Free toujours opposé à l’édition de contenus

0

Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, a profité des Rencontres de la télévision payante organisées lundi pour rappeler la stratégie de Free, toujours fermement opposée à l’édition de contenus ou aux exclusivités.

« Free n’envisage pas d’aller dans l’édition de contenus, c’est un métier à part », a rappelé Maxime Lombardini, au milieu de nombreux professionnels de la télévision payante. Il rappelle, ce faisant, un des principes fondateurs du bouquet Freebox TV, qui est la distribution de « tous les contenus, sans exclusivités »

Plus offensif, il précise également que « les opérateurs de télécommunications réussissent rarement dans les média ». Ca ressemble à s’y méprendre à une attaque en règle contre la stratégie d’Orange, même si il ajoute immédiatement que ses propos ne lui sont pas destinés.

Sur la disponibilité de contenus légaux, Maxime Lombardini n’est pas beaucoup plus tendre. « La loi Hadopi c’est bien, mais il n’y a as pas de films en VoD dans des délais raisonnables […] En pratique, il y a très peu d’offres », dénonce-t-il, s’appuyant sur l’exemple des séries américaines peu disponibles légalement. Nous soulignions le même problème récemment dans un édito.

Dernier sujet abordé, les télévisions connectées. Le DG de Free considère que ce n’est pas un centre d’intérêt primordial pour les fournisseurs, arguant qu’ « on peut se donner l’illusion d’accords avec les fabricants de téléviseurs connectés mais à terme ils n’auront plus besoin de personne ». Nul doute que notre FAI préfère continuer à proposer ses services via la Freebox…

Source : Satellifax

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum