consors dans les cordes.

  4. sebast34 a écrit :
    Enfin, 20 euros, ça ne va pas ruiner Free. Moi, pour ma part je suis en ReADSL avec 2,5Mo de débit. Pas de télé, une téléphonie largement défaillante. Je ne vois pas pourquoi je paie 30 euros par mois comme celui qui a 10 Mo, la télé et un bon téléphone. Donc, Free pourrait avoir une offre sans télévision et à débit limité à 20 euros. Ca ne me semble pas économiquement aberrant. En le mettant en dessous de 20 euros, ils renverraient France Télécom et consors dans les cordes.
    Fais l'effort de lire l'article, cela explique justement pourquoi ce qui est possible en zone dégroupée à 20 euros ne l'est pas en zone non-dégroupée :)

  5. J'ai bien lu l'article. Dans mon commentaire : "20 euros, ça ne va pas ruiner Free"... Je voulais signifier que pour un service dégradé en zone non dégroupé, il y a de la place pour un forfait inférieur à 30 euros, surtout si nombreux sont ceux qui comme moi paient pour un service qu'ils n'ont pas. Cela doit pouvoir largement équilibrer avec ceux qui sous-paieront un service, même avec la marge de FT.

  6. sebast34 a écrit :
    J'ai bien lu l'article. Dans mon commentaire : "20 euros, ça ne va pas ruiner Free"... Je voulais signifier que pour un service dégradé en zone non dégroupé, il y a de la place pour un forfait inférieur à 30 euros, surtout si nombreux sont ceux qui comme moi paient pour un service qu'ils n'ont pas. Cela doit pouvoir largement équilibrer avec ceux qui sous-paieront un service, même avec la marge de FT.
    Le fait est qu'à 20 euros par mois en zone non-dégroupée, ce n'est pas possible. Les dégroupés ne sont pas là pour payer leur accès aux non-dégroupés, et commercialement parlant, aucun opérateur n'a d'intérêt à vendre une offre qui lui fait perdre de l'argent... ça ne va pas beaucoup plus loin...

  7. D'après les calculs, tout non-dégroupé fait déjà perdre de l'argent à Free. Donc, de là à dire que c'est impossible, c'est une vue de l'esprit. Que les opérateurs râlent, je le comprends, mais il n'y a rien d'"impossible". Et puis comme le fait remarquer un autre usager, ils n'y a qu'à dégrouper plus vite... comme Free l'avait promis ;)

  8. sebast34 a écrit :
    D'après les calculs, tout non-dégroupé fait déjà perdre de l'argent à Free. Donc, de là à dire que c'est impossible, c'est une vue de l'esprit. Que les opérateurs râlent, je le comprends, mais il n'y a rien d'"impossible".
    "S'ils perdent plein d'argent pour faire plaisir à l'État qui avance un projet sans y mettre le moindre centime, c'est possible !"
    Et puis comme le fait remarquer un autre usager, ils n'y a qu'à dégrouper plus vite... comme Free l'avait promis ;)
    Ils ont dépassé les 90% de lignes dégroupées, il faut arrêter la mauvaise foi à un moment donné :D

  9. Mon entreprise est à Montpellier, en plein dans un zone d'entreprises, et n'est toujours pas en zone dégroupée. Nous attendons toujours le dégroupage... qui était promis voilà bien longtemps. De plus si ils ont 90% de lignes dégroupées, tout ce que vous venez de dire est donc bien un faux problème. Ils se battent pour des hypothétiques forfaits à 20 euros dont qui à 90% de probabilité leur rapporteront de l'argent versus 10% sur lesquels ils perdront de l'argent ??? Je comprends qu'ils râlent pour gagner le maximum, mais s'il vous plait ne me dites pas où est la mauvaise foi. Par ailleurs sur les interventions sur ces forums, vous défendez becs et ongles "Free" en dépassant très souvent la mauvaise foi. Même moi qui suis personnellement un vieil adepte et défenseur de Free, cela m'effare.

  10. Réagir sur le forum