Hadopi : Free « racole » les pirates, selon le SNEP

0

C’est combien ?

Par le biais d’un communiqué, le SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique) a salué l’envoi des premiers e-mails d’avertissement dans le cadre du dispositif Hadopi, avant de s’en prendre avec violence à Free qui refuse de procéder à l’envoi d’e-mails pour ses abonnés.

Selon le Syndicat, cette attitude aurait pour principal but de « “racoler” des internautes qui se livrent à des actes de piraterie ». L’accusant de non-respect de la loi, il en appelle également aux « pouvoirs publics (…) afin que Free respecte ses obligations ».

Voici le communiqué dans son intégralité :

Le SNEP se réjouit de l’envoi par l’HADOPI des premiers messages d’avertissement en application de la loi Création & Internet qui désormais devient effective. Il salue le travail accompli par cette autorité indépendante qui, malgré les critiques injustifiées, a démontré sa capacité à agir.

La mise en œuvre de la loi Création et Internet permettra ainsi de responsabiliser les internautes sur les dangers de la piraterie et de les sensibiliser sur l’existence d’une alternative légale de qualité.

Cependant, le SNEP déplore l’attitude inadmissible de Free qui, selon ses déclarations, n’entend pas répercuter auprès de ses abonnés les messages d’avertissement de l’HADOPI.

Cette attitude témoigne d’une volonté de la part de Free de ne pas respecter la loi, en mettant en avant des arguties juridiques, qui ne sauraient masquer sa volonté de « racoler » des internautes qui se livrent à des actes de piraterie.

Une telle conduite est d’autant plus déplorable qu’elle crée des distorsions de concurrence au détriment des autres fournisseurs d’accès, qui eux respectent la loi. Or la loi ne vaut qui si elle est respectée par tous, y compris par Free.

Le SNEP demande donc aux pouvoirs publics d’agir afin que Free respecte ses obligations, comme tout fournisseur d’accès, vis-à-vis de l’HADOPI.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.