Free ne veut pas qu’on dise qu’il est « Hadopi-ready »

0

Alors, rassurés ?

Suite à la mise à jour 1.5.9 de la Freebox ADSL (dont une des nouveautés, dissimulée par l’équipe de développement, est un système de coupure de l’accès au net pour les mauvais payeurs), la polémique enfle rapidement sur le net et beaucoup y voient une mise en conformité avec les exigences de la Hadopi

Petit rappel des faits : la Haute autorité mise en place par le gouvernement, chargée de traquer les pirates sur le net, pourra ordonner la coupure de l’accès Internet d’un abonné soupçonné de piratage (après plusieurs avertissements). Tous les fournisseurs d’accès devront donc s’assurer d’être en mesure de couper l’accès au net à leurs abonnés, techniquement parlant. Il ne s’agit pas là d’une politique ou d’un choix de la part des FAI, mais d’une obligation légale

Il n’en a pas fallu beaucoup à la petite sphère internaute pour voir dans la dernière mise à jour de la Freebox, un dispositif « Hadopi-ready » permettant de couper l’accès au net à certaines internautes, tout en conservant la validité de ses autres services (télévision et téléphonie).

La paranoïa ambiante s’est retrouvée renforcée par le fait que cette fonctionnalité de coupure du net en cas d’impayés a été dissimulée par l’équipe de développement Freebox, qui n’en a pas fait mention dans la liste de nouveautés du nouveau firmware. Seuls deux corrections de bugs touchant la fonction UPnP de la Freebox avaient alors été évoquées.

Interrogé par PC INpact, Free déclare que cette mise à jour n’a aucun lien avec la Hadopi. La mise en conformité avec le dispositif prévu par le gouvernement « nécessite des mises à jour lourdes de nos SI, qui ne sont toujours pas financés, donc pas développés », indique le FAI, qui a par ailleurs toujours dénoncé le caractère coûteux difficilement applicable d’une telle coupure, en particulier pour les abonnés en zone non-dégroupée…

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.