Cogent accuse Orange d’abus de position dominante

20

Suite à la querelle lancée par Megaupload à l’encontre d’Orange, Cogent a finalement décidé de prendre la parole pour dénoncer, lui aussi, les pratiques de l’opérateur historique.

L’affaire opposant Megaupload à Orange prend, comme nous l’indiquions dans notre édito de cette semaine, des proportions étranges. Non content d’exposer les problèmes d’interconnexion et de financement des réseaux au grand public, celle-ci provoque également des réactions inattendues…

C’est ainsi que Dave Schaeffer, PDG de Cogent, intervient avec des mots particulièrement durs envers Orange, dans Le Point. Le géant des télécommunications profite de la médiatisation inattendue autour de son activité pour mettre en lumière ce que le journal qualifie de « polémique qui dure depuis 2004 » :

Le Point.fr : Pourquoi êtes-vous en conflit avec Orange ?

Dave Schaeffer : Notre dispute avec France Télécom dure depuis des années. En 2004, nous avons acheté l’opérateur Lambdanet ainsi que d’autres entreprises en Europe. Dès que nous sommes entrés en concurrence avec France Télécom, ils ont décidé de couper toutes leurs liaisons réseau avec nous. Pendant un à deux mois, ils ont persévéré, avant de rouvrir les connexions mais de façon encore plus limitée qu’avant.

Ce problème a été illustré récemment par le cas Megaupload. Ce site, qui achète 90 % de son trafic chez Cogent, est obligé de payer France Télécom en plus pour accéder à ses abonnés haut débit. C’est comme une taxe ! Et Megaupload n’est qu’un cas parmi d’autres. Notre conflit avec France Télécom ne concerne pas que ce site, il concerne Internet dans son ensemble.

Concrètement, que fait Orange ?

Ils abusent de leur position dominante sur le marché français. Ils ont un abonné au haut débit sur deux et font pression sur les opérateurs grâce à cela. En France, tous ceux qui sont en compétition avec France Télécom ont un gros problème. France Télécom possède OpenTransit, l’un de nos concurrents directs. Donc Orange bride la connectivité avec nous afin d’obliger les opérateurs du monde entier à être clients d’OpenTransit s’ils veulent atteindre ses abonnés ADSL. En clair : si un opérateur ne paie pas la « taxe » d’Orange, un abonné français sur deux ne peut pas consulter les sites qu’il héberge dans des conditions acceptables ! Cela serait totalement illégal aux États-Unis, et je pense que ça l’est en France aussi.

Nous avons eu ce type de problème avec de nombreux opérateurs dans le monde ces dernières années, et Orange est le dernier à persévérer dans ce genre de pratiques. Ils sont convaincus que leur marque et leur proximité avec le gouvernement le leur permettent. Sur les 3.495 fournisseurs d’accès à Internet que nous desservons dans le monde, seul Orange continue à se comporter de la sorte. En France, Free et SFR, qui utilisent nos services mais pas seulement, n’ont pas de telles pratiques. (…)

- Lire l’interview complète sur le Point.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

20 commentaires

  1. Ça ferait quoi si tout les sites en conflit avec Orange coupaient les ponts? Les abonnés Oranges migreraient vers les autres FAI pour retrouver leurs sites préférés?

  2. Pendant des décennies, Orange a "racketté" ses clients en vendant de la téléphonie à des prix exorbitants. Aujourd'hui que c'est plus difficile à faire, elle "rackette" ses partenaires commerciaux, au vu et au su de tout le monde, en toute impunité. Les copains et les coquins quoi !

  3. emperor766 a écrit :
    Ça ferait quoi si tout les sites en conflit avec Orange coupaient les ponts? Les abonnés Oranges migreraient vers les autres FAI pour retrouver leurs sites préférés?
    Cette solution est bien trop risquée, l'idée de MegaUpload est plus intelligente car elle laisse accéder au service mais prévient des raisons des problèmes.

