Internet à tarif social : sur mesure pour France Télécom ?

0

Pas d’alternative pour les alternatifs

Le projet d’Internet à tarif social à 20 euros par mois (+3€ de coût de location de box), porté par Éric Besson, fait jaser chez les opérateurs alternatifs. Ceux-ci pointent du doigt des conditions rendant le projet financièrement irréalisable pour eux… mais pas pour l’opérateur historique, France Télécom.

Pas d’Internet social chez Free, SFR, Bouygues… c’est ce qui ressort de la grogne menée de front par ces opérateurs alternatifs. En effet, si ceux-ci peuvent se permettre de proposer des offres à 20 ou 23 euros par mois en zones dégroupées, cela se révèlera financièrement impossible en zones non-dégroupées…

En cause : les tarifs de gros de l’opérateur historique, imposés sur les accès non-dégroupés. « Rien que sur les coûts FT, produire un abonné avec accès compris, c’est 54 euros de frais d’accès au service », confie un FAI alternatif au site PC INpact.

Sur trois ans, en ajoutant les « 12,47 € par mois pour la ligne + 3,9 € par mois pour la composante débit pour l’accès », on atteint déjà « 17,87 euros HT » par mois… sans compter le coût de la consommation de l’abonné, qui s’élève à « 30 euros par Mbps consommé » !

Bilan, un opérateur alternatif ne peut pas proposer un accès à 20 euros par mois en zone non-dégroupée sans perdre d’argent. « On n’est pas en économie dirigée. L’offre sociale d’accord, mais seulement si les conditions le permettent », lâche un autre alternatif.

La seule solution serait de revoir rapidement à la baisse les tarifs de gros de France Télécom sur les accès non-dégroupés. Mais en l’absence d’une telle mesure, il semblerait bien que le projet d’Internet à tarif social ait été taillé sur mesure pour l’opérateur historique, et uniquement lui… comme viendraient le confirmer alors les 3 euros de location de box par mois, prévus par le gouvernement, correspondant exactement au coût d’une Livebox d’Orange. Tiens donc…

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.