En Italie, les web-TV sont maintenant soumises à autorisation

5

Une nouvelle loi adoptée par le gouvernement de Silvio Berlusconi met désormais les webTV sur le même terrain que les télévisions « classiques ». Celles-ci devront obtenir une autorisation préalable des autorités pour avoir le droit de diffuser – le tout, moyennant finance…

La mesure soumet donc à un accord préalable toute activité de “dif­fu­sion et dis­tri­bu­tion sur inter­net d’images ani­mées, accom­pa­gnées ou non de son”. Cela semble suffisamment vague pour englober tout type de vidéo en ligne, y compris en Flash sur les populaires Youtube ou Dailymotion.

Pourtant, selon le gouvernement, cette mesure est indispensable pour se mettre en conformité avec les nouvelles réglementations européennes sur le placement de produit télévisuel. On veut bien les croire, mais on ne comprend pas trop le rapport…

En pratique, et malgré les protestations de l’opposition, cette mesure pourrait bien contraindre de nombreuses petites webTV indépendantes à cesser d’émettre, faute de pouvoir assumer les redevances propres aux « grandes » chaines de télévision. Ou bien, à rentrer dans la clandestinité…

En savoir plus : ReadWriteWeb

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Zut moi qui en capte un certain nombre via ADSL TV, je ne crains pas trop pour 102.5 TV mais il y en a d'autres que je ne capterai plus. Il est lourd Silvio Berlusconi. Je me doute que cela va donner des idées à Nicolas Sarkozy.

  2. Hello, “dif­fu­sion et dis­tri­bu­tion sur inter­net d’images ani­mées, accom­pa­gnées ou non de son” Wahou. C'est tellement vague que ça peut inclure aussi bien les WebTV que les forums avec un pauvre smiley en gif animée, les jeux en flash, etc. Très très fort. Bon, ben les italiens vont simplement faire héberger leurs sites à l'étranger, maintenant. Il n'est pas bien compliqué de monter une association loi 1901 en France par exemple (avec l'aide de quelques français...), qui servira de "couverture" pour cette activité hautement subversive qu'est la “dif­fu­sion et dis­tri­bu­tion sur inter­net d’images ani­mées, accom­pa­gnées ou non de son”. C'est pas grave, il n'y aura qu'à faire une autre loi pour filtrer tout ça... A+ Xavier

  3. salut "Pourtant, selon le gouvernement, cette mesure est indispensable pour se mettre en conformité avec les nouvelles réglementations européennes sur le placement de produit télévisuel" S.B. ne nous prendrait-il pas pour "neuneus", des fois ? QUANT, une décision risque d'être impopulaire, on dit : "ce n'est pas de notre faute, c'est Bruxelles qui nous OBLIGE"* ! faudra trouver une autre excuse, la prochaine fois, celle là, elle COMMENCE à dater, non ? * surtout, après le feuilleton Hadopi 1 !

  4. Réagir sur le forum