Bruxelles veut limiter le prix des appels mobiles à l’étranger

11

Rock ’n roaming

La Commission européenne souhaite réguler le coût des appels mobiles, SMS et connexions Internet passés depuis un pays étranger, afin que ceux-ci s’alignent sur les prix nationaux d’ici à 2015.

Déjà plafonnés jusqu’au 30 juin 2012, les tarifs imposés aux opérateurs européens continueront de diminuer. Le calendrier prévisionnel établi par ce projet de réglement prévoit un plafond réajusté par paliers, pour les appels vocaux passés depuis l’étranger :

- 0,39 €/min. (aujourd’hui)

- 0,32 €/min. le 1er juillet 2012

- 0,28 €/min. le 1er juillet 2013

- 0,24 €/min. le 1er juillet 2014

Et pour finir, à l’horizon 2015, le tarif de ces appels depuis l’étranger devrait ainsi s’aligner sur les tarifs nationaux.

Le coût des appels reçus à l’étranger verra aussi son plafond diminuer graduellement (de 0,15 € actuellement à 0,10 € en juillet 2013). Même topo pour les SMS envoyés depuis l’étranger, avec un plafond plus timide (de 0,11 € actuellement à 0,10 € en juillet 2012)…

Enfin, en guise de nouveauté, Bruxelles introduirait un plafond tarifaire pour l’utilisation de l’Internet mobile. Jusqu’à présent, la Commission s’était contentée d’imposer un plafond sur les prix de gros aux opérateurs, mais voyant l’absence de répercussion sur les prix de détail, elle envisage de mettre en place une régulation comme suit :

- 0,90 €/Mo le 1er juillet 2012

- 0,70 €/Mo le 1er juillet 2013

- 0,50 €/Mo le 1er juillet 2014

Le texte sera voté à la Commission européenne le 22 juin prochain, mais pourra encore subir quelques modifications d’ici là ; il devra également être validé par le Parlement et les Conseils européens et avant d’entrer en vigueur…

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. C'est pas trop tôt , il faut vraiment les forcer ces "rapaces ". Faire du fric voila leur Crédo .... vendre du vent et encaisser ...c'est le nouveau monde, c'est la nouvelle économie, c'est le contraire des vrais raisons de vivre. Quand les laissés pour compte se réveilleront... l'espoir d'un nouveau monde peut être...

  2. tsointsoin13 a écrit :
    C'est pas trop tôt , il faut vraiment les forcer ces "rapaces ". Faire du fric voila leur Crédo .... vendre du vent et encaisser ...c'est le nouveau monde, c'est la nouvelle économie, c'est le contraire des vrais raisons de vivre. Quand les laissés pour compte se réveilleront... l'espoir d'un nouveau monde peut être...
    En général, les gens bossent rarement pour autre chose que de l'argent...

  3. tsointsoin13 a écrit :
    C'est pas trop tôt , il faut vraiment les forcer ces "rapaces ". Faire du fric voila leur Crédo .... vendre du vent et encaisser ...c'est le nouveau monde, c'est la nouvelle économie, c'est le contraire des vrais raisons de vivre. Quand les laissés pour compte se réveilleront... l'espoir d'un nouveau monde peut être...
    J'imagine qu'à chaque entretien annuel tu proposes à ton patron de te payer un peu moins... Non ? :D

  4. tsointsoin13 a écrit :
    ... l'espoir d'un nouveau monde peut être...
    Oui... sans excès de blabla téléphonique sans excès de vitesse sans excès de boisson sans excès de frime sans excès d'excès sans excès de trolls (oups! faut que j'arrête là :D)

  5. Roy202 a écrit :
    En général, les gens bossent rarement pour autre chose que de l'argent...
    La gloire, l'entre aide, l'envie d'activité, d’apprendre, de transmettre, ... Il y a beaucoup de raison de travailler, l'argent est rarement un but en soit, c'est plus un moteur, mais parfois ça deviens un frein, c'est une histoire de gestion. Sinon oui comme d'ab, sans réel concurrence obligé de forcer à baisser les prix par des lois, prix que je trouve très élevé vue la marge bénéficiaire appliquées. Une loi qui limiterait les marges ça ne leur viendrait pas à l'esprit ? Enfin ce n'ai que mon opinion.

  6. Roy202 a écrit :
    En général, les gens bossent rarement pour autre chose que de l'argent...
    Ce qui est un bon moteur pour avancer. Le problème est que comme partout il faut un ou des contre pouvoirs. Ici, force est de constater que la concurence ne joue pas son rôle. En france non plus d'ailleurs, mais l'ARCEP veille (ou essaye de veiller) au grain.

  7. Je ne comprend pas ces tarifs, je viens de m'abonné chez LECLERC et dans la brochure tarifaire il est indiqué: A l'étranger vous appelez depuis la zone1 ( 26 pays membres de l'UE, Suisse, ......) vers la France 0,47€ , vers la zone 1 0,47€ ??????? Quelqu'un peut-il m'expliqué pourquoi pas 0,39€, merci.

  8. Strasbourgeois a écrit :
    Je ne comprend pas ces tarifs, je viens de m'abonné chez LECLERC et dans la brochure tarifaire il est indiqué: A l'étranger vous appelez depuis la zone1 ( 26 pays membres de l'UE, Suisse, ......) vers la France 0,47€ , vers la zone 1 0,47€ ??????? Quelqu'un peut-il m'expliqué pourquoi pas 0,39€, merci.
    c'est le tarif pour appeler de l'étranger vers la France

  9. Pourquoi si je suis abonné dans le pays A, et que je téléphone dans le pays B vers le pays B je paie un appel international ? Donc si je vie en intermittence dans 2 pays il me faut un abonnement dans chaque pays ? Vive l'Europe ! Ha oui, j'avais oublier: "Quel est l'intérêt de passer des coups de fil à l'étranger, puisqu'à l'étranger ils parlent étranger ?"

  10. Réagir sur le forum