Bouygues pourrait se marier à SFR et vendre son réseau à Free

0

Les pronostics du week-end

Les spéculations autour du futur mariage de SFR avec un autre opérateur vont bon train, cette semaine encore. D’après le Journal du Dimanche, Bouygues Telecom serait prêt à mettre les bouchées doubles pour acquérir l’opérateur au carré rouge…

Selon le JDD, Martin Bouygues, PDG emblématique du groupe, aurait rendu une visite surprise à l’Élysée la semaine dernière, accompagné de François Pinault, pour discuter de cet épineux dossier. Il aurait également rencontré, dans le plus grand secret, les ministres Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg.

Bouygues envisagerait de proposer une offre de rachat particulièrement attractive au groupe Vivendi pour SFR, dans les prochains jours ; il serait prêt à mettre sur le tapis une somme d’argent plus importante que les quelques 5 milliards d’euros promis par Numericable.

Mais il souhaiterait également s’assurer du soutien de l’État dans l’opération. Il a donc décidé de mettre l’accent sur le maintien des emplois. Une promesse difficile à tenir, estime-t-on au sein même de SFR : la potentielle structure regroupant Bouygues Telecom et SFR comptabiliserait pas moins de 20 000 salariés… En garantissant, devant François Hollande, de ne pas céder à un projet de casse sociale, Martin Bouygues cherche à convaincre les plus hautes sphères de l’État de faire pencher le dossier en sa faveur auprès de Vivendi.

En contrepartie, pour assurer cette opération financièrement délicate, Bouygues pourrait être amené à vendre son propre réseau mobile à Free une fois le mariage avec SFR prononcé ; de quoi éviter de conserver un réseau en “doublon”, et réaliser ainsi de belles économies au sein de la potentielle future structure. Seul problème : Free ne serait pas intéressé par l’achat d’un réseau mobile complet. « Notre réseau couvre aujourd’hui plus de 60 % de la population et nous n’avons aucun intérêt à en acheter un entier », déclare-t-on au sein du groupe Iliad…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.