4G : vers un impératif de couverture maximal

5

Les premières licences de téléphonie 4G (LTE) françaises, dont le cahier des charges est toujours en cours d’élaboration, pourraient bien suivre les recommandations de l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) en imposant aux opérateurs un objectif de couverture très ambitieux de 99,6% de la population à terme — à l’instar des licences 3G…

La lettre Euro TMT s’est procuré, en avance, les premières conclusions du Conseil d’État sur les impératifs des futures licences 4G, avant son avis définitif qui est attendu pour cette semaine. Et il semblerait bien que celui-ci vienne valider les dispositions envisagées par l’Arcep.

Ainsi, il viendrait confirmer l’objectif de couverture de 99,6% de la population à terme, faisant fi de l’avis d’Éric Besson (ministre chargé de l’Industrie), qui préconisait un objectif plus modéré, d’environ 90%. La position du gouvernement se justifie par une volonté de vendre les licences au meilleur prix ; avec un impératif de couverture moins drastique, l’État peut se permettre de réclamer une somme plus élevée aux opérateurs, puisque ces derniers auront moins de dépenses à réaliser dans les infrastructures par la suite…

Il semblerait que le Conseil d’État ne soit pas de cet avis et ait décidé d’imposer un taux maximal de couverture de la population, quitte à ce que le prix des enchères en pâtisse. En cela, il estime se conformer à une stricte application de la loi Pintat, relative à la lutte contre la fracture numérique.

via Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. « sur les 4 lots de fréquences mis en vente, 2 seulement contiennent une obligation de couverture de 99 % du territoire, les deux autres contenant un obligation limitée à 90 % » salut obligés de couvrir (même ne serait-ce QUE) 90% du terr. la 1ère année c'est, déjà, pas mal, non ?

  2. armand.sadi a écrit :
    « sur les 4 lots de fréquences mis en vente, 2 seulement contiennent une obligation de couverture de 99 % du territoire, les deux autres contenant un obligation limitée à 90 % » salut obligés de couvrir (même ne serait-ce QUE) 90% du terr. la 1ère année c'est, déjà, pas mal, non ?
    Donc déja les 2 licences a 90% c'est finit ^^ ca sera 99 ou rien , et ensuite ne pas perdre de vue que c'est une obligation de couverture a terme ( donc sous 10 a 12 ans ) aucun opérateur n'aurait les moyens technique et finnacier de couvrir 99% du territoire en 4G sous 12 mois. Comme l'Arcep s'est rendu compte qu il y aurait des oublié du haut débit , ils espèrent ( a juste titre) que les différence pourront etre gommé avec une très forte couverture de la 4g

  3. C'est fini pour qui ? En fait dans le spectre LTE, il y a deux types de fréquences à acheter : - les fréquences "hautes", dans la bande des 2,4 GHz. C'est là où le spectre sera le plus étendu et où il y a la place d'avoir 4 licences. C'est aussi la bande qui permet les débits les plus élevés. Problème : il est très dur de couvrir le territoire en 2,6 Ghz (car plus la fréquence est haute, plus la portée des antennes diminue). D'ou un objectif de 90% - les fréquences "basses", dans le spectre des 800 MHz et issues du dividende numérique. Là il y aura pas la place pour 4, mais c'est les fréquences qui permettent de faire de la couverture... Elles seront donc très chères ! Contrairement à ce que tu as l'air de penser, ce qui intéresse surtout Orange et SFR, ça sera les fréquences à 800Mhz, pour offrir la 4G sur tout le territoire, y compris dans les zones peu denses en les couvrant en 800 MHz. C'est elles qui peuvent aussi compenser en partie l'absence de fibre ou de débit ADSL satisfaisant.

  4. Réagir sur le forum