Faut-il avoir peur des ondes électromagnétiques ?

4

Indice : la réponse est en trois lettres

Alors que les ondes de téléphone portable ont récemment été classées comme potentiellement cancérogènes par l’OMS, les craintes autour des ondes (antennes-relais, WiFi, femtocells, etc.) n’ont jamais été aussi vives.

Sans prendre parti ni trancher sur le côté sanitaire de la question, le site Tom’s Hardware a publié un dossier, réalisé en partenariat avec le Criirem (Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements ÉlectroMagnétiques non ionisants), dans lequel il tente de séparer les craintes réelles des idées reçues.

On y retrouve un grand nombre d’interrogations du quotidien :

- Faut-il se méfier des antennes-relais ?

- Faut-il éteindre son WiFi ?

- Faut-il avoir peur des femtocell ?

- Quid du Wimax et du Bluetooth ?

Chaque question fait l’objet de relevés réalisés par le site afin de répondre aux idées reçues par les faits. Il est par exemple rappelé que les téléphones DECT (téléphones fixe sans fil) et leurs bases ont un taux d’émission bien supérieur au WiFi et « seulement dépassé par les smartphones lorsque ces derniers sont coupés de leur réseau cellulaire »

Enfin, l’article se conclut par quelques rappels concernant l’électrosensibilité ainsi que par des conseils de base pour limiter son exposition aux ondes les plus fortes.

Le dossier est disponible en ligne et nous vous invitons à aller le consulter sur le site de nos confrères :

- Ondes électromagnétiques : à quoi sommes nous vraiment exposés ? sur Tom’s Hardware

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Intéressantes comparaisons notamment entre l'utilisation d'un four à micro-onde, d'un combiné DECT, d'un mobile... Il vaut mieux ne pas rester trop longtemps à côté d'un four à micro-onde en fonctionnement et en même temps rester quotidiennement à côté d'un combiné DECT pendant plusieurs années, n'est peut-être pas mieux.

  2. BenoitBlanc a écrit :
    Avec toutes les ondes et les catastrophes nucléaires, cancérologue s'annonce être un métier d'avenir :-(
    Les accélérateurs de particules utilisés pour traiter bon nombre de cancers sont des machines qui emettent des rayons ( rayons X et électrons) et sont controlés par des physiciens médicaux. Ces sites sont soumis aux controles de l 'ASN autorité de sureté nucléaire ....

  3. pinpin22 a écrit :
    Avec toutes les ondes et les catastrophes nucléaires, cancérologue s'annonce être un métier d'avenir :-(
    Les accélérateurs de particules utilisés pour traiter bon nombre de cancers sont des machines qui emettent des rayons ( rayons X et électrons) et sont controlés par des physiciens médicaux. Ces sites sont soumis aux controles de l 'ASN autorité de sureté nucléaire ....
    Je pense que malheureusement, on ne peut pas contester l'affirmation de BenoitBlanc. ( Sauf si leur avenir est mis en cause par les mêmes effets).

  4. Réagir sur le forum