Hadopi : Free « racole » les pirates, selon le SNEP

16

C’est combien ?

Par le biais d’un communiqué, le SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique) a salué l’envoi des premiers e-mails d’avertissement dans le cadre du dispositif Hadopi, avant de s’en prendre avec violence à Free qui refuse de procéder à l’envoi d’e-mails pour ses abonnés.

Selon le Syndicat, cette attitude aurait pour principal but de « “racoler” des internautes qui se livrent à des actes de piraterie ». L’accusant de non-respect de la loi, il en appelle également aux « pouvoirs publics (…) afin que Free respecte ses obligations ».

Voici le communiqué dans son intégralité :

Le SNEP se réjouit de l’envoi par l’HADOPI des premiers messages d’avertissement en application de la loi Création & Internet qui désormais devient effective. Il salue le travail accompli par cette autorité indépendante qui, malgré les critiques injustifiées, a démontré sa capacité à agir.

La mise en œuvre de la loi Création et Internet permettra ainsi de responsabiliser les internautes sur les dangers de la piraterie et de les sensibiliser sur l’existence d’une alternative légale de qualité.

Cependant, le SNEP déplore l’attitude inadmissible de Free qui, selon ses déclarations, n’entend pas répercuter auprès de ses abonnés les messages d’avertissement de l’HADOPI.

Cette attitude témoigne d’une volonté de la part de Free de ne pas respecter la loi, en mettant en avant des arguties juridiques, qui ne sauraient masquer sa volonté de « racoler » des internautes qui se livrent à des actes de piraterie.

Une telle conduite est d’autant plus déplorable qu’elle crée des distorsions de concurrence au détriment des autres fournisseurs d’accès, qui eux respectent la loi. Or la loi ne vaut qui si elle est respectée par tous, y compris par Free.

Le SNEP demande donc aux pouvoirs publics d’agir afin que Free respecte ses obligations, comme tout fournisseur d’accès, vis-à-vis de l’HADOPI.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. Ouais, enfin ils attendent toujours la convention qui doit se faire entre le gouvernement et les fournisseurs d'accès, et qui régit les conditions de ces envois de mails. Bien sûr, la SNEP a du oublier ce point ... ce sont les autres fournisseurs qui ouvrent leurs portes sans conditions. Free sait détecter les failles de cette "loi".

  2. Selon M. HADOPI, Free ne bloque aucunement la procédure vu que l'envoie de la deuxième étape (envoi de la LRAR) n'est pas conditionné par le bon déroulement de la première (envoi du mail). Donc cher M. SNEP, en quoi Free racole les pirates ?

  3. Selon le Syndicat, cette attitude aurait pour principal but de « “racoler” des internautes qui se livrent à des actes de piraterie »
    Ou comme dans mon cas, éviter de faire parti des "faux-positif", se retrouver dans le banc des accusés parce que quelqu'un de mal intentionné à utiliser frauduleusement mon IP sur le Web... Suis-je aussi un pirate que de penser cela ?

  4. yoann007 a écrit :
    Donc cher M. SNEP, en quoi Free racole les pirates ?
    L'offre de Free est SEXY et PAS CHÈRE ! (Je suis déjà dehors)
    Mouais, sauf que l'offre de Free est vieillissante et n'offre plus de nouveautés stimulantes... Je vais pour ma part me laisser séduire dans la semaine par de la nouveauté vêtue de fibre du trottoir d'en face... ;-)

  5. SBL a écrit :
    [quote=Gruntosaure]Donc cher M. SNEP, en quoi Free racole les pirates ?
    L'offre de Free est SEXY et PAS CHÈRE ! (Je suis déjà dehors)
    Mouais, sauf que l'offre de Free est vieillissante et n'offre plus de nouveautés stimulantes... Je vais pour ma part me laisser séduire dans la semaine par de la nouveauté vêtue de fibre du trottoir d'en face... ;-) Quitter une expérimentée pour se tourner vers les jeunettes, c'est bien les mecs ça ! :D

  6. Free a raison de ne pas envoyer d'emails de Hadopi à ses abonnés (Qu'elle fasse son boulot elle-même) A méditer, le sens de la justice en notre beau pays ... Un internaute qui ne surveille pas "suffisamment" sa connexion internet est un dangereux délinquant qui mérite qu'on lui la coupe ! Une grande banque qui ne surveille pas "suffisamment" ses traders est une victime qui mérite d'être indemnisée.

  7. yoann007 a écrit :
    Donc cher M. SNEP, en quoi Free racole les pirates ?
    L'offre de Free est SEXY et PAS CHÈRE ! (Je suis déjà dehors)
    LOL !!!

  8. Ouais bah vive free Qui d'autre se dressera d'une maniere ou d'une autre contre les lois absurdes qui passent ces 10 dernieres années s'il le font pas hein?

  9. Réagir sur le forum