À Rennes, la mairie mesure elle-même les ondes des antennes-relais

18

Pour contrôler les ondes circulant dans sa ville à l’heure de l’arrivée de Free et des premiers réseaux 4G, la mairie de Rennes a décidé de lancer une série de mesures, de sa propre initiative. Coût total de l’opération : 30 000 euros…

Première ville de France à lancer de tels contrôles, la mairie de Rennes veut vérifier la puissance en émission des quelques 110 antennes qui s’y trouvent. « Avec le développement du réseau Free et l’arrivée de la 4G, il faut entamer une réflexion avec les opérateurs », se défend Yves Préault, adjoint à la vie quotidienne. « Personne ne sait quels effets peuvent avoir ces ondes sur la santé. Mais mieux vaut appliquer le principe de précaution ».

Menée par la société Wave Control, l’opération vise à recenser les ondes captées depuis 90 000 points de mesure différents (tous les 10 mètres) grâce à une voiture sillonnant la ville. Le but avoué de la manœuvre sera de repérer les éventuelles surexpositions aux ondes : « si un secteur présente des anomalies, nous lancerons une enquête plus approfondie pour en connaître les raisons. On pourra voir si un réseau puissant a vraiment lieu d’être », explique Alain Jourdren, responsable du service santé-environnement.

Au total, la mesure coûtera 30 000 € à la ville, qui prévoit de publier la cartographie complète des résultats au second semestre 2012.

Rappelons tout de même que les maires n’ont pas la compétence de réglementer l’implantation des antennes-relais dans leur ville, conformément à une décision du Conseil d’État.

Source : 20 Minutes

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

18 commentaires

  1. Il n'en reste pas moins que les municipalités peuvent fort bien ne plus autoriser l'installation d'antennes de télécom sur LEURS bâtiments publics, qui pour une part peuvent être des "points hauts" intéressants... (édifices religieux et/ou historiques et autres...) Cela peut être gênant, comme pour Free à Paris.
    Par contre, ce qui risque de se passer à partir de 2016 est la "banalisation" des fréquences, telle que désirée par l'Europe, avec récupération progressive de toutes les fréquences ex-2G et/ou 3G pour ne plus faire que de la 4G...
    Peut-être un beau marché "forcé" de renouvellement des mobiles?!?

  2. J'espère que la mesure ne se limitera pas aux fréquences téléphones mais incluera radio et télévision.
    Nous baignons dans ces dernières depuis de nombreuses années et à des niveaux de puissance bcp plus élevés.

  3. Ils vont sillonner la ville dans une voiture diesel.... AH AH AH. Elle est belle l'écologie.
    La nocivité des ondes n'a jamais été démontrée. Par contre la nocivité des particules diesel OUI. C'est même un carburant interdit dans certains grands pays.
    Bravo à la mairie de Rennes pour cette belle initiative écologique.

  4. le "maire " ça vas nous couter 30 000 euro " l'autre" pas graves il y as ces moutons de Rennois qui vont payer
    avec ironie bien entendu 
    c'est pas au commune de faire cela mais a l’état qui soit disant prennent soin de nous les électeurs 

  5. Réagir sur le forum