Free veut refiler la facture à Google

0

Les opérateurs sont malheureux, aidons-les

Lors du colloque sur la neutralité du net s’étant déroulé hier, Maxime Lombardini, DG d’Iliad, a réaffirmé son opposition au filtrage de la connexion mais a estimé que le débat, plus vaste, devait poser la question du financement des réseaux.

Tenant peu ou prou le même discours que lors de son interview par l’Arcep, le représentant de Free s’est plaint du trop grand nombre de taxes mises sur le dos des fournisseurs d’accès à Internet, « malheureux opérateurs », là où d’autres acteurs « principalement nord-américains » ne sont pas mis à contribution. « J’ai l’impression qu’on a déjà abandonné l’idée de taxer Google », a-t-il lâché, non sans une certaine provocation à l’égard de Jacques Toubon (à l’origine de l’idée de la “taxe Google”), présent dans la salle.

Maxime Lombardini en a appelé aux pouvoirs publics, afin que soient mis à contribution les plus gros consommateurs de trafic sur le réseau, tels Youtube (Google). « On ne peut pas mettre des capacités plus importantes à disposition de grands groupes américains sans qu’ils participent à quoi que ce soit », a-t-il conclu, établissant un rapport clair entre la participation des éditeurs de contenus et le développement des réseaux (déploiement de la fibre optique…).

Si vous souhaitez revoir l’intervention de Maxime Lombardini, les vidéos du colloque devraient être publiées dans le courant de la journée sur le site de l’Arcep.

Source : Le Figaro (blog)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.