Chat avec Eric Walter (Hadopi) : la retranscription (MàJ)

12

Mise à jour : la retranscription de la séance de chat avec Éric Walter, ponctuée de problèmes techniques et finalement bien écourtée, est disponible. Rendez-vous en bas d’article.


Article initial (7 octobre 2010) :

Le secrétaire général de la Haute autorité se pliera, jeudi 7 octobre à 21h, à l’exercice du chat en direct avec les internautes. Organisée par le Parti pirate, cette session devrait être totalement libre…

Cherchant à se rapprocher du public et à favoriser le débat, Eric Walter sera sous le feu des questions des internautes. Il y a fort à parier que la polémique opposant actuellement Free à l’Hadopi occupera une bonne place dans la conversation…

Pour participer, deux solutions :

Vous disposez d’un logiciel IRC

Utilisez les informations suivantes pour vous connecter.

- Serveur : irc.piratpartiet.se

- Port : 6667

- Salon : #partipirate

Vous ne disposez pas d’un tel logiciel

Le Parti pirate a mis en place un applet Java en ligne.

- Installez Java si ce n’est pas déjà fait

- Rendez-vous sur cette page pour vous connecter

A ce soir, 21h ! 😉


Retranscription complète :

Tirée du site du Parti pirate et mise à disposition sous licence Creative Commons BY, merci à eux

Ahoy

Merci à Eric Walter et à tous les participants d'être venus à cette heure tardive pour ce questions-réponses 🙂

Un Tchat que nous ne doutons pas de voir se dérouler dans le respect des intervenants, naturellement !
Chacun aura, nous l'espérons, le temps de poser 'sa' question, et éventuellement 'ses' questions si le temps imparti le permet (2h 30 environ).
Une pause de quelques minutes aura lieu à la moitié du temps écoulé.

Le chan est en mode m pour des raisons pratiques: pour pouvoir poser votre question, merci de demander en PV à qqdqq (clic droit/double clic sur son pseudo et juste un +1 pour qu'il vous donne la parole).
Les questions seront posées dans l'ordre des demandes faites à qqdqq.
Pour les relances éventuelles ou tout autre problème, signalez-les en PV à Mary.

Le serveur .se se remplit vite, utilisez les serveurs : irc.piratenpartij.nl irc.pirateparty.org.uk ircd.piraattipuolue.fi
Les logs seront publiés au plus vite sur le blog du Parti Pirate.
Le tchat peut maintenant commencer 🙂
Nous vous prions de nous excuser et de migrer tous sur irc.freenode.net:6667 #partipirate


Paul : Bonsoir monsieur Walter
EricWalter : bonjour à tous

Aurablade : Comment vous comptez faire respecter cette loi partout ?
EricWalter : la loi s'applique à tous et sur tout le territoire, le territoire français s'entend, nous la mettons en oeuvre
Que voulez vous dire par "partout" ?

Aurablade : Eh bien, je vais reformuler ma question, comment allez vous faire pour "attraper" ceux qui ne respectent pas cette loi et par qui allez vous commencer ? Quels genres de "pirates" ? Et les territoires outre-mer sont ils concernés ?
EricWalter : nous n'avons pas vocation à "attraper", notre travail c'est de recevoir des constats, de les vérifier, et d'alerter les personnes qui font l'objet de ces constats .

Il n'y a pas de recherche spécifique de tel ou tel type de personne.
La première étape, ce sont les constats que nous recevons des propriétaires des droits, à ce moment là, ils ne savent pas qui est derrière

Aurablade : Et c'est donc vous qui les "pourchassez" ?

EricWalter : non on ne pourchasse pas. Lorsqu'on a le constat, on regarde d'abord ce qu'il y a dedans, (on c'est la commission de protection des droits) ensuite, la même commission (on dit la CPD chez nous) peut demander aux FAI qui est derrière ce qui a été constaté, plus clairement qui est le titulaire de l'abonnement internet.
Ça commence comme ça, et ça peut s'arreter là aussi. Tout dépend de comment réagit le titulaire de l'abonnement internet T et à ce moment là elle lui envoie le 1er mail, celui qui dit "alerte", il se passe qqch chez vous.

