Buzz organisé autour du Google Phone

13

Le Nexus One, le téléphone portable de Google, se paye un véritable buzz sur le net. Basée sur Android (l’OS de Google pour les mobiles), la bestiole est au centre de toutes les convoitises. Au petit jeu des révélations, on ne compte désormais plus le nombre de « fuites », et les photos amateurs de l’appareil sont légion…

Si l’engin semble aussi attendu, c’est qu’il se pose en concurrent frontal de l’iPhone d’Apple. L’OS Android, bien que très efficace sur les portables HTC ou encore Samsung, manque d’un véritable téléphone fédérateur et… porteur de la marque.

Que sait-on donc du fameux Nexus One ? Il s’agit d’un téléphone qui ne sera pas vendu sous forme d’exclusivité avec un opérateur, mais directement par Google. Un premier vrai bon point, surtout chez nous pour un entrant tel que Free Mobile, s’étant déjà positionné contre la subvention de téléphones par l’opérateur. Côté prix on avance la somme de 530 $ pour le téléphone en version désimlockée. Selon certaines sources, il serait même possible que le Précieux soit dans un premier temps envoyé seulement sur invitation, à la manière des services Google beta : Gmail, Google Wave…

En ce qui concerne l’appareil, d’un point de vue plus technique, celui-ci serait fabriqué par HTC pour le compte de Google, et disposerait de caractéristiques relativement similaires à l’iPhone (jusque dans ses dimensions, bien qu’il soit légèrement plus fin) :

- écran AMOLED capacitif de 3,7″ (854×480)

- processeur SnapDragon 1 GHz avec 320Mo de RAM

- capteur photo de 5 Megapixels

- port micro SD, wi-fi, GPS, bluetooth…

Gizmodo a enfin révélé ce que devrait être la page officielle du téléphone, qui sera accessible via l’adresse google.com/phone.


Tout ceci, sans le moindre mot officiel de part de Google. Ni confirmation, ni infirmation, afin de préserver le buzz. Les informations données ci-dessus sont donc glanées sur divers sites d’actualités technologiques, et sont à prendre avec des pincettes… l’officialisation étant attendue pour demain, mardi 5 janvier 2010.

Sources : Begeek, Gizmodo, etc.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

13 commentaires

  1. Le téléphone semble sympathique car il propose une bonne compilation des meilleures technologies hardware existantes. Reste que même en tant que 'pro Android' je ne crois pas à une "révolution" (pour reprendre les termes de fanboys acharnés), juste à un bon voire à un excellent terminal. Un peu comme l'iPhone qui a su proposer une bonne compil' des technos et idées finalement déjà existantes. De toute façon, la vraie révolution se situera au niveau du 'always connected' avec les forfaits incluant un accès au net vraiment illimité à l'image de l'ADSL et donc sans restriction de protocoles, temps, volume, ... pour un prix raisonnable ; cette révolution là se passera au niveau des opérateurs, pas des équipementiers. Et c'est précisément là que j'attends Free Mobile.

    Un premier vrai bon point, surtout chez nous pour un entrant tel que Free Mobile, s’étant déjà positionné contre la subvention de téléphones par l’opérateur.
    Là c'est l'enflamme la plus totale du côté de Freenews tellement vous semblez avoir oublié un tout petit détail: les offres de Free mobile ne verront vraisemblablement pas le jour avant deux bonnes années ; d'ici là, beaucoup, beaucoup d'eau aura coulé sous les ponts des technos mobiles.

  2. nouknouk a écrit :
    Un premier vrai bon point, surtout chez nous pour un entrant tel que Free Mobile, s’étant déjà positionné contre la subvention de téléphones par l’opérateur.
    Là c'est l'enflamme la plus totale du côté de Freenews tellement vous semblez avoir oublié un tout petit détail: les offres de Free mobile ne verront vraisemblablement pas le jour avant deux bonnes années ; d'ici là, beaucoup, beaucoup d'eau aura coulé sous les ponts des technos mobiles.
    Comme d'habitude, l'ouvrir bien fort avant d'essayer de comprendre, c'est habituel avec toi hélas... ;) Il ne s'agit nullement de techno ici mais bien de politique. Proposer, d'emblée, le téléphone désimlocké et accessible à tous, c'est une opposition nette à la politique d'un constructeur comme Apple qui privilégie les exclusivités autant que faire se peut. Cette optique de la part de Google va dans le même sens que ce que Free Mobile prône chez nous, et le fait que l'offre ne soit pas sur le point d'être commercialisée n'a RIEN à voir là-dedans. Les technologies évoluent vite, les politiques des firmes beaucoup moins. Si enflamme tu penses voir, merci de détailler ;)

  3. nouknouk a écrit :
    Le téléphone semble sympathique car il propose une bonne compilation des meilleures technologies hardware existantes. Reste que même en tant que 'pro Android' je ne crois pas à une "révolution" (pour reprendre les termes de fanboys acharnés), juste à un bon voire à un excellent terminal. Un peu comme l'iPhone qui a su proposer une bonne compil' des technos et idées finalement déjà existantes.
    Pour ma part j'aurai tendance à penser que la révolution s'il y avait pourrait plus être dans le droit d'usage. Exemple: Sur iphod/iphone on ne peut pas échanger facilement le contenu de sa mémoire avec un PC chez des amis. Il faut à ma connaissance obligatoirement installer itune sur chaque PC Donc si tu veux échanger partager une video, une musique lorsque tu vas chez un amis . . . C'est dès le départ compliquer (sauf s'il la personne à aussi acheté un appareil chez le même fournisseur et installé itune) L'idéal serait de pouvoir échanger des fichiers entre smartphone sans même avoir à passer par un PC, mais juste le wifi par exemple. Cela serait une révolution d'usage ! !

  4. yoann007 a écrit :
    Il ne s'agit nullement de techno ici mais bien de politique.[...]
    Au délà de l'attaque gratuite, je persiste à dire que Free Mobile n'a rien à voir ou de spécifique là-dedans et que c'est tout simplement totalement hors-sujet (hormis que l'auteur a semblé désespérément raccrocher le sujet de la news à une thémaitque de Free). Déjà, tu parles de deux choses différentes que tu confonds toi-même: - l'absence d'exclusivité du terminal pour un opérateur ; ben c'est la règle depuis que la téléphonie mobile existe, Apple en est une des rares exceptions. Il n'y a rien de spécifique à Free Mobile là-dedans. - la "politique" des offres sans subvention opérateur: ben c'est également la règle dans l'immense majorité des pays (hors France) depuis que la téléphonie mobile existe. Rien de spécifique à Free Mobile là-dedans non plus ; il suffit de regarder juste au delà de nos frontières franco-françaises. C'est donc juste une "politique" qui est ... dans la droite lignée de ce qui se fait là où Google est présent (US en premier).

  5. nouknouk a écrit :
    Free Mobile n'a rien à voir ou de spécifique là-dedans
    D'où l'utilisation de "tel que", qui désigne, je sais que tu ne l'ignores pas, quelqu'un ou quelque chose de manière non-exclusive / non-exhaustive. Donc non, ça n'a rien de "spécifique". Et oui, tu sais très bien pourquoi on prend Free en exemple sur ce site. Autre chose ou ce sera tout ?

  6. Flash fonctionne déjà sur le HERO en Android 1.5... Et Flash version 10 sera porté en début de cette année sur Android. Aucun souci à se faire. ;-)))

  7. Pour faire un lien avec free, il suffisait de dire que ce téléphone est compatible 802.11.n ! :D Vous battez pas les gens ! Sinon, pour jouer sur les mots, android n'est pas l'OS de google, mais le résultat de l'Open Handset Alliance (qui, par contre, a bien été créé a l'initiave de google). Il y a 34 entreprises derriere! http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Handset_Alliance

  8. Réagir sur le forum