4G Free : les ministres inquiets pour la qualité de service mobile

46

So janvier 2012

Le ministère du Redressement productif, représenté par Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, vient de publier un communiqué en réaction au lancement de l’offre 4G de Free Mobile.

Les deux ministres s’y interrogent « sur la qualité de l’offre pour le consommateur et ses conséquences économiques en France », dénonçant une stratégie low-cost qui « conduit nécessairement à un sous investissement dans les infrastructures, à une dégradation du service rendu et à des destructions d’emplois ». À terme, ils redoutent qu’une nouvelle guerre de prix ne vienne affaiblir les niveaux d’investissements en France.

L’initiative gouvernementale contre un opérateur en particulier intrigue. Free semble devoir payer son absence de réponse à l’appel d’Arnaud Montebourg pour un patriotisme économique, invitant les opérateurs à s’équiper en priorité chez Alcatel-Lucent… ce que le communiqué ne manque pas de rappeler.

Nul doute que les nostalgiques de la période de lancement de Free Mobile, et des multiples communiqués alertant les consommateurs sur les dangers d’un réseau low-cost, doivent avoir une impression de déjà-vu.

À lire, le communiqué intégral des deux ministres :

Offre 4G à prix cassés : les Ministres s’interrogent sur la qualité de l’offre pour le consommateur et ses conséquences économiques en France

Après le lancement de l’offre de Free sur la téléphonie mobile de quatrième génération, le ministre du Redressement productif et la ministre déléguée en charge des télécommunications appellent à veiller à la qualité du service qui sera effectivement fourni sur l’ensemble du territoire. Les Ministres rappellent que le maintien par les opérateurs d’un niveau d’investissement ambitieux est la condition indispensable au déploiement d’un réseau très haut débit de qualité ainsi qu’à la vitalité des fournisseurs d’équipements de télécommunication.

Une stratégie low-cost conduit nécessairement à un sous investissement dans les infrastructures, à une dégradation du service rendu et à des destructions d’emplois.

Alors que son réseau reste en construction, l’annonce de l’opérateur Free apparaît comme un pari audacieux et risqué.

L’offre de 4G dans son ensemble risque d’apparaître douteuse aux yeux des consommateurs, si la qualité de service n’était pas au rendez-vous, ou si la couverture s’avérait insuffisante sur de larges parts du territoire français.
A moyen terme, une nouvelle guerre des prix affaiblirait la capacité des opérateurs à maintenir des niveaux d’investissements importants dans les infrastructures de télécommunication.

Le ministre du Redressement productif et la ministre chargé des télécommunications invitent les opérateurs, en particulier Free, qui pour l’heure est le seul opérateur à n’avoir pas répondu à l’appel au patriotisme économique lancé par Arnaud MONTEBOURG et Fleur PELLERIN à l’égard d’Alcatel Lucent, à contribuer pleinement à la création de richesses en France.

- Retrouvez tous nos articles sur le lancement 4G de Free Mobile

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

46 commentaires

  1. Ils ont vraiment une dent contre Free. Il a ete prouve que prendre Alcaltel Lucent augmentait l'importation de materiel Chinois .... Que la R&D ne compensait pas la perte de balance commercial ... Il ferait mieux de travailler que dire des aneries.

  2. Nous font chier, qu'ils se mêlent de leur cul ceux là! Pendant ce temps y a des usines qui ferment au lieu de pleurer sur les marges des actionnaires (qui eux je ne me fais pas de souci se rattraperont ailleurs!....)

  3. De quoi ils se plaignent ces deux là ?
    Ils auraient préféré que Free fasse payer au prix fort son réseau 4G que les 3 concurrents ont qualifié d'inexistant !?

  4. Appartement le cartel ou plutôt la triade a toujours un grand pouvoir du coté des hommes politique!
    Cela ne leur plait pas du tout que Free face cadeau de la 4G a ses client.
    C'est quand même dingue, la seule boite qui a du dynamiste , qui ne prend pas ses clients pour des pigeons, il faut la faire tomber au lieu de l'encourager , d'encourager les autres a aller dans le même sens ! Le pouvoir de l'argent, c'est fou ce qu'il peut faire! Il faut en prendre le maximum, se le partager qu'entre gens du même monde.... lamentable.

  5. Un instant: sont-ils en train d'affirmer que la concurrence non faussée n'apporte rien de bon ? Que le consommateur est incapable de choisir le rapport qualité/prix qui lui convient le mieux ? Que les prix doivent être régulés par l'Etat ?
    Il faudrait qu'ils y réfléchissent un peu plus, car leur remarque s'applique à tout ce qui concerne un marché national: l'eau, les autoroutes, l'immobilier, l'électricité, les banques... Soit on a une oligarchie (et donc aucun intérêt par rapport à une entreprise nationalisée), soit on a une vraie concurrence (et là c'est une guerre des prix et des services). Malheureusement, on n'est que rarement dans le second cas.

  6. Faut voir tous les emplois qui sont menacés dans les boutiques Orange, Bouyge et SFR, ou chez les distributeurs de téléphone et forfait type ThePhoneHouse.
    C'est pour ces emplois que les ministres se battent, car le modèle "Free" remet en cause les niveaux de prix qui permet à tout se personnel d'être payé.
    Après, on peut aussi se dire que les emplois détruits dans ce secteur pourront être compensé si le gain de pouvoir d'achat est réinvesti, pourquoi pas dans de l'agriculture durable et locale, par exemple?

  7. Réagir sur le forum