  4. Ces pratiques sont inadmissibles ! Y compris celles de Free qui souhaite faire payer Youtube. Les gros consommateurs de bande passante paient déjà cher pour leur bande passante en sortie. Ils n'ont pas à la payer deux fois ! Un équilibre se crée où les fournisseurs qui n'achètent pas assez de bande passante sont pénalisés car l'ensemble de leurs clients sont ralentis et leurs clients préfèrent aller chez la concurrence. De l'autre côté seuls les services et les sites qui n'achètent pas assez de bande passante en sortie sont pénalisés. Par exemple si YouTube est trop lent, les utilisateurs iront naturellement sur DailyMotion. Le fait de pénaliser certains sites et certais services et de les faire payer équivaut au sabotage et à une demande de rançon ! Il faudrait que les opérateurs voyous utilisant ces pratiques soient condamnés en appliquant ces articles ! Il faut que tous les opérateurs soient obligés de publier la liste des limitations qu'ils mettent en place et que tout le monde le sache ! On sera alors libre de choisir l'opérateurs qui en a le moins et on saura pourquoi certains sites ne fonctionnent pas. C'est bien les utilisteurs qui paient l'équipement permettant ces filtrages et c'est eux qui les subissent ! C'est à cause de ce type de pratiques que Internet mobile est top lent, que SIP mobile ne fonctionne pas, qu'on subit des déconnexions et des ralentissements inexpliqués et qu'on paie les services parfois 1000 fois plus que leurs coût (Internet mobile par exemple).

  5. emperor766 a écrit :
    Ça ferait quoi si tout les sites en conflit avec Orange coupaient les ponts? Les abonnés Oranges migreraient vers les autres FAI pour retrouver leurs sites préférés?
    oulah surtout pas, imagines qu'ils migrent tous vers free, ils passeraient en priorité, et ça retarderait encore l'arrivée de nos pauvre box de fidèles freenautes...

  6. arpa463x a écrit :
    Un équilibre se crée où les fournisseurs qui n'achètent pas assez de bande passante sont pénalisés car l'ensemble de leurs clients sont ralentis et leurs clients préfèrent aller chez la concurrence.
    Malheureusement, ce n'est pas le cas: le quidam moyen n'a aucune idée que le problème vient de son FAI et pas du site sur lequel il surfe. Demande à 100 personnes qui se sont fait brider YouTube chez Orange pendant des années ce qu'elles pensent de YouTube et d'Orange. Très peu te diront qu'Orange a bridé leur accès ; beaucoup plus te diront que YouTube marche mal et que YouTube devrait faire quelque chose. CQFD.
    C'est pire qu'une demande de rançon: c'est un acte délibéré pour pousser petit à petit les utilisateurs à se tourner vers les services 'premium' des fournisseurs eux-même (VOD, ...) plutôt que les services tiers dégradés. En gros, on incite les internautes à rester sur le réseau interne pour coûter moins cher en peering et marger à mort sur les services à valeur ajoutée où ils ont de fait le monopole de la qualité.
    Il faut que tous les opérateurs soient obligés de publier la liste des limitations qu'ils mettent en place et que tout le monde le sache !
    Impossible: les peerings et la notion de QoS et de congestion réunies rendent totalement opaque la possibiltié de publier des infos pertinentes ; pire les seules infos qui sortiraient seraient non seulement pertinentes mais donneraient accès à la concurrence à des données stratégiques (donc secrètes) pour l'opérateur
    C'est à cause de ce type de pratiques que Internet mobile est top lent, que SIP mobile ne fonctionne pas, qu'on subit des déconnexions et des ralentissements inexpliqués et qu'on paie les services parfois 1000 fois plus que leurs coût (Internet mobile par exemple).
    Ben oui, d'où le gros besoin d'une concurrence saine dans ces domaines (accès fixe et mobile) pour améliorer un minimum tout ça.

  7. gaston le rouquin a écrit :
    Ça ferait quoi si tout les sites en conflit avec Orange coupaient les ponts? Les abonnés Oranges migreraient vers les autres FAI pour retrouver leurs sites préférés?
    oulah surtout pas, imagines qu'ils migrent tous vers free, ils passeraient en priorité, et ça retarderait encore l'arrivée de nos pauvre box de fidèles freenautes...
    @gaston le rouquin : Je suppose que tu dis ça en plaisantant... Mais plus sérieusement les gros "bouffeurs de bande" déstabilisent le réseau, et coutent cher au FAI. Il vaut mieux qu'ils restent chez orange... :/

