Des professionnels du cinéma contre Hadopi

0

Fin mars, une trentaine de personnalités issues du monde de la musique, du cinéma et de l’audiovisuel s’étaient réunis, à l’initiative de la Sacem, pour témoigner leur soutien à la loi Création et Internet.

Ce n’est que maintenant, une fois le texte voté par l’Assemblée nationale, que des voix s’élèvent contre le texte chez les professionnels du cinéma…

C’est au sein d’une « lettre ouverte aux spectateurs citoyens » publiée dans Libération et sur le net, que Chantal Akerman, Christophe Honoré, Jean-Pierre Limosin, Zina Modiano, Gaël Morel, Victoria Abril, Catherine Deneuve, Louis Garrel, Yann Gonzalez, Clotilde Hesme, Chiara Mastroianni, Agathe Berman et Paulo Branco, démontent le principe de la riposte graduée, « un dispositif essentiellement conservateur, ­liberticide et démagogique ».

Rappelant que le texte se fonde sur « un mécanisme de sanctions à la constitutionnalité douteuse et au fonctionnement fumeux », les signataires de cette tribune n’oublient pas d’en pointer également le côté « techniquement inappli­cable ».

L’aspect le plus critiqué de la mesure reste son aspect uniquement répressif, « sans se soucier de créer une offre de téléchargement légale, abordable et ouverte sur Internet ». Problématique déjà soulevée par la plupart des opposants politiques au texte.

Et de conclure par des propositions : « Que ce soit par un système de licence globale ou par le développement d’une plateforme unifiée de téléchargement des œuvres à prix accessibles et sans DRM, il faut dès aujourd’hui des réponses posi­tives à ce nouveau défi, et se montrer à la hauteur des attentes des spectateurs. »

On n’aurait pas dit mieux !

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.