Zest : Vous êtes de la même génération que Nicolas Sarkozy, de celle que l'on pourrait nommer les enfants de la télévision, n'avez-vous pas l'intime sentiment que vous tentez de faire revenir la nouvelle génération des digital natives à un mode de vie culturel qu'ils considèrent comme dépassé ?

EricWalter : quand j'étais gamin je ne regardais pas la télévision mais à 20 ans j'avais déjà un clavier entre les mains ok c'était pas vraiment ce qu'on a maintenant … Cela dit, non je n'ai pas cette impression, je suis assez convaincu qu'on peut être digital native et respecter un certain nombre de règles.

Je suis conscient qu'il y a un lourd débat de société derrière tout ça. Il n'est pas tranché, je ne pense pas qu'il le soit rapidement, et internet évolue à une vitesse telle qu'il n'est pas prêt, je pense, de l'être.

En attendant tout cela ne sont pas, à mon sens, de bonnes raisons pour ne rien faire et se croiser les bras.
Le point de départ, c'est que ceux à qui appartiennent les oeuvres concernées ne sont pas d'accord pour qu'on en fasse l'usage qui en est fait , donc pour l'instant, qu'on soit d'accord ou pas, c'est leur droit de demander … qu'on respecte leur choix et leur droit. Et ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas en même temps continuer à avancer sur le débat sociétal. Je crois même que, faire quelque chose au lieu de rester à rien faire, c'est une bonne voie pour que ce fameux débat avance.

gibus : Avez-vous conscience de toutes les failles juridiques des lois hadopi 1 et 2 et des décrets associés ? Êtes-vous prêt à risquer que la justice invalide la riposte graduée ?
EricWalter : Bonjour gibus, c'est une drôle de question en quelque sorte. Qui énonce ces failles juridiques ?

gibus : vous ne répondez pas à la question
EricWalter : pour être plus clair dans ma question gibus, qui parle de failles : la pratique de la loi ? Non puisqu'on commence à peine à la mettre en oeuvre. Le conseil constitutionnel ? Pas à ma connaissance. Le Conseil d'Etat, pas à ma connaissance non plus. Donc je vous répète ma question : qui parle de failles ?

gibus : le Conseil Constitutionnel a déjà tranché dans les failles d'hadopi 1, pour hadopi 2 il s'est déchargé sur le Conseil d'Etat et sur les juges donc les failles n'ont pas encore été validées

EricWalter : exact, on parle donc désormais exclusivement de hadopi 2
gibus : êtes vous prêt à ce qu'elle le soient ? Non on ne parle pas exclusivement d'hadopi 2
[21:31:31] EricWalter : sur hadopi2, à ce jour il n'y a pas de faille connue : ni le conseil d'état, ni aucun juge, n'en ont énoncées. Si on parle d'hadopi2. Ce que le Conseil Constitutionnel invalide n'a plus lieu d'être.

[Remarque pertinente de Mr Walter, l'IRC est vraiment un endroit pas fréquentable pour les non initiés]
[Petite interruption de l'image et du son le temps de régler quelques pb techniques]
[En attendant n'hésitez pas a aller faire un petit tour sur jamendo.com, y'a de la bonne musique en Creative Common !]

[ou sur mon blog … Fin de la page publicitaire] [Migration vers les serveurs de Freenode. C'est pas le meilleur choix, j'aurais pris Geeknode, moi …]
[oui, ben je meuble comme je peux …]
[on m'informe dans l'oreillette qu'on va pouvoir reprendre]

EricWalter : ça me rappelle le chat de La Tribune en fait 😉
PaulDs : On va attendre 5mn tout le monde revienne… Désolé pour ces soucis : le serveur des suédois est manifestement tombé
EricWalter : il pleut plus (je parle des msgs service), à voir si ça se confirme

Zest_ : la 'popularité' de la Hadopi est indéniable 😉
EricWalter : c'est que je me dis tous les jours 😉

Damien_Clauzel : sur les Labs HADOPI, quels sont les profils de recrutement des experts-pilotes indépendants, chargés d’études, membres rédacteurs, et des membres contributeurs ?

