Free Mobile ne doit pas être aidé par l’Etat

0

4ème licence de téléphonie mobile, suite. Cette fois, c'est l'actionnaire majoritaire de SFR qui lance un pavé dans la mare.

En effet, si Iliad obtient une ristourne du prix de la licence, Vivendi n'exclut pas une action en justice. 

C'était une réaction prévisible. Qu'Iliad demande à l'Etat d'intervenir pour faciliter l'entrée d'un nouvel opérateur, et c'est le meilleur moyen de s'attirer les foudres des concurrents.
 
Le président du directoire de Vivendi Jean-Bernard Lévy affirme que le marché de la 3G est mature et est en pleine croissance. L'éventuel ré-examen du dossier de Free Mobile en haut lieu sera vérifié par Vivendi et une action en justice pourrait être menée si l'Etat aide un nouvel intervenant.
 
Source : Génération NT

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d'avoir la fibre optique ("nom di diou").

Les commentaires sont fermés.