Disney : les vidéothèques sur Freebox sont des « prototypes »

0

À quand la version 1.1 sans DRM ?

Avec le lancement de ses vidéothèques numériques, Disneytek et abctek, le groupe Disney affiche ouvertement sa volonté de modernisation et d’adaptation à l’ère numérique. Une fois n’est pas coutume, c’est la France que le géant américain a désigné pour lui servir de territoire test…

Jean-François Camilleri, président de Disney France, indique que le groupe a trouvé en France un marché test idéal, en raison de la qualité de ses connexions et offres Internet : « c’est ce qui nous a poussés à nous lancer. Et nous avons trouvé un partenaire solide, Free, qui nous accompagne. Notre volonté est claire : nous développer sur le digital en nous reposant sur la richesse de nos contenus tout en nous adaptant aux innovations qui peuvent voir le jour ».

L’homme ne cache pas que l’expérience permettra à Disney de prendre la température sur le marché numérique, notamment en termes de ventes. « On est sur du prototype. Bien malin celui qui sera capable de connaître le nombre d’achats à venir », explique-t-il.

C’est ainsi que le groupe américain, réputé pour sa frilosité, s’est retrouvé dans une position d’innovateur en proposant une plateforme au fonctionnement inédit, permettant l’achat définitif de films ou de séries, avec un accès illimité en streaming sur Freebox et une copie numérique disponible sur les périphériques compatibles DivX.

Les résultats de Disneytek et abctek sur Freebox conditionneront, dans un premier temps, la poursuite de cette stratégie en France, avec l’arrivée dans quelques mois sur les bouquets d’autres fournisseurs d’accès si le succès est au rendez-vous. Dans un second temps, l’expérience par le groupe lui permettra de décider s’il compte étendre ce nouveau mode de vente à toute l’Europe, voire au monde entier…

Source : Le film français

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.