Chantier de la redevance : vers une redevance « universelle » ?

4

Actuellement objet de réflexions sur ses possibles formes futures, la redevance audiovisuelle pourrait muter en une redevance universelle, au champ plus large.

Si la redevance audiovisuelle est actuellement associée à la possession d’un dispositif permettant de recevoir la télévision, bien qu’elle finance aussi des organismes comme Radio France ou l’INA, cela pourrait bien changer. C’est en tout cas ce que suggère Mathieu Gallet, président de Radio France : il suggère la mise en place d’une « redevance universelle et automatique, comme en Allemagne ou en Suisse », à laquelle chaque foyer serait soumis.

Pour lui, la règle liant le paiement de la redevance à la possession d’un téléviseur est obsolète, « compte tenu des modes de consommation des médias actuels ». La réflexion en cours du côté du gouvernement et des bénéficiaires de la redevance (France Télévisions, Radio France, l’INA, TV5 Monde, France Médias Monde) a justement pour objectif de mettre fin à ce sac de nœud, entre possession d’un téléviseur, d’une box, d’un ordinateur, d’un accès Internet… En rendant la redevance universelle, le problème serait réglé une bonne fois pour toutes.

Vers la création d’un « média global » regroupant les organismes de service public

Cette métamorphose pourrait s’accompagner de contreparties pour le public, précise Mathieu Gallet. Celui-ci milite pour des relations rapprochées entre les différents acteurs « privés comme publics ». Cela pourrait se manifester par la création d’un « média global », une véritable plateforme commune qui diffuserait l’ensemble des programmes des organismes bénéficiaires de la redevance et pourquoi pas au-delà, « comme le fait Hulu aux États-Unis ».

Source : BFM Business

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Une redevance, même universelle, même adaptée au modèle de Hulu, ne règlera pas le problème du maquis fiscal dans lequel est englué ce pays et qui fait le bonheur des avocats d'affaire. Il faut moins d'impôts et de niches fiscales, voire même un impôt (quel que soit son régime juridique) unique, avec un montant peut-être progressif, mais avec une base la plus large possible.

    Peut-être en partant de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS)dont le taux serait augmenté en compensation de tous les autres prélèvements concernant les personnes physiques. Pour les personnes morales le revenu soumis à taxation serait à préciser (chiffre d'affaire ?) mais là il faudrait une harmonisation au minimum au niveau européen et on est loin, vu que le Luxembourg, l'Irlande et quelques autres (y compris chez nous : Saint-Barthélemy et Saint-Martin) se ligueront aussitôt contre.

  2. Raistlin a écrit :

    Une redevance, même universelle, même adaptée au modèle de Hulu, ne règlera pas le problème du maquis fiscal dans lequel est englué ce pays et qui fait le bonheur des avocats d'affaire. Il faut moins d'impôts et de niches fiscales, voire même un impôt (quel que soit son régime juridique) unique, avec un montant peut-être progressif, mais avec une base la plus large possible.

    J'ai toujours adoré ceux qui, à l'évasion fiscale, brandissent comme solution de baisser les impôts.
    Dans le même genre, contre les meurtres, faisons moins d'enfants.

  3. Yoann Ferret a écrit :

    J'ai toujours adoré ceux qui, à l'évasion fiscale, brandissent comme solution de baisser les impôts.
    Dans le même genre, contre les meurtres, faisons moins d'enfants.


    Explique moi où tu lis que je souhaite baisser les impôts ? Je parle de simplifier, et, s'il y a réduction, c'est du nombre d'impôts (un au lieu de plusieurs), pas du montant d'imposition (je parle même de compensation en augmentant d'autant le taux de la CRDS). Je ne me sens par ailleurs pas lié par ta comparaison avec les meurtres et les enfants.

  4. La gabegie dans l'audiovisuel et la folie des grandeurs de certains de leurs managers (France 2, France 3, France 4, France 5, France O, France Info, France 24, des participations dans d'autres chaines comme Arte et une ribambelle de radios et de sites) nécessiteront toujours plus d'argent et encore plus d'argent tant qu'un gouvernement ne réduira pas la voilure à 3 chaines au grand maximum.

  5. Réagir sur le forum