EricWalter : trois profils différents : les experts pilotes nous n'avons pas défini de profil particulier, le collège évalue sur compétences et qualité de candidature, on imagine bien par exemple que ça va prendre en compte les éventuels travaux de recherche de la personne, etc etc etc.
Les chargés d'études vous avez les profils en ligne sur les offres d'emploi, puisque ce sont des postes salariés.

Les membres rédacteurs ou contributeurs, à nouveau c'est sur la qualité de la proposition, ce qui rend le choix des experts pilotes d'autant plus important puisque, au début, ce seront eux qui seront amenés à proposer l'acceptation ou non de tel ou tel candidat.
Ensuite, comme vous l'avez sans doute vu, les candidats sont recrutés d'abord par cooptation par le lab .

Damien_Clauzel : D'où la question, quelles sont les garanties de prise en compte des retours du public sur le travail des Labs HADOPI, pour ne pas répéter le fiasco de la consultation sur le RGI ?
EricWalter : l'idée générale c'est d'avoir des personnes libres de pensée et ayant déjà réfléchi à ces questions. La 1ère garantie c'est que tous les travaux seront publiés, pris en compte ou non.

Ensuite l'idée d'un lab c'est bien de parvenir à des propositions, des textes, etc qui fassent l'objet d'un accord de la majorité des membres mais, de toutes façons, ceux qui ne seraient pas d'accord avec la position qui se dégagerait gardent évidemment toute possibilité de le dire, et ce sera annexé au texte ou au document .

Epsylone : tout d'abord bonsoir a tous et bonsoir EricWalter. Les services de renseignement américains n'aiment pas du tout l'idée que la chasse aux pirates incite les internautes à user d'outils de cryptologie jusqu'à présent utilisés essentiellement par les réseaux criminels et terroristes. Ils auraient "engueulé" la France par crainte que la loi Hadopi ne rende difficile l'identification d'activités suspectes sur le réseau.

Que pensez vous de cela et comment comptez vous lutter ?
EricWalter bonsoir epsylone
Il y a deux choses, on ne peut quand même pas prendre une rumeur (dont je ne dis pas qu'elle soit fausse) avec une affirmation comme "les services secrets us etc …", cela dit, nous connaissons cette crainte qui est souvent commentée sur internet.
Je crois qu'on n'a pas trop attendu hadopi pour que certains, pour des activités bien pires que le téléchargement illégal, s'engagent très largement dans la voie que vous évoquez

Epsylone : et vous pensez lutter comment avec ces vpn proxy etc …
EricWalter : hadopi va t'il rajouter une couche ? peut être. Pour l'instant nous sommes tous incapables de dire si c'est vrai ou non.
La première façon de lutter, comme vous dites, c'est d'évaluer l'ampleur du phénomène. Ce n'est pas fait. Ca fait clairement partie des sujets qu'on a à mettre au menu des labs, ou des études qu'on lancerait de notre propre initiative. Ensuite, de deux choses l'une, soit c'est un phénomène massif, et il faut en effet réfléchir à pas mal de choses, soit c'est un phénomène marginal, et la question ne se pose pas vraiment
.

D'où sortez vous une telle certitude ?
Epsylone : il suffit de voir les forum de tracker bittorent les gens se ruent sur les services vpn payant a 5 euros par mois.
EricWalter : ok ok, mais ce n'est pas vraiment une évaluation scientifique non ? et vous ne pensez pas que ça manque justement ?
Epsylone : c est facon de voir les choses mais les evidences sont tout de même là.

EricWalter : je ne crois vraiment pas qu'on puisse affirmer que des données d'un forum sont une évidence, ça n'a pas de valeur scientifique sérieusement, ça indique un phénomène, oui, mais qui pourrait être limité en quantité, en protocoles, etc … on ne peut pas se fonder sur ce genre d'affirmation pour en tirer des déductions généralistes

Epsylone : je vous donne jute une source parmis tant d autres
Damien_Clauzel : malheureusement, en tant que scientifique sur les aspects sociaux, je confirme cette tendance générale
EricWalter : epsilon, pour en terminer, mon point est qu'il peut y avoir une énorme différence entre ce qu'on constate, qui en effet impose d'observer, analyser, etc. et la réalité qui ne se déduit pas de simples constatations faites de ci de là. En tant que scientifique vous êtes le bienvenu dans les Labs.

kuri : Qui sera charge de surveiller la boite noire privee à but lucratif qu'est TMG sur les relevés d'ips qu'ils font et vendent aux ayants droits, pour s'assurer de la précision de leurs relevés ? Est-ce le travail de la CNIL ?
EricWalter : boite noire privée à but lucratif … bon, c'est votre point de vue. Vous devinez bien que je ne vous rejoins pas franchement sur ce genre de définition.

kuri : je tiens a dire qu on m a donne le lien http://www.capital.fr/bourse/communiques/le-marche-des-vpn-en-france-booste-par-hadopi-534781 concernant le mouvement vers les VPNs prives, mais je ne le donne que pour information, je ne relance pas la question.
Cette definition est la mienne j'en conviens.
EricWalter : cela dit, nous avons prévu nous même d'auditer TMG dans ces opérations, et la CNIL, à ma connaissance, peut effectuer également les vérifications qu'elle souhaite dans le cadre de ses compétences.

En ce qui concerne notre audit, nous travaillons sur le protocole avec l'intention de le rendre le plus transparent et le plus objectif possible. Nous aurons l'occasion de communiquer dessus le moment venu, ce qui permettra à chacun de s'exprimer sur la méthode choisie, etc.
kuri : Je ne comprends pas tres bien pourquoi ce serait à vous de verifier leur bon travail dans la mesure où votre rôle est dans le relai des informations, j aurai plutôt vu la CNIL ou une organisation exterieure et independante.

EricWalter : pour le lien oui merci, je l'avais vu, ça reste (si on parle du même doc) un communiqué de presse, ça reste franchement insuffisant pour confirmer ou infirmer qqch.
Nous souhaitons le faire [NDS : l'audit], je ne dis pas que d'autres ne puissent pas le faire

BeussAy_ : bonsoir mr Walter, bonsoir tt le monde, simple question : qu'allez vous faire pour que Free appliquent les règles et envoie les mails d'avertissement et savez vous pourquoi ils s'opposent à ça?

EricWalter : nous sommes en discussion étroite avec Free, ça se passe bien, nous terminons ensemble qques ajustements de précision juridique qu'ils estiment nécessaire, je ne pense pas que ça dure bien longtemps .


BayartB : Vous dites être conscience du fait qu'il y a un lourd débat de société. Or à l'évidence, ce débat n'a pas à être mené avec une autorité administrative. Le bon endroit pour mener ce type de débats, c'est le Parlement. Vous n'êtes pas le bon interlocuteur pour mener ce débat. Un peu comme si la question sur la Garde À Vue avait été traitée par le commissariat du quartier.

[22:17:10] BayartB : Plutôt que de mener une réflexion sujète à cautions, la Hadopi ne ferait elle pas mieux de se concentrer sur la seule de ses activités qui ne soit pas contestée, et qui n'a pas encore démarrée, à savoir travailler sur l'offre légale ? (désolé pour les fautes de frappe, j'aurais du me relire)

EricWalter : je ne vois pas en quoi la réflexion de l'Hadopi serait sujette à caution, c'est un procès d'intention, et ce n'est évidemment pas nous qui allons trancher quoi que ce soit sur le débat de société, en revanche il me semble que c'est précisément de notre ressort de conduire des travaux qui peuvent, parmi d'autres, éclairer le législateur dans son travail .

BayartB : Non, il n'est pas du ressort d'une autorité de mener le débat qui doit mener à sa suppression. C'est illégitime. Et ce n'est pas dans les missions de la Hadopi.
EricWalter : quant à l'offre légale, travailler dessus, ce que nous nous apprêtons à faire, suppose de prendre en compte un nombre particulièrement important de choses, ça appelle là aussi un travail de fond.

J'ai un peu de mal à suivre la logique de votre dernière phrase, vous pourriez développer ?
BayartB : Globalement, le débat il tourne sur le besoin ou non de sanctions sur le téléchargement. Sur le besoin ou non d'une autorité administrative pour ce faire. Sur les risques du DPI pour la vie privée, etc.

Au final, il revient à savoir s'il faut abroger la loi Hadopi ou non. Et ce débat là, il ne peut pas être mené par la Hadopi.
EricWalter : admettons, moi je le vois aussi sur le principe même de s'approprier ce qui ne nous appartient pas mais admettons question d'avancer
BayartB : La seule des missions de la Hadopi qui n'ait jamais été contestée par personne, c'est le développement de l'offre légale.

EricWalter : quant à résumer ce débat à l'abrogation de la loi Hadopi, alors là franchement … je ne vois vraiment pas le rapport de cause à effet, tout est mélangé dans ce que vous écrivez, je ne vois vraiment pas comment vous en arrivez à de tels raccourcis

BayartB : Or, comme vous le dite " ce que nous nous apprêtons à faire ". C'est 12 mois trop tard, non
EricWalter ! loi votée en novembre, autorité installée en janvier, on est en octobre. Non je ne pense pas que ce soit 12 mois trop tard. Et, quand bien même ce le serait, ce qui est votre avis semble t'il, je ne vois pas en quoi ça empêcherait de le faire maintenant

PaulDs : Gibus n'avait pas fini sa précédente question et reprend la parole

gibus : Vous n'aviez pas fini de répondre à ma question sur les failles juridiques avant le déménagement de serveur, mais visiblement vous discutez qu'il y en ait, donc je vais simplifier la question : pour hadopi 1, nous avions déjà mis en garde contre une énorme faille jruidique, nous avions convaincu un Parlement européen de ça et le Conseil Constitutionnel l'a validé,

Dans le contexte juridique actuel (hadopi 1 décapité + hadopi 2 + décrets), êtes-vous prêt à risquer que la justice invalide la riposte graduée ?
EricWalter:  il y a la loi. il y a sa mise en oeuvre. il y a la justice qui statue. L'Hadopi met en oeuvre. Elle n'est ni prête ni pas prête. Elle n'anticipe pas, et de quelque façon que ce soit, les futures décisions des juges. Ce serait se prononcer à leur place.

harpalos: Vous êtes au courant de l'affaire de James Climent. Il est poursuivi pour une amende de 20.000 E pour avoir partagé et téléchargé des chansons. Est-ce que avec HADOPI ce genre d'affaire c'est fini ?
EricWalter : je suis au courant sans avoir approfondi, sur quel fondement est il poursuivi ?

harpalos : contrefaçon, surtout la partie partage, les 20000E, c'est une amende à payer à la SACEM (enfin SACEM et SDxx pour moitiés). Procès intenté par les SACEM et SDRM pour partage d'une vingtaine de fichiers MP3
EricWalter : le délit de contrefaçon existe toujours, donc oui ce type d'affaire peut toujours exister, c'est tout l'enjeu de tenter de faire changer les comportements avant d'en arriver là et de revenir à des pratiques plus responsables, enfin, pour être précis, un des enjeux, pas "tout" l'enjeu.

itzz : Ne pensez vous pas que les ventes de cd et dvd sont en baisse a cause ou grace a l'augmentation de l'offre numérique ( lecteur mp3, disques multimedia)et que cette loi, faites pour relancer la vente de cd et dvd n'est pas vraiment adaptée aux reeles attente de la jeunesse?
EricWalter : là on en revient au débat de société que j'évoquais tout à l'heure. Je pense que, quelle que soit son évolution, qui appartient au législateur comme ça a été justement précisé un peu avant, le principe même de la responsabilité de nos actes et, par voie de conséquence, du respect du bien d'autrui n'est pas une question de génération, et ça c'est notre boulot, tout en pesant sur ce qu'on appelle l'offre légale pour qu'elle se développe, ce qui signifie beaucoup de choses.

