Free tue le cinéma français d’après Luc Besson

0

Est-ce que ça changera quelque chose ?

Dans une interview, qui sera diffusée demain dans l’émission l’Hebdo Cinéma (11h45 sur Canal+), Luc Besson s’attaque au piratage des films et les sites web qui se rendent complices.
Free, Priceminister et Google sont ouvertement montrés du doigt.
L’acteur cite l’exemple de Free : Il héberge le site Beemotion.fr, qui propose « des centaines de films en streaming qui, parfois, viennent tout juste de sortir en salles ».

Rassurez-vous, il va plus loin en précisant « Les Français sont les plus grands pirateurs du monde » et parlant des complices, il précise : « ils savent très bien, ces gens-là, qu’ils mettent de l’argent dans des choses qui ne sont pas légales ».
Sont également à la fête, Beemotion.fr et Priceminister qui n’a pas tardé à répondre à nos confrères de Pcinpact : « À mon avis, Luc Besson a vu une pub Priceminister sur un site de téléchargement et donc il nous cite… Je suis flatté qu’il nous cite, et je trouve que Subway ou le Grand Bleu sont des films magnifiques… Je regrette cependant qu’il prenne un tel exemple, cela, sans se poser la question de ce qui se passe derrière ».
Pourquoi cette brutale prise de position violente ? Est-ce le besoin d’un coup de publicité ? N’hésitez pas à donner vos commentaires et avis sur la question sur notre forum.

- Retrouvez un extrait de la vidéo sur Ozap.com

- Réaction de Priceminister

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.