France Télévisions veut sa chaîne d’information

0

La nouvelle présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, souhaite créer une chaîne d’information en continu du service public.

Une chaîne d’info publique pour venir concurrencer BFM TV et I-Télé. L’idée peut sembler saugrenue, alors que France 24 émet déjà depuis fin 2006 avec des objectifs tout à fait similaires. Mais Delphine Ernotte ne le voit pas ainsi ; pour elle, France 24 demeure une chaîne à vocation internationale, avec laquelle il serait possible de créer des synergies mais qui n’a pas vocation à venir défier les grandes chaînes info nationales sur leur propre terrain, c’est-à-dire sur la TNT gratuite.

« Dans un monde connecté à tous les niveaux, où une information chasse l’autre, avec le relais des réseaux sociaux et d’Internet, il est de la responsabilité éthique et morale de l’audiovisuel public de sortir de cette logique du buzz permanent pour garantir à l’audience une information de qualité », plaide ainsi la nouvelle présidente de France Télévisions, dans une note d’intention adressée au CSA. Un discours qui vient trancher avec les faits : pour mieux tenir tête aux chaînes d’information continues, les services d’information du service public sont déjà régulièrement accusés de sensationnalisme, comme lors de la prise d’otage porte de Vincennes en début d’année — où, en direct, un journaliste n’avait pas hésité à filmer l’intervention des forces de l’ordre au plus près, y compris lorsque celles-ci lui demandaient de reculer. Cela ne semble pourtant pas faire douter Delphine Ernotte, qui prendra officiellement ses fonctions à la tête de France Télévisions le 22 août 2015.

Si ce projet venait à se concrétiser, le groupe aurait toutefois à trancher un épineux problème. Pour se rendre accessible sur la TNT gratuite, comme le souhaite sa future présidente, il lui faudrait bénéficier de l’attribution d’un canal supplémentaire par le CSA — ce qui semble improbable à l’heure actuelle — ou bien décider de sacrifier une autre chaîne. En ligne de mire, France 4 et France Ô, toutes deux déjà présentes sur la TNT mais dont les audiences ne sont pas au beau fixe, pourraient bien être sacrifiées sur l’autel de l’info-spectacle…

Source : Le Monde

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum