Google revend Motorola Mobility, près de trois ans après son acquisition

4

Google se débarrasse de l’entité mobile de Motorola, qu’il avait acquise en août 2011. Et c’est le chinois Lenovo qui se porte acquéreur, pour 2,91 milliards de dollars (2,11 milliards d’euros).

Le géant de Mountain View avait déboursé 12,5 milliards de dollars pour s’emparer, en 2011, de Motorola Mobility. Lourdement déficitaire, la filiale n’est jamais parvenue à retrouver l’équilibre sous la direction de Google, malgré la sortie de quelques téléphones sous Android plutôt bien accueillis par la critique spécialisée : le Moto X et le Moto G.

JPEG - 36 ko
Le Moto X, téléphone à l’apparence personnalisable, assemblé aux US à destination des US…

On ne peut vraiment pas parler d’une bonne opération pour Google, qui fait le choix de revendre à perte sa filiale peu de temps après son acquisition, à défaut d’avoir réussi à inverser sa courbe de déficit. Si Lenovo semble seul gagnant de l’histoire, Google peut toutefois être rassuré : les futurs mobiles de la marque devraient, sans surprise, tourner sous Android.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Hum, il manque des éléments dans l'équation : les brevets, et la cession de la partie hors mobile l'année dernière : http://ir.arrisi.com/phoenix.zhtml?c=87823&p=irol-newsArticle&ID=1807670

  2. Il n'y a même pas de  du tout car Google a acheté Motorola avant tout pour les brevet qui sont au nombre de 10 000 voir même plus.
    La branche mobile était plus un boulet qu'autre chose. Google garde aussi la partie innovation de Motorola qui boss déjà sur de futur projets.
    Avec tout ça Google se fait un partenaire important avec Lenovo qui n'est peut être pas trop connu chez nous et pourtant c'est une  entreprise qui rachète pas mal de  et grossi de plus en plus.
    Avec le partenariat que Google vient de faire avec Samsung, ils renforcent leur position.

    Donc en faite ce n'est pas une mauvaise chose Google n'est pas forcément habitué à gérer une entreprise de vente de produit du coup Motorola était plus un poids qu'autre chose. Et pour Lenovo ça va leur permettre de vendre plus facilement sur le marché Américain.

  3. Réagir sur le forum