Arcep : réaction de Free aux 30 propositions

11

L’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) a publié vendredi sa liste définitive des 30 recommandations en faveur des consommateurs (qu’elle avait dévoilée en novembre 2010), ainsi que les résultats de sa consultation publique l’accompagnant.

Les propositions concernant les télécoms se divisent toujours en cinq catégories, portant respectivement sur :

- la transparence des offres (propositions n° 1 à 6),

- la fluidité des marchés (propositions n° 7 à 12),

- la qualité et la disponibilité des services (propositions n° 13 à 15),

- le cas particulier des services à valeur ajoutée (propositions n° 16 à 22)

- l’accès des personnes handicapées aux services de communications électroniques (proposition n° 23).

Concrètement, l’Autorité souligne qu’un certain nombre de ces recommandations ne sont que des rappels à la législation existante, et sont donc « immédiatement applicables ». D’autres feront l’objet d’une concertation avec les acteurs concernés ; quelques-unes, enfin, seront transmises au Parlement et au Gouvernement, qui sera libre des suites à y donner. Tout cela ne devrait rentrer en jeu que fin 2011…

Le groupe Iliad (Free) a réagi à ces différentes propositions, dans le cadre de la consultation publique qui y était consacrée, aux côtés de ses principaux concurrents. L’opérateur mentionne notamment l’importance de « la
 généralisation
 des
 offres
 d’abondance
 vers
 les
 mobiles
 que
 l’initiative
 de
 Free
 a
 déclenchée,
 devant
 déboucher
 sur
 un
 rapide
 abaissement
 des
 terminaisons
 d’appels
 mobiles
 »
(cf. notre article Comment Free compte-t-il faire baisser le coût des appels mobiles d’ici 2012) et invite l’Arcep à se pencher sur « le
 maintien
 de
 la
 fluidité
 du
 marché

 malgré
 la
 généralisation
 d’offres
 quadruple
 play
 dont
 les
 contrats
 sont
 à
 ce
 jour
 particulièrement
 verrouillants
 pour
 les
 consommateurs »
.

En ce sens, sur le terrain du mobile, le futur quatrième opérateur invite le régulateur à prendre quelques mesures, notamment « l’encadrement
 d’engagements
 (et
 réengagements)
 d’une
 durée
 supérieure
 à
 un
 an »
, « l’absence
 de
 réengagement
 longue
 durée
 « 
 tacite
 »
 sans
 accord
 express
 de
 l’abonné »
, « le
 découplage
 entre
 points
 de
 fidélité
 et
 réengagement »
, et « l’identification
 de
 la
 part
 de
 facturation
 liée
 à
 la
 subvention
 du
 terminal
 et
 de
 celle
 liée
 aux
 services
 de
 communication »
. Autant de mesures correspondant étrangement aux volontés affichées par Free Mobile…

- Lire l’article de l’Arcep

- Consulter les 30 propositions de l’Arcep (PDF)

- Consulter la contribution d’Iliad à la consultation publique (PDF)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. tout ce que je retient c'est que si free n'avait pas existé nous serions encore avec le minitel, le monopole orange france telecom, et les tarifs seraient plus aux alentours de 150 euros /mois tout confondu ( fixe mobile tv internet etc...) le trublion free continuez a bousculer les habitudes

  2. Free enfonce le clou. Il est illogique que les abonnés payent à travers l'abonnement le coût de la bande passante squattée par les YOUTUBE, DAILYMOTION, et tous les autres qui se font des montagnes de fric avec la pub sans rien reverser pour les réseaux. Raz le bol de payer pour les blaireaux qui s'extasient sur des vidéos HD de Youtube totalement niaises.

  3. On peu répondre sans calomnier et dire des bétises. J'ai eu une offre adsl à 45€ par mois(sans téléphone ou tv) par france télécom alors que free était encore en RTC (par monopole de FT) ca devient pathétique de lire ce genre de propos "vive free" ils modifient le marché vers le positif pour les clients mais les exces de ce type sont aussi stupide que les propos du style "Free c'est des voleurs".

  4. armand.sadi a écrit :
    ...au Gouvernement, qui sera libre des suites à y donner. salut à quoi , peut bien , l'ARCEP --> dans ce cas ?
    Il ne manque pas un ou plusieurs mots dans cette superbe idée que l'on devine malgré tout ???

  5. armand.sadi a écrit :
    ...au Gouvernement, qui sera libre des suites à y donner. salut à quoi , peut bien , l'ARCEP --> dans ce cas ?
    A apporter une réflexion issue de personnes plus compétentes que les dirigeants. ? A mettre en évidence les choix/orientations du gouvernement. ? :/

  6. Si a relativement court terme, ca permet de baisser les coûts des appels et a réduire les chaînes des engagements (au moins en durée), ca ne peut qu'être une bonne nouvelle. Bien sur, a condition que les baisse des coûts soit répercuté sur les abonné et pas utilisé pour augmenter la marge des opérateurs en place. A++ Goof

  7. c'est de la cuisine entre eux! nous on est là pour subir ou en bénéficier suivant le cas et payer! C'est tout et ce n'est pas nos critiques qui vont faire le changement. Bonne journée.

  8. J'aime bien free qui se veut défenseur de la fluidité du marché mais qui dans le même temps fait en sorte que les frais "d'inscription" dégressifs tombent a 0 au bout de 5 ans au lieu de 3ans ... Notez que j'aime bien free, mais que ces derniers temps on est limite foutage de gueule quand même :(

  9. Mobius a écrit :
    ...au Gouvernement, qui sera libre des suites à y donner. salut à quoi , peut bien , l'ARCEP --> dans ce cas ?
    A apporter une réflexion issue de personnes plus compétentes que les dirigeants. ? A mettre en évidence les choix/orientations du gouvernement. ? :/
    salut certes, mais : si l'ARCEP dit dans, son rapport, "nous suggérons de ...", ET que le Gouv. N' applique pas, la recommandation, je NE vois trop : l'intérêt du rapport ! ah si -->"réflexion" ! je pense que l'ARCEP "l'a eu aussi", ET ils doivent être plus compétents* pour qui ce est des NTIC, non ? * normal, on NE peut, "l'être"*, EN TOUT !

  10. Réagir sur le forum