  8. arpa463x a écrit :
    Ces pratiques sont inadmissibles ! Y compris celles de Free qui souhaite faire payer Youtube. Les gros consommateurs de bande passante paient déjà cher pour leur bande passante en sortie. Ils n'ont pas à la payer deux fois ! Un équilibre se crée où les fournisseurs qui n'achètent pas assez de bande passante sont pénalisés car l'ensemble de leurs clients sont ralentis et leurs clients préfèrent aller chez la concurrence. De l'autre côté seuls les services et les sites qui n'achètent pas assez de bande passante en sortie sont pénalisés. Par exemple si YouTube est trop lent, les utilisateurs iront naturellement sur DailyMotion. Le fait de pénaliser certains sites et certais services et de les faire payer équivaut au sabotage et à une demande de rançon ! Il faudrait que les opérateurs voyous utilisant ces pratiques soient condamnés en appliquant ces articles !
    Bon déjà, il faut prendre le discours du PDG de Cogent avec des pincettes, il ne faut pas oublier qu'il parle d'un concurrent direct... D'ailleurs il accuse Orange en France de faire pression sur Cogent via OpenTransit, mais il ne faut pas oublier que OpenTransit est un fournisseur de backbone international et ne sert pas que la France. Donc c'est un peu réducteur. Ensuite pour moi, c'est aussi aux sites consommateurs de bande passante de faire l'effort d'en acheter à différents opérateurs de transit. Sinon c'est très facile : j'empile les disques durs, je stocke du contenu (MegaUpload est vraiment le plus simpliste) et hop, je demande à tous les opérateurs réseaux de me payer de la bande passante sinon leurs utilisateurs ne seront pas contents. C'est sur que mettre des baies de stockage dans un data center n'a rien de commun niveau investissements que d'aller tirer des fibres sous marines pour connecter les continents ! Donc en gros, si Megaupload veut aussi des abonnés qui passent par OpenTransit, bin ils ont qu'a les prendre aussi comme fournisseur plutôt que d'envoyer 90% vers Cogent.
    arpa463x a écrit :
    Il faut que tous les opérateurs soient obligés de publier la liste des limitations qu'ils mettent en place et que tout le monde le sache ! On sera alors libre de choisir l'opérateurs qui en a le moins et on saura pourquoi certains sites ne fonctionnent pas. C'est bien les utilisteurs qui paient l'équipement permettant ces filtrages et c'est eux qui les subissent ! C'est à cause de ce type de pratiques que Internet mobile est top lent, que SIP mobile ne fonctionne pas, qu'on subit des déconnexions et des ralentissements inexpliqués et qu'on paie les services parfois 1000 fois plus que leurs coût (Internet mobile par exemple).
    C'est pas un bridage. C'est des liens de peering qui sont trop petits donc ça congestionne. Le problème entre Cogent et OpenTransit, c'est que personne ne veut les payer... Après l'internet mobile c'est autre chose, c'est plus des raisons de saturation de cellules. Il faut se dire aussi que à un moment il va falloir faire de la QoS en IP. On ne peut pas continuer à surdimensionner les tuyaux pour que ça marche. Et faire de la QoS, c'est par essence brider une connexion pour en faire passer une autre...

  9. Honnêtement on ne peut pas juger sans chiffres. D'ailleurs je précise à ceux qui semblent avoir une haine envers orange que free ainsi que d'autres FAI ont soulignés que les sites se faisant de l'argent sur la quantité d'information fournies devaient participer au développement du réseau qu'ils utilisent. J'ai l'impression que la vision de free sur la question est très proche de celle d'orange (cela dit c'est vrai que ce sont tous les deux des FAI). En passant ce combat est aussi un combat pour les utilisateurs, si orange doit supporter tous les investissements alors cela se répercutera tôt ou tard sur le prix du forfait, et tous les clients payeront pour ceux qui vont télécharger leurs films et séries illégales sur megaupload. Cogent indique aussi que Orange souhaite forcer les sites à payer une' taxe' supplémentaire en les obligeant à passer par leur filiale mais on pourrait aussi dire que si Cogent propose des prix plus bas qu'Opentransit c'est car Opentransit a payé les investissements que Cogent ne souhaite pas supporter (probablement à cause de leur "politique tarifaire très agressive"). Bref il faut rester très prudent surtout lorsque les parties directement concernées exposent leurs visions des faits. Ce qui est intéressant par contre c'est que ça révèle au grand public que le transport d'informations bien que 'virtuelles' a un réel coût, et que faire traverser l'océan à une donnée coûte plus cher que lui faire faire paris - marseille. La guerre que mène le gouvernement contre la technologie P2P est une grave erreur à mon avis et c'est nous, consommateurs, qui finiront par payer le surcoût du "direct download".

  10. Réagir sur le forum