41% des forfaits mobiles sont désormais sans engagement

0

C’est la principale constatation de l’observatoire des marchés mobiles, publié par l’ARCEP ; la démocratisation des forfaits sans engagement continue avec, fin septembre 2013, une part de 41% de forfaits sans engagement ou dont l’engagement a expiré.

Ce taux est en constante augmentation depuis le 1er trimestre 2012. Le régulateur constate qu’en moins de deux ans, la proportion d’abonnés sans engagement a plus que doublé : elle était de moins de 20% fin 2011. Depuis son entrée sur le marché, Free Mobile a donc largement contribué à libérer les utilisateurs, ce qui était une de ses intentions affichées…


Conséquence directe de cette liberté accrue : les abonnés n’hésitent plus à changer d’opérateur, si possible en conservant leur numéro. Le nombre de numéros portés par trimestre avait atteint un pic, provoqué par l’arrivée de Free Mobile début 2012. Celui-ci n’a jamais été reproduit, mais la portabilité continue de se maintenir à bon niveau : depuis le début de l’année 2013, ce sont déjà pas moins de 4,57 millions de numéros qui ont été portés de la sorte.


Dernière donnée intéressante : on continue à assister à une fin de règne pour les envois de SMS, dont le trafic global ainsi que le nombre moyen d’envois par mois par abonné tendent à se stabiliser depuis 2012. Si les fêtes de fin d’année sont toujours l’occasion de réaliser de nouveaux pics d’envois, la croissance annuelle observée de 2010 à 2012 n’est plus au rendez-vous. Les smartphones et leurs applications équivalentes (iMessages, Hangouts, Whatsapp, etc.) prennent manifestement de plus en plus d’importance, au détriment des vieillissants textos


Source : ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.