4G Free : les ministres inquiets pour la qualité de service mobile

0

So janvier 2012

Le ministère du Redressement productif, représenté par Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, vient de publier un communiqué en réaction au lancement de l’offre 4G de Free Mobile.

Les deux ministres s’y interrogent « sur la qualité de l’offre pour le consommateur et ses conséquences économiques en France », dénonçant une stratégie low-cost qui « conduit nécessairement à un sous investissement dans les infrastructures, à une dégradation du service rendu et à des destructions d’emplois ». À terme, ils redoutent qu’une nouvelle guerre de prix ne vienne affaiblir les niveaux d’investissements en France.

L’initiative gouvernementale contre un opérateur en particulier intrigue. Free semble devoir payer son absence de réponse à l’appel d’Arnaud Montebourg pour un patriotisme économique, invitant les opérateurs à s’équiper en priorité chez Alcatel-Lucent… ce que le communiqué ne manque pas de rappeler.

Nul doute que les nostalgiques de la période de lancement de Free Mobile, et des multiples communiqués alertant les consommateurs sur les dangers d’un réseau low-cost, doivent avoir une impression de déjà-vu.

À lire, le communiqué intégral des deux ministres :

Offre 4G à prix cassés : les Ministres s’interrogent sur la qualité de l’offre pour le consommateur et ses conséquences économiques en France

Après le lancement de l’offre de Free sur la téléphonie mobile de quatrième génération, le ministre du Redressement productif et la ministre déléguée en charge des télécommunications appellent à veiller à la qualité du service qui sera effectivement fourni sur l’ensemble du territoire. Les Ministres rappellent que le maintien par les opérateurs d’un niveau d’investissement ambitieux est la condition indispensable au déploiement d’un réseau très haut débit de qualité ainsi qu’à la vitalité des fournisseurs d’équipements de télécommunication.

Une stratégie low-cost conduit nécessairement à un sous investissement dans les infrastructures, à une dégradation du service rendu et à des destructions d’emplois.

Alors que son réseau reste en construction, l’annonce de l’opérateur Free apparaît comme un pari audacieux et risqué.

L’offre de 4G dans son ensemble risque d’apparaître douteuse aux yeux des consommateurs, si la qualité de service n’était pas au rendez-vous, ou si la couverture s’avérait insuffisante sur de larges parts du territoire français.
A moyen terme, une nouvelle guerre des prix affaiblirait la capacité des opérateurs à maintenir des niveaux d’investissements importants dans les infrastructures de télécommunication.

Le ministre du Redressement productif et la ministre chargé des télécommunications invitent les opérateurs, en particulier Free, qui pour l’heure est le seul opérateur à n’avoir pas répondu à l’appel au patriotisme économique lancé par Arnaud MONTEBOURG et Fleur PELLERIN à l’égard d’Alcatel Lucent, à contribuer pleinement à la création de richesses en France.

- Retrouvez tous nos articles sur le lancement 4G de Free Mobile

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.