Hadopi : sans indemnisation, Free reviendra aux résultats papier

6

Alors que les négociations entre le ministère de la Culture et les opérateurs sur le montant de l’indemnisation due aux FAI (pour l’identification des adresses IP demandée par l’Hadopi) n’ont toujours pas abouti, Free s’impatiente et menace de revenir à l’envoi des listings au format papier…

Contraint de répondre à l’ensemble de la procédure de l’Hadopi (identification des abonnés, puis envoi des e-mails d’avertissement), suite à la publication d’un décret ne lui laissant guère le choix, Free s’est fait plus discret en termes de communication ces derniers temps.

Rentré dans le rang, le FAI trublion tente à nouveau de faire parler de lui, si l’on en croit PC INpact : « alors que l’Hadopi transmet de plus en plus de demandes d’identifications chaque jour, l’opérateur menace de revenir à des réponses au format papier ».

Rappelons que Free avait déjà utilisé cette faille légale lors des premières demandes d’identification fin septembre. Objectif : ralentir la vitesse de traitement des données ainsi envoyées à l’Hadopi, par rapport à un listing sous forme électronique. Ici, l’opérateur compte bien mettre à profit cette tactique pour faire pression sur le ministère de la Culture et fixer enfin une indemnisation pour chaque adresse IP identifiée.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. C'est extraordinaire. Le gouvernement veut le beurre, l'argent et la fermière voire même les soeurs et les cousines pendant qu'on y est. Non seulement on taxe les FAIs parce que ce sont des poules aux oeufs d'or, mais en plus, il faudrait qu'il travaille pour l'état ou tout autre organisation gratuitement !!!! L'état a vraiment un culot monstre.

  2. pipantal a écrit :
    C'est extraordinaire. Le gouvernement veut le beurre, l'argent et la fermière voire même les soeurs et les cousines pendant qu'on y est. Non seulement on taxe les FAIs parce que ce sont des poules aux oeufs d'or, mais en plus, il faudrait qu'il travaille pour l'état ou tout autre organisation gratuitement !!!! L'état a vraiment un culot monstre.
    L'état, l'état... Le péché mignon du citoyen français est qu'il adôôôre que ce soit "l'autre" qui paie... Quand on parle de l'état, ce sont les rentrées fiscales de l'état en question qui paieront les fameuses indemnisations... Et les rentrées fiscales, ce sont entre autres nos impots, la TVA et autres douceurs.... Le serpent qui se mord la queue??? ;) Ceci dit sans acrimonie et également sans tenir compte de l'irresponsabilité des politiques de tout poil en ce qui concerne la gestion des deniers publics, particulièrement ceux qui ne les concernent pas directement! Bref, parfaitement dans la "tradition" franchouillarde!

  3. Réagir sur le forum