Hadopi ? « C’est une arnaque pour les artistes »

13

Hadopi-Libération… round 3… fight !

Sans qu’on sache exactement pourquoi, le journal Libération est devenu le théâtre d’affrontements par tribunes interposées entre les camps pro et anti-Hadopi.

Jusqu’à maintenant, le journal avait surtout laissé la parole aux professionnels du secteur (plus spécialement les cinéastes). Mais cette fois-ci, c’est au tour d’une brochette de députés de l’opposition de publier leur prose, justement titrée « On ne s’excuse pas d’avoir rejeté Hadopi ».

Il semble évident que cet article répond en particulier à la tribune des cinéastes pro-Hadopi de mercredi dernier (cf. notre article). Celle-ci prenait pour cible les députés socialistes en les accusant de tuer la profession, et de ne proposer aucune alternative valable en retour.

Les députés opposés au projet défendent donc leur choix. Les idées avancées sont les mêmes que celles discutées lors des nombreux débats et que l’on retrouve dans tous les argumentaires anti-Hadopi. Les signataires dénoncent « un système qui oppose les auteurs et leur public, alors même que le projet de loi n’offre pas un euro de plus à la création ».

Au-delà du discours partisan, l’article rappelle l’aspect « arbitraire d’une loi qui impose une surveillance généralisée de la Toile » et un simple fait avéré mais toujours nié par le gouvernement : « tous les moyens existent sur Internet pour la contourner ».

On retrouve donc les arguments majeurs du combat anti-Hadopi : l’absence de soutien à la création, l’inapplicabilité technique de la loi, et même l’isolement de la France aux yeux de l’Europe, puisque « juridiquement, les évolutions de la législation européenne […] contredisent [la loi]dans ses fondements ».

Sont signataires de ces colonnes : Jean-Marc Ayrault, Patrick Bloche, François Brottes, Corinne Erhel, Michel Françaix, Jean-Louis Gagnaire, Didier Mathus, Sandrine Mazetier, Christian Paul et tous les députés socialistes.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

13 commentaires

  1. Tribune libre de l'Humanité Article paru le 11 avril 2009 Le monstre fou des boutiquiers du disque Par Jérôme Relinger, ingénieur des techniques avancées, animateur du secteur « révolutions numériques et société de la connaissance » du PCF. Avec la loi dite Hadopi (Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet), le gouvernement tente d’imposer la « riposte graduée », c’est-à-dire le droit accordé aux industriels du divertissement de faire la police et de rendre la justice sur les réseaux numériques. suite de l'article: http://www.humanite.fr/2009-04-11_Tribune-libre_Le-monde-fou-des-boutiquiers-du-disque

  2. Je crois que ça résume bien la situation :

    humanité a écrit :
    Le téléchargement est tout simplement la réaction du corps social au constat de l’inutilité réelle de ces intermédiaires (ndlr:les majors), seuls bénéficiaires d’une économie du racket construite au détriment du droit d’auteur, de l’abondance de l’offre et de la diminution des coûts d’accès.

  3. (: En medecine on peut soigner de deux manieres : - 1) Le traitement symptomatique qui soigne les troubles provoqués par la maladie (ex: l'aspirine qui va s'occuper de la fievre par exemple) - 2) Le traitement de la maladie elle meme (ex: un antibiotique qui va faire disparaitre la bacterie qui provoque la fievre) En cas de maladie grave (vous avez dit MAJOR'S ?) la solution 1) ne sert a rien a terme. De plus la solution 1) peut provoquer des effets secpndaires indesirables (vous avez dit PROXY ou CRYPTAGE ?) A votre a votre avis HADOPI c'est 1) ou 2) ?? Y a t'il un medecin dans la salle ?? :P

  4. J'étais justement ce soir à une réunion publique, une sorte de mini meeting socialiste pour les élections européennes. Une personne qui devait avoir environ une cinquantaine d'année a posé la question aux candidats, ou plutôt à la candidate au sujet de l'Hadopi, de la position des socialistes européens et des conséquences d'un éventuel vote de l'Hadopi sur les directives européennes. Elle a répondu que les directives européennes avait primauté sur la loi française, mais que le gouvernement français actuel trainait des pieds pour retranscrire les directives. Elle a également ajouté le forcing de certains députés français et le lobbying de certains artistes auprès du Conseil pour faire annuler le vote de l'assemblée européenne. Je vous invite à aller dans ces meeting pour les européennes et de poser la question de l'Hadopi, du paquet télécommunication et de la position des candidats sur le téléchargement.

  5. Y a t’il un medecin dans la salle ??
    Moui? laissez moi vous ausculter, mais votre maladie est psychosomatique, vous ne soufré d absolument rien, tout ça est dans votre tête, je peu vous conseiller un psychologue très performant c 'est le dorcteur http://www.laquadrature.net/ c 'est un spécialiste il saura vous expliquer les symptômes psychosomatique que vous ressentez et éventuellement vous proposer des thérapie adapté.

  6. Ed29 a écrit :
    Elle a répondu que les directives européennes avait primauté sur la loi française, mais que le gouvernement français actuel trainait des pieds pour retranscrire les directives. [...] Elle a également ajouté le forcing de certains députés français et le lobbying de certains artistes auprès du Conseil pour faire annuler le vote de l'assemblée européenne.
    Elle ? c'est qui, elle?

  7. salut TOUT (ou presque) a été dit contre HADOPI ! MAINTENANT, c'est aux Députés de se prononcer : 1) "c'est une bonne loi" --> qu'ils LA votent, en leurs âmes et consciences 2) "c'est une mauvaise loi --> qu'ils la rejettent "et pas" : LA voter , "pour faire plaisir au Roi Soleil" "avoir le courage de ses actes" ! :o mais surtout : ne pas s'abstenir (c'est trop facile) qu'ils soient "responsables ET coupables" : devant ceux qui les élisent !

  8. shyrokie a écrit :
    http://www.laquadrature.net/[/url] c 'est un spécialiste il saura vous expliquer les symptômes psychosomatique que vous ressentez et éventuellement vous proposer des thérapie adapté.
    Je crois bien ne pas m'etre fait comprendre .... :( De mon coté je ne souffre de rien et mene une vie normale de (jeune) retraité !:cool: Je me posais simplement la question de savoir si l'HADOPI soignait correctement ces pauvres "MAJORS'S" qui semblent souffrir horriblement si on les ecoute. Mais c'est vrai que c'est peut etre psychosomatique (vous avez dit hypocondriaque ?) chez eux. Dans ce cas le "non" traitement proposé ci dessus pourrait leur etre applicable !! ;)

  9. S4M43L a écrit :
    Elle a répondu que les directives européennes avait primauté sur la loi française, mais que le gouvernement français actuel trainait des pieds pour retranscrire les directives. [...] Elle a également ajouté le forcing de certains députés français et le lobbying de certains artistes auprès du Conseil pour faire annuler le vote de l'assemblée européenne.
    Elle ? c'est qui, elle?
    Si je te dis son nom, cela ne te dira rien. Au mieux tu la connais, mais cela ne t'apportera rien, au pire tu ne la con C'est une députée européenne sortante qui se représente

  10. Réagir sur le forum