SousDoue : Pourquoi a-t-on créé Hadopi pour défendre une industrie qui ne sait pas comment s'adapter à l'évolution d'un marché, sachant que ça coute une fortune à l'Etat, et que les français vont dépenser leur argent à l'étranger pour (entre autres) des trackers privés, des VPN, des serveurs de news, des services comme megaupload, etc… Au final l'argent sort de la France et le peu d'effet d'Hadopi va juste faire "survivre" un temps le marché de la musique comme on fait survrivre quelqu'un qui a un cancer en phase terminale. Cela rapporterait bien plus d'accompagner les ayants droit pour qu'ils s'adaptent au nouveau marché que représente Internet et arrêter de se braquer contre les internautes. En France, on grignote sur tout pour combler la dette, et on "gaspille" des sommes monstrueuses dans un mécanisme qui va s'essoufler très vite face aux offres "made in étranger".

EricWalter : ça fait beaucoup d'affirmations tout ça … pas franchement vérifiées, mais passons, on va pas resasser ce sujet en boucle (affirmations infondées ou non vérifiées) donc si je résume votre question à "pourquoi a t'on créé hadopi ?"
SousDoue : en fait le coût de la Hadopi est énorme, et beaucoup de gens prennent la loi comme une menace, et vont payer des pays étrangers (souvent offshore) pour s'affranchir de la loi. Et on revient au point de départ…

EricWalter : la réponse est simple et connue : parce qu'il y a un usage qui se développe sans respect de ce dont il se sert pour se développer, et qu'on pense que ce n'est pas une bonne solution d'utiliser le délit de contrefaçon face à ça, d'une part, et qu'en rappelant aux gens des choses aussi simples que la responsabilité, le droit de choisir ce qu'on veut faire de ce qui nous appartient, etc. on a une chance d'avancer, d'autre part.

Je comprends pas votre "on en revient au point de départ" ?
SousDoue : Aujourd'hui si je veux télécharger un fichier audio sans perte (donc pas de mp3 mais du wav ou flac) que je peux copier sur tous mes PCs, sur mon téléphone etc il n'y a pas d'offre légale qui permette vraiment celà.

EricWalter : accessoirement, "dépenser des fortunes" me semble tout à fait excessif comme formulation.
Oui, mais ce n'est pas une raison pour se servir.

SousDoue : Quand tout le monde sera passé au GigaNews ou VPN on sera revenu au point de départ

EricWalter : ah, ok, je vois votre point, un des intérêts d'hadopi c'est justement qu'on va pouvoir sortir des scénarios de science fiction pour rentrer dans l'analyse de la réalité, ce sera intéressant je crois … et en tout cas éclairant pour tous.

skhaen : La hadopi sert normalement à protéger les droits d'auteurs sur internet, que fait-elle pour les personnes physiques ou morales violant les licences dites libres ?

EricWalter : comme on dit c'est une bonne question, ce qui veut dire en d'autres termes "je réfléchis".
Sous toutes réserves parce que ça appelle une expertise juridique un peu plus poussée, je dirai que si ces personnes sont constituées en organisme de défense professionnelle elles peuvent tout à fait nous saisir. Ce qui nous amène évidemment à la question de savoir comment on se constitue en organisme etc… et là je ne vous cache pas que je n'ai pas la réponse sur l'instant, mais qu'on va l'investiguer parce qu'elle est intéressante. Je serai ok pour apporter une réponse plus précise aux organisateurs une fois qu'on l'a si ça vous va.

Spyou : Bonjour Mr Walter, pour continuer sur le sujet de "comment fait-on pour .."
[22:52:50] EricWalter : tiens … ça me dit qqch ça
[je suis grillé !]
Spyou : si demain je veux créer une entreprise qui fait grosso modo le même métier que TMG (par exemple pour servir les intérêts d'ayants droits creative commons), comment se passe l'interconnexion avec HADOPI ? quelle est la procédure ?

EricWalter : alors, en admettant que des ayants droit vous choisissent, qu'ils aient obtenu de la part de la CNIL les autorisations nécessaires pour la mise en oeuvre de la procédure technique que vous allez vous mettre en oeuvre pour leur compte, à ce moment là vous vous rapprochez de nous pour élaborer les conditions techniques d'interconnexion, mais bon … j'ai envie de dire "franchissez déjà les étapes précédentes" avant de penser à la dernière …

Spyou : J'aime bien planifier 🙂

neuro_ : En matière de piratage, comment pensez-vous provoquer une évolution des usages chez les internautes alors même que l'Hadopi ne se concentre que sur la répression d'usages quasi obsolètes ? Sur 17 ou 18 millions d'internautes, il en reste moins de 5% qui utilisent encore les seuls réseaux qui sont surveillés par l'hadopi.

EricWalter : source des "moins de 5%" svp ? 35 millions d'internautes (+/-) au fait à ma connaissance
neuro_ : sources sur peerates.net
EricWalter : vous avez un lien ?

[Petite pause le temps qu'il retrouve son lien]

Candle1 : Bonsoir Monsieur hadopi "répression des libertés et de la privation du droit à la culture au moindre coût grâce à nos impôts sans même nous en demander l’avis".

Première question. – Puisque HADOPI est mis en place "approximativement", vous pensez quoi du fait que la plus part des gens qui téléchargent touchent à peine le smic ou le RSA et tentent désespérément de survivre et le seul moyen d'avoir accès à la culture est le p2p et qu’ils n’ont pas les moyens de payer un cinéma à 10€ sans se retrouver dans une incapacité totale de payer leurs factures ou même de faire manger leurs enfants ou de les habiller. On doit se couper du monde? C'est ça votre réponse? La culture pour les riches et engrosser qui sont déjà riche et l’ignorance « TF1 et consors : secret story » pour les pauvres?

Travailler plus pour gagner plus… comment ? En allant travailler en chine ? Vous leurs repondez quoi ? Les artistes qui sont riches n’en ont pas assez ?
Deuxième question. – On va parler de moyens mis en place comme deezer et autres plateformes gratuites ou pas chères « offres legales ». Après la fermeture récente Jiwa, comment allez-vous faire pour que les gens aient accès à la culture sans que ces derniers ferment à cause des majors qui ne savent rien faire d'autre que pomper le peu de revenu de ces sites?

Comment éviter que des sites comme Jiwa ne ferment pas la porte? Une aide financière de la part de l’état « c'est-à-dire nos impôts qui payent votre salaire de surcroit et est-ce justifié ? » est il envisageable pour les tenir à flots ?

PaulDs : Compte tenu du ton de la question EricWalter ne souhaite pas répondre.

Pirate906 : Monsieur Sarkozy lors de son déplacement dans un lycée de l'Essonne pour sensibiliser les plus jeunes face au téléchargement illégal, a déclaré que le cinéma allait mourir. Mais selon l'Insee, la fréquentation des cinémas n'a jamais été aussi élévée. Qu'en pensez vous ?http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=CMPTEF05446&reg_id=98

EricWalter : le Président de la République a parlé des conséquences du pillage sur la création, c'est une question d'approche globale d'une économie dans son ensemble, et de son avenir à court et moyen terme

 


neuro_
: je ne suis pas en mesure de donner mes sources dsl je n' en n' ai pas l' accord
EricWalter : @neuro, ok, vu, tant pis mais vous comprendrez bien qu'on ne peut pas parler sans s'appuyer sur des données factuelles et vérifiées ou vérifiables.


arnaud : Monsieur Walter, pourriez-vous nous indiquer quels sont vos intentions de surveillance vis à vis des réseaux destinés aux serveurs Internet. Le dispositif Hadopi prévoit de surveiller les fournisseurs d'accès à Internet, mais ne précise pas pour ce type de réseau.


[Il semble que le chat ait été écourté. Nous n'aurons donc pas la réponse à la question d'arnaud. Bonne soirée à tous !]

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. Après les belles envolées, les menaces et les insultes, voici le boucher devenue mouton......... Une interview sans préalabre? Voila qui nous change sous le régime sarkosien!!! Ne nous y trompons pas, ça n'est qu'une opération séduction!!

  2. Pour une fois qu'un débat semble peut être éventuellement dans le domaine du possible... ne boudons pas notre plaisir et reconnaissons à ce monsieur un certain courage. A ce soir en rêvant d'autre chose que d'une foire d'empoigne et d'un flot de bêtises des deux côtés.....

  3. La questions qui me vient à l'esprit en lisant sujet est : " ce monsieur a-t-il le pouvoir de changer quoi-que ce soit concernant Hadopi ? " Si oui, que peut-il raisonnablement faire ? Si non, quel est son réel objectif ??? Ce soir j'irai faire un billard ! :)

  4. Je dois reconnaitre une certaine honnêteté intellectuelle de la part de ce monsieur. Si le gouvernement refuse d'écouter, cela fait toujours plaisir de constater que certains sont ouverts au dialogue. Si l'Etat reverse 65 centimes par identification, combien est ce que cela représente d'un point de vue mensuel? Je suis curieux d'observer dans un délai de un an, combien l'Etat aura remboursé aux FAI, et combien d'euros seront reversés aux artistes. Parce qu'il ne s'agit pas la de ne pas spolier les majors, 'ils sont déjà bien assez riches' dirais mon ami Mitterrand, mais de rétribuer les pauvres artistes qui n'ont plus de quoi vivre du fait de nos exactions. Je suis intimement persuadé que les couts de fonctionnement seront plus élevés que les sommes sauvées, ce qui mettra en évidence la débilité profonde de nos dirigeants. Au final, ils feraient bien de faire un chèque de 300E aux divers artistes dont la spoliation est avérée, quitte à les prendre sur le dos des roms, après tout, nos impôts seraient enfin utiles..

  5. Très exactement ce à quoi on pouvait s'attendre, de la foutaise ! En même temps, de la part d'un politique... A en rire ou à en pleurer. WE n'a répondu à aucune question précise. Il n'a juste fait que comme d'habitude, manier la langue de bois. Trop drôle, môssieur s'offusque, ne répond pas aux questions dérangeantes. Trop agressives, pour son p'tit ego ? Pratique aussi les soit-disant problèmes techniques, si bien venus. D'ailleurs, qu'aurait-il pu répondre ? A part avouer que le but de tout ça n'est finalement que filer un coup de main aux copains (ceux qui payent les campagnes électorales), renvoyer l'ascenceur... Une belle démonstration de leur prétention et du peu d'estime dans laquelle ils tiennent le contribuable ! Bref, à gerber !!!

  6. mondlinux a écrit :
    Très exactement ce à quoi on pouvait s'attendre, de la foutaise ! En même temps, de la part d'un politique... A en rire ou à en pleurer. WE n'a répondu à aucune question précise. Il n'a juste fait que comme d'habitude, manier la langue de bois. Trop drôle, môssieur s'offusque, ne répond pas aux questions dérangeantes. Trop agressives, pour son p'tit ego ? Pratique aussi les soit-disant problèmes techniques, si bien venus. D'ailleurs, qu'aurait-il pu répondre ? A part avouer que le but de tout ça n'est finalement que filer un coup de main aux copains (ceux qui payent les campagnes électorales), renvoyer l'ascenceur... Une belle démonstration de leur prétention et du peu d'estime dans laquelle ils tiennent le contribuable ! Bref, à gerber !!!
    B'en j'ai mal joué au billard !! ça aussi je m'y attendais ;)

  7. salut à chaque question, il nous sort la fameuse phrase : "..il FAUT responsabiliser les gens*" bref, il botte en touche à chaque question emm.. ! j'ai bien fait de pas y aller !!! * c'est SÛR , mais encore ? ..

  8. Maintenant qu'on l'a invité, il va faire surveiller l'IRC ! xD Plus sérieusement, qui paie pour faire fonctionner cette grosse machine ? Les ayants-droits puisqu'ils sont les bénéficiaires de tout ça, ou les contribuables ? Contribuables qui sont donc invités à acheter légalement la musique, mais aussi à la payer une 2è fois à travers le financement public d'hadopi ? Si on pouvait m'éclairer ^^'

  9. Bien sur, ils s'occupent de l'offre légale... S'ils s'etaient concentrés dés le depart sur ce point, les débats auraient été beaucous plus sains.

  10. Réagir sur le forum