Hadopi ferait bien reculer le piratage

21

La peur d’Hadopi semble fonctionner à plein régime. Selon un sondage BVA-La Tribune, 53% des pirates interrogés ont réduit ou arrêté le téléchargement illégal de fichiers.

Depuis le vote de la loi dite “Hadopi”, il y a un an, 47% des sondés ont indiqué ne pas avoir changé leurs habitudes, tandis que 29% ont totalement mis fin à leurs téléchargements illégaux et 24% ont réduit le rythme.


Il est intéressant de noter que ces résultats ne proviennent pas d’un quelconque avertissement par e-mail, mais avant tout de la peur engendrée par l’existence de la loi. Comme l’estime Bruno Vanryb, PDG d’Avanquest, institut de sondage, « ce résultat souligne l’importance de la psychologie dans l’impact éventuel d’une législation ». On comprendra mieux l’omniprésence médiatique de l’Hadopi, avant même sa mise en application…

Mais plus encore, il convient de mettre en cause les résultats même de ce sondage, mené sur un échantillon particulièrement restreint : ainsi, seuls 17% des sondés ont admis pratiquer le piratage, les 83% restants ayant affirmé n’avoir jamais téléchargé illégalement. Un résultat que l’institut explique en partie par la proportion d’internautes mal informés, considérant comme légaux des contenus qui ne le sont pas forcément en réalité…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

21 commentaires

  1. C'est drôle a quel point on arrive a faire dire n'importe quoi aux les sondages! C'est là qu'on voit que la presse est vraiment a la botte du mari de la chanteuse de l'Élysée!

  2. magnifique. Avec des études statistiques de cet acabit (53% des 17% de 1003 personnes... )on pourrait vite démontrer que seulement 5% de la population française est de sexe féminin. Mais tout ça serait à prendre avec des pincettes car bcp d'"hommes" ignorent qu'ils sont en fait des femmes.

  3. Un résultat que l’institut explique en partie par la proportion d’internautes mal informés, considérant comme légaux des contenus qui ne le sont pas forcément en réalité...
    En effet je connais une personne qui en toute sincérité (et par bêtise aussi mais c'est une autre histoire…) pour se mettre dans la légalité vis à vis d'hadopi a abandonné le P2P et s'est abonnée à un service de newsgroups. Et malgré toutes les explications qu'on peut lui apporter n'en démord pas : si c'est payant c'est que c'est légale ! :/

  4. lol et ils ont pris en compte ceux qui refusent de raconter la veriter ??? perso un inconnu m'appel pour savoir quelque chose de ma vie ... (pas forcement piratage) bah je repondrais n'importe quoi sauf la verité ....

  5. Il faudrait refaire le sondage avec en plus comme choix de réponse: Passe par un système alternatif (DDL, newsgroup...) Mais ça ils ne le feront pas il faut bien arriver à faire croire à la populasse que les millions déboursés pour monter la Hadopi servent à quelques choses... @++

  6. 53% des pirates interrogés... En clair, ils déterminent comment leur panel de pirates? S'ils ont un moyen plus efficace que l'HADOPI, certains pourraient être intéressés :D

  7. ikc666 a écrit :
    53% des pirates interrogés... En clair, ils déterminent comment leur panel de pirates? S'ils ont un moyen plus efficace que l'HADOPI, certains pourraient être intéressés :D
    LOL ! entièrement d'accord. Ceci dit, laissons-les se faire plaisir avec leurs sondages destinés à prouver "à la ménagère de - 50 ans" qui regarde (encore) TF1 que le gouvernement a bien travaillé. L'important n'étant bien sûr pas la vérité, mais la perception que les gens en ont via les medias dominants. Comme pour beaucoup de sujets. La vraie question est : et ensuite ? Les affreux pirates piratent moins. Certes, imaginons, on veut bien. - Mais se reportent-ils vers des sites du style Jamendo (ou confrères) ? - se contentent-ils de ce qu'ils ont déjà downloadé (après tout, une fois sa "discothèque" constitutée, ils ont de quoi s'occuper) - écoutent-ils moins de musique, ou de la musique moins commerciale ? - se tournent-ils plus vers les radios (webradios ou classiques) ? enfin, dernière hypothèse, mais je me pince les lèvres... - se ruent-ils en masse à la FNAC pour acheter de merveilleux "CD culturels" ?

  8. Réagir sur le forum