Canal+ teste une offre OTT pour contourner les opérateurs

12

Le groupe Canal+ expérimente actuellement un nouveau mode de diffusion de ses offres Canal+ et Canalsat : en OTT (over-the-top), directement sur Internet, afin de contourner les offres des opérateurs et leurs box.

C’est BFM Business qui le révèle : Canal+ teste actuellement cette nouvelle offre auprès de quelques 40 000 clients sélectionnés. Le contenu de l’offre et les tarifs sont identiques, seul le mode de réception change : plutôt que de devoir passer par la box de son fournisseur d’accès (Freebox, Livebox, etc.), l’abonné reçoit un décodeur Canal+ (Le Cube) à connecter directement au modem ADSL de son choix.

En over-the-top, Canal+ entend s’affranchir d’un certain nombre de contraintes imposées par les opérateurs. À commencer par les limitations liées à l’éligibilité des lignes ADSL : l’OTT permet d’être plus démocratique en apportant les services de télévision à ceux qui ne sont pas forcément éligibles au bouquet de leur FAI, moyennant une qualité d’image moins élevée (Canal+ affirme que celle-ci reste « meilleure qu’en TNT ») . Il est également possible de s’adresser aux abonnés n’ayant pas souscrit à une potentielle option TV de leur opérateur.

Canal+ contourne enfin les impératifs économiques imposés par les fournisseurs d’accès, qui prennent une commission sur chaque abonnement vendu via leur box. À titre d’exemple, BFM Business indique que Canal+ a versé en 2013 en moyenne plus de 7 euros par mois et par abonné aux opérateurs. En over-the-top, c’est l’intégralité du montant de l’abonnement qui retombe dans les caisses du groupe de télévision payante.

Il reste toutefois une interrogation : en agissant comme un prestataire de contenus sur le net, Canal+ est soumis aux mêmes problématiques, et peut potentiellement se heurter à des soucis de saturation (comme c’est le cas pour YouTube par exemple). La chaîne cryptée, pas à court d’idées, envisage d’ores et déjà de faire appel au CSA pour démêler tout potentiel différend qui l’opposerait à un opérateur…

Source : BFM Business

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. La télé payante... un concept qui laisse songeur en 2014...
    Surtout pour quenelle+ !!
    Doivent toucher des tonnes de subventions pour survivre.

  2. Le cube de canal avec sa télécommande blanche qui bugge souvent et qui marche pas
    Génial comme idée (mode sournois), moi qui est pris la Freebox multifonction pour plus avoir 15 appareils reliés à la télé, et plusieurs télécommande, et m'affranchir de la location de 6 €/mois du Cube et dégager la parabole. Je suis ravi de cette nouvelle !!!
    Canalsat se dégrade avec les années au niveau du contenu des chaines, il n'y a pas de concurrence en France pour les bouquets "satellites", adieu TPS, et maintenant CSAT veut se greffer sur l'ADSL avec son boitier et sa super télécommande de compétition !!!

  3. Ouais ca marchera jamais sauf s'ils enlevent la location de 6€ je trouve que c'est du vol. Deja que l'abonnement est cher. A quand un concurrent qui vienne semer la pagaille chez c+. Pk pas Niel...lol

  4. ca va surcharger les réseau! meme principe que la VOD : il y aura un flux complet par telespectateur.
    Alors que la télé via la box, c'est du multicast : toutes les chaines sont relayées sur les NRA et lorsque l'on veux regarder une chaine il suffit de l'indiquer au routeur du NRA : il peux y avoir des milliers de telespectateurs, ca ne compte que comme 1 flux!

  5. Réagir sur le forum