Face aux critiques, l’école 42 défend son choix des iMac

0

Alors que l’école 42, co-fondée par Xavier Niel et Nicolas Sadirac (également fondateur de l’école Epitech), est encore en pleine phase de sélections sous forme de “piscine”, elle fait déjà l’objet d’accusations portant sur le choix de son matériel informatique…

En effet, l’école ne s’est pas cachée d’avoir opté pour un parc informatique intégralement composé d’iMac 27″ (1000 postes au total). Ce choix a fait l’objet de critiques virulentes, y compris chez les étudiants prétendants comme en témoigne ce billet publié sur un blog Mediapart.

Florian Bucher, directeur général adjoint, défend ce choix dans une interview consacrée au site Mac4Ever.

Pour lui, le choix des Mac n’est pas un choix idéologique mais pratique. « On fait des choix en fonction d’un besoin et pour répondre à une problématique. Notre problématique est la densité, la consommation électrique, l’encombrement, le design mais surtout la pédagogie », explique-t-il. La consommation a clairement joué en la faveur des machines d’Apple, testées face à d’autres ordinateurs de marque : « les Mac consomment 80/90 Watts en charge là où les autres étaient entre 150 et 300W. À ce tarif là, notre installation électrique ne tenait pas ».

Alors que certains étudiants reprochent à l’école le choix d’un système d’exploitation partiellement propriétaire (face à Linux ou BSD), Florian Bucher estime que cela ne doit pas poser problème : « l’environnement de travail fourni est totalement en adéquation avec ce qu’on demande aux étudiants de faire. S’ils savent le faire dans ces conditions sous OS X, ils sauront le faire sur un autre OS : on reste sur de l’Intel (…) le libre et le commercial doivent coexister ».

Il dément également la théorie selon laquelle les Mac auraient été offerts à l’école par Apple : le constructeur a bien évidemment proposé un « tarif exceptionnel » de gros, mais « tous les constructeurs nous ont fait des prix, et certains bien en dessous du tarif Apple », affirme-t-il.

Enfin, quoi qu’il arrive, le choix des machines ne force pas l’école à rester bloquée sous le système d’exploitation d’Apple : « les iMacs permettent d’installer n’importe quel OS en natif », rappelle Florian Bucher. « On pourrait demain si on le souhaitait passer toute l’école sous Linux natif : on redump toutes les machines et c’est repart !i »

Pour finir, le directeur général adjoint de 42 se montre ouvert à la discussion : « on peut me contacter via Twitter @42Krp où je répondrais avec plaisir », conclut-il.

Source : Mac4Ever

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.