A 20 euros par mois, peut-on parler d’Internet social ?

16

Besson les tarifs

Éric Besson, ministre chargé de l’Industrie et de l’Économie numérique, a annoncé la mise en place d’un « tarif social de l’Internet », aux alentours de 20 euros par mois, dans les prochains jours.

Le projet d’Internet à tarif social traîne des pieds ; lancée dès la rentrée 2010 par Nathalie Kosciusko-Morizet, l’idée a refait surface au mois de juillet sous l’égide de son successeur, Éric Besson.

Frédéric Lefebvre rencontrera les fournisseurs d’accès le 13 septembre et devrait mettre en place avec eux un système d’offres sociales labellisées, réservées aux Français bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active). Pour les critères d’éligibilité, on parle pour le moment d’offres dual play (Internet + téléphonie), à un tarif maximal de 20 € par mois, avec un surcoût pour la location de la box de 3 euros maximum par mois… sans plus de précisions concernant la nature de l’offre Internet (débit) ni sur une éventuelle durée d’engagement.

Pour autant, le projet ne parvient à convaincre ni l’Autorité de la concurrence, qui a émis des doutes sur le système de labellisation, pouvant engendrer des « risques concurrentiels » ; ni les opérateurs, à qui il est demandé de prendre en charge l’intégralité de l’effort financier ; ni les associations de consommateurs, qui considèrent qu’un tarif à 20 € par mois est insuffisant et n’a rien de “social”…

En effet, il est déjà possible de trouver des offres ADSL seules ou accompagnées d’un service de téléphonie à un tel prix, tout compris et sans conditions de ressources : c’est notamment le cas chez OVH, Alice, Prixtel… néanmoins, le projet gouvernemental exige une disponibilité des offres partout en France, aussi bien en zones dégroupées que non-dégroupées, ce qui n’est pas toujours le cas pour les offres low cost actuellement disponibles chez les opérateurs ADSL.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. c'est vrai que si on regarde bien ,certain f.a.i non pas attendu les politiques pour faire des abonnements a moins de 20 euros , je dirais que c'est un coup de pub du gouvernement et au frais des f.a.i , en effet voila un gouvernement qui se dit le justicier des plus démunis ,alors que c'est lui qui a supprimé la tva réduite a 5.5% etc..... vous vous souvenez ? cela voudrais dire qu'il n'y a que des riches qui on une connexion en France ? allons u peut de sérieux messieurs du gouvernement , puis certaine ville (desservi par numericable ) pour 1 euros mensuel offre une connexion internet et en ligne téléphonique restreinte en appel sous conditions , bon toutes la villes non pas les même services des f.a.i , mais enfin c'est prendre les gens pour des jambons leur histoire d'internet social d'un coté l'état invente des taxes pour les f.a.i qui répercute sur ses clients se sont des entreprises pas l'armée du salut . la bande du président voudrais faire croire qu'il sont dans le social et aiment les petits gens ? , c'est vrai qu'en matière de fourberies il y connaissent un rayon ces politiques .

  2. J'ai installé une offre Alice a 1 ami pour 9,90 euros mois et FREE a Fait une promo a 1,90 par mois avec freebox 5 alors la promo de l’État est encore loin d’être imaginative.

  3. jsenart a écrit :
    Et puis quoi encore ,faut tout leur donné a ces gens là ??? et nous on payent plein POT. Le Sociale on en a plein le C.....
    Dans l’absolu c'est pas faux ... (même si dans votre commentaire c'est un peu vite dit).

  4. Yoann a écrit :
    néanmoins, le projet gouvernemental exige une disponibilité des offres partout en France, aussi bien en zones dégroupées que non-dégroupées, ce qui n’est pas toujours le cas pour les offres low cost actuellement disponibles chez les opérateurs ADSL.
    Donc en gros, c'est forcer un dual play non-degroupé, voire satellitaire, à 23 euros si on est au RSA. Pourquoi pas?

  5. thibault64 a écrit :
    Et puis quoi encore ,faut tout leur donné a ces gens là ??? et nous on payent plein POT. Le Sociale on en a plein le C.....
    Dans l’absolu c'est pas faux ... (même si dans votre commentaire c'est un peu vite dit).
    Ben je vous recommande une île déserte, ces "gens là" et "le social" ne vous ennuieront plus...

  6. roro13000 a écrit :
    J'ai installé une offre Alice a 1 ami pour 9,90 euros mois et FREE a Fait une promo a 1,90 par mois avec freebox 5 alors la promo de l’État est encore loin d’être imaginative.
    L'article le précise bien: L'offre, si elle veut être "labellisée", devra être disponible au même tarif pour tous, que l'on soit dégroupé ou non. Personnellement, cela me rappelle la fondation free, qui proposait (le font-ils au final?) un accès internet avec débit limité + téléphone, dont les numéros vers les services d'état (sécurité sociale, pôle emploi etc...) devaient être gratuits. C'était, sur le papier une vraie bonne idée, et elle "humanisait" un peu la récupération et la gestion de la boucle local haut débit d'un immeuble en contrepartie... Bref, nos abonnements payaient pour ceux qui ne pouvaient se payer un abonnement. Là, on pouvait vraiment parler d'internet social. Il y a aussi eu des associations, qui via une connexion wifi, proposent des abonnements internet vraiment pas chers. Evidemment ce type d'initiative ne peut pas se généraliser au niveau national, notamment en zone très rurale. Après le débat d'un tarif plus doux pour ceux ayant le moins de moyens paraissant "injuste" à ceux qui payent "plein pot": c'est le principe même de la mutualisation, de la sécurité sociale, des retraites etc.. Il faut "juste" voir ce problème un peu plus haut que sa seule petite personne, même si parfois, cela peut paraitre injuste, à cause de certains "abus". Bref, 20 Euros par mois, cela reste beaucoup pour les plus démunis. Mais à tout choisir, et vu l'importance au quotidien qu'ils ont pris, notamment pour trouver un travail, ce sont plus vers les abonnement téléphoniques mobile que la tarification sociale devrait avoir lieu.

  7. Salut je réagis quand même car derrière pour avoir le net, il faut avoir un PC. Un pc consomme environ 100W pour les plus petit. Sur la facture électrique, l'impact est visible. Je ne connais pas les conditions d'attribution du RSA ni même les 'avantages' mais quel est l'intérêt de leur faire encore ce coup de pouce ? Au vu déjà des factures pour la nourriture et les vêtements qui elles ne peuvent être réduites..... Je me pose la question.. Pourquoi je continue à travailler pour un salaire, je vous l'accord bien supérieur au smic. Mais vu ma condition de célibataire, les taxes indirectes, les impôts etc. je suis ravi qu'il me reste quelque chose à la fin du mois. Je n'ai rien contre le RSA. Mais je serais pour obliger les gens le recevant de participer un minimum à la société.

  8. À tout hasard, je rappelle que le sujet de la conversation n'est pas "débat sur le RSA et la solidarité en France". Les trolls politiques, quel que soit leur bord, ne sont pas vraiment les bienvenus.

  9. Réagir sur le forum