41% des forfaits mobiles sont désormais sans engagement

3

C’est la principale constatation de l’observatoire des marchés mobiles, publié par l’ARCEP ; la démocratisation des forfaits sans engagement continue avec, fin septembre 2013, une part de 41% de forfaits sans engagement ou dont l’engagement a expiré.

Ce taux est en constante augmentation depuis le 1er trimestre 2012. Le régulateur constate qu’en moins de deux ans, la proportion d’abonnés sans engagement a plus que doublé : elle était de moins de 20% fin 2011. Depuis son entrée sur le marché, Free Mobile a donc largement contribué à libérer les utilisateurs, ce qui était une de ses intentions affichées…


Conséquence directe de cette liberté accrue : les abonnés n’hésitent plus à changer d’opérateur, si possible en conservant leur numéro. Le nombre de numéros portés par trimestre avait atteint un pic, provoqué par l’arrivée de Free Mobile début 2012. Celui-ci n’a jamais été reproduit, mais la portabilité continue de se maintenir à bon niveau : depuis le début de l’année 2013, ce sont déjà pas moins de 4,57 millions de numéros qui ont été portés de la sorte.


Dernière donnée intéressante : on continue à assister à une fin de règne pour les envois de SMS, dont le trafic global ainsi que le nombre moyen d’envois par mois par abonné tendent à se stabiliser depuis 2012. Si les fêtes de fin d’année sont toujours l’occasion de réaliser de nouveaux pics d’envois, la croissance annuelle observée de 2010 à 2012 n’est plus au rendez-vous. Les smartphones et leurs applications équivalentes (iMessages, Hangouts, Whatsapp, etc.) prennent manifestement de plus en plus d’importance, au détriment des vieillissants textos


Source : ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Merci Free d'avoir favorisé le sans engagement de la sorte.
    Pour ce qui est des SMS de fin d'année, j'ai arrêté, tout le monde ne recevant pas les messages.

  2. Réagir sur le forum