4ème licence 3G : l’Élysée reprend la main

0

Quand 3 opérateurs font pression

Le journal Le Figaro revient dans son supplément économie du jour sur l’attribution de la 4ème licence de téléphonie mobile. L’article tente d’expliquer pourquoi l’Élysée est intervenu dans un dossier jusqu’alors géré par Matignon.

Selon le quotidien, la demande – émanant de l’Élysée – de validation du prix de la licence par la commission des participations et transferts (CPT) serait due à la très forte pression des 3 opérateurs actuels.

Ceux-ci estiment que le prix fixé à 206 millions d’euros est trop bas et militent pour 400 millions, voir plus. Leurs argumentaire est que le prix de la licence ne peut pas être simplement divisé par 3 parce qu’elle est attribuée en 3 lots. Le nouvel entrant bénéficiera en effet en supplément de fréquences dans la bande des 900 MHz (GSM). Ce prix ne tiendrait de plus pas compte de l’inflation.

Le risque pour l’État est qu’Orange, SFR et Bouygues Telecom réclament le remboursement d’une partie du prix de leur licence si les conditions ne sont pas solidement validées. Ces derniers en profitent donc pour « charger la barque au maximum ».

Source : Le Figaro économie du 5 juin 2009

Partager

A propos de l'auteur

[Rédacteur] Geek. Hacker.

Les commentaires sont fermés.