France 3 va mettre fin à ses chaînes locales, et se concentrer sur les régionales

2

Les éditions locales de France 3, uniquement disponibles en hertzien via la TNT, cesseront définitivement leur diffusion début 2018.

Au nombre d’une vingtaine à travers le pays, ces éditions « locales » proposent des déclinaisons spécifiques dans certaines zones à l’identité forte au sein des régions. Par exemple, en Occitanie, France 3 propose quatre déclinaisons locales : Tarn, Pays Catalan, Pays Gardois et Quercy-Rouergue. Ces mini-antennes proposent chacune des décrochages locaux de 7 minutes, intégrés à l’édition régionale du 19-20.

Mais, face à un public déclinant, la direction a décidé d’arrêter les frais. Selon les journalistes de France 3 Occitanie, l’ensemble des éditions locales du pays cesseront leur diffusion hertzienne en 2018. La direction de France Télévisions n’a pas encore officialisé l’information.

Le choix de la diffusion sur les box n’a pas été retenu

Le passage de la télévision analogique à la TNT a représenté une véritable difficulté pour ces chaînes ultra-locales : en raison du changement du rayon d’émission des émetteurs, la diffusion des locales s’en retrouvait bouleversée. D’autant que ces chaînes ne sont disponibles sur aucun autre support (ADSL, fibre, câble, satellite…). Tant et si bien que les chaînes ont progressivement perdu leur public : on estime que la diffusion actuelle ne touche plus que 40% à 60% du bassin potentiel de spectateurs…

Pour survivre, les locales auraient pu être intégrées aux offres nationales des « box » Internet, voire sur satellite, tout comme l’ont été les éditions régionales de France 3. Mais il s’agit d’une décision techniquement « coûteuse », pour laquelle la direction a choisi de ne pas opter.

L’info locale continuera sur les antennes régionales

Pour le moment, il n’est pas question de mettre fin aux éditions locales. Celles-ci continueront leur travail, selon les mêmes implémentations, le même nombre de salariés, et produiront le même volume de programmes quotidiens… mais ceux-ci seront désormais disponibles sur le site web de France 3, et intégrés aux éditions régionales de la chaîne.

Les organisations syndicales craignent cependant, à terme, des suppressions de poste. Dès à présent, un préavis de grève pour le mercredi 27 septembre 2017 a été déposé, en amont du Comité Central d’Entreprise (CCE) où la décision de la direction sera probablement évoquée.

Source : France 3 Occitanie

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Maintenir un réseau de diffusion pour 7 minutes d'infos - c'est du gaspillage ! Les technologies ont changé ! Par exemple l'ADSL permet une diffusion par quartier. On pourrait dire que tout le monde n'a pas l'ADSL mais si les chaînes locales ne touchent que 40% du public concerné, l'ADSL fait bien mieux !
    Par contre il faut bien qu'il y ait des correspondants locaux pour avoir des infos de toutes les régions et pas seulement de l'Ile de France. Donc les rédactions locales (ou plutôt les correspondants locaux) sont indispensables.
    Cependant, s'ils se mettent en grève c'est qu'ils certains doivent se sentir inutiles. C'est donc un signe qu'il faut dégraisser. Ceux qui sont indispensables ne craigneraient pas pour leur emplois.

  2. Réagir sur le forum