Alcatel, cet équipementier patriotique… qui fabrique en Chine

14

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement durable, avait exprimé le souhait, début octobre, que les opérateurs privilégient l’équipementier Alcatel-Lucent, pour se protéger « contre l’arrivée du matériel d’équipements télécoms chinois ». Et pourtant…

On s’en doutait bien un peu, mais BFM Business l’affirme aujourd’hui : la “quasi-totalité” des équipements vendus par Alcatel-Lucent sont en réalité fabriqués en Chine, principalement à Shanghai. L’équipementier y produit « les équipements ADSL (DSLAM), achetés par Orange, SFR et Bouygues. Ou les réseaux mobiles (accès radio), utilisés par Orange et SFR »

En réalité, Alcatel-Lucent ne dispose plus que de deux sites de production sur le territoire français. L’un, à Calais, fabrique des câbles sous-marins. L’autre, à Eu, ne réalise que des prototypes de cartes électroniques, avant une production de masse délocalisée. Comme si cela ne suffisait pas, l’équipementier prévoit de se désengager partiellement du site d’Eu, en faisant entrer un nouvel actionnaire au capital.

Loin d’avoir l’effet escompté, à savoir un « patriotisme économique » désiré par Montebourg, le recours à Alcatel-Lucent comme équipementier tend plutôt à déséquilibrer la balance commerciale, puisque les achats sont pour la plupart considérés comme des importations.

Du côté d’Alcatel-Lucent, on se défend en invoquant une R&D encore très ancrée sur le sol français : certains produits « sont conçus, développés et testés en France. C’est le cas notamment de la plus grande partie des produits d’accès mobile », justifie le constructeur à BFM Business

Source : BFM Business

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. Le miroir aux alouettes....
    Toutes entreprises existent pour gagner de l'argent, pas pour faire plaisir aux gouvernements.
    De plus l'entreprise a l'obligation de lancer un appel d'offre.
    Et de ce fait, son choix se porte principalement vers le meilleur rapport qualité / prix, tant que le fabricant respecte le cahier des charges fourni.
    C'est une logique à toutes épreuves.

  2. C'est vraiment du buzz à deux balles.
    On sait depuis toujours que Alcatel fabrique en Chine, mais on est toujours plus « économiquement patriotique » en achetant du matériel conçu en France mais fabriqué en Chine, qu'en achetant du matériel conçu et fabriqué en Chine...
    Alors si on suit BFM Business, c'est la même chose d'acheter de l'Alcatel ou du Huawei ? Pff...

  3. Tu parles d'un scoop en bois...
    D'abord, ça fait déjà pas mal d'années qu'Alcatel est "fabless" (= sans usine) sous l'impulsion de son ancien PDG Serge Tchuruk.
    Ensuite, la plupart des équipements télécoms actuels sont basés sur du matériel standard à base de clusters PC, principalement des serveurs blades HP sous RedHat Enterprise Linux, et les softs sont eux aussi sur des middleware standards type Java/J2EE. Idem pour les équipements réseaux type switch gigabit Cisco.
    On appelle ça la convergence les amis, le temps des vieux équipements RTC est révolu. Et jusqu'à preuve du contraire 99% du matos informatique est fabriqué à l'étranger.
    La vraie valeur ajoutée, elle est dans la R&D et l'intégration de solutions tierces, qui représentent plusieurs fois le simple coût du matériel. Et c'est la France qui en fournit l'essentiel.

  4. alors pour info bouygues utilise des dslam stinger alcatel mais sont vires pour du huawei .
    et pour l'acces radion bouygues telecom et orange sont passés sur ericsson et huawei.
    et SFR huawei nokia.
    restent quelques vieux equipements alcatel en transmission et coeur de reseau , mais plus pour longtemps !
    que des conneries cette pseudo news !

  5. Et free,
    utilise des DSLAM FREE, trop fort non ?
    par contre, je ne sais pas où sont les usines.
    ce serait intéressant aussi.
    bytel avait acheté les dslam stinger club internet à 9telecom, ils les remplacent effectivement par du huawei, mais aujoud'hui peu de dslam sont installés, on est plus dans les années 200x
    En même temps c'est logique qu'on pense plutôt aux NRO et switchs gigabit à la place, du moins il serait temps, grand temps.
    Le marché d'aujourd'hui c'est l'optique le LTE et wifi.

  6. Réagir